Programme du FLN : quand Belkhadem plagie Benflis

A peine la date de la tenue des élections législatives a-t-elle été rendue publique, que des formations politiques s’échinent, déjà, à trouver des thèmes accrocheurs pour séduire un électorat qui semble de plus en plus se désintéresser de la chose politique au point où tous les moyens sont mis en contribution pour titiller sa fibre nationaliste.

A peine la date de la tenue des élections législatives a-t-elle été rendue publique, que des formations politiques s’échinent, déjà, à trouver des thèmes accrocheurs pour séduire un électorat qui semble de plus en plus se désintéresser de la chose politique au point où tous les moyens sont mis en contribution pour titiller sa fibre nationaliste.
Dans cet exercice de séduction, le secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, semble déjà avoir arrêté sa stratégie pour la campagne électorale et le programme que son parti doit présenter lors de cette échéance politique. A cette occasion, M. Belkhadem, qui n’arrive toujours pas à trouver une issue à la crise qui secoue son parti, annonce, en grandes pompes, que « le FLN a élaboré un programme de 100 propositions politiques, sociales et économiques » qu’il aura à avancer lors de la campagne électorale. Même si aucun nom n’a filtré concernant la composition des listes des candidats, étant donné que les tractations sont toujours en cours avec Salah Goudjil, le chef de fil du mouvement des redresseurs, pour enterrer – pour la circonstance – la hache de guerre, il n’en demeure pas moins que si Belkhadem a avancé le thème générique de 100 propositions, c’est qu’il espère rallier à sa cause les nombreux militants qui sont montés au créneau et qui demandent à ce que le FLN « revienne à sa ligne légaliste », en référence aux résolutions prises lors du VIIIe Congrès.
En effet, le programme « 100 propositions » auquel fait référence l’actuel patron du FLN a été concocté par Ali Benflis pour sa campagne électorale pour la présidentielle de 2004.
En agissant de la sorte, Belkhadem semble vouloir faire son mea culpa en reconnaissant la cause des légalistes. Selon certaines indiscrétions, il s’agit d’une manœuvre de Belkhadem « convaincu que seule l’aile dite des légalistes pourrait faire sortir le FLN de la situation d’instabilité dans laquelle il se trouve ». « Conscient que les turbulences qui secouent le FLN ont commencé le jour où il a fait part de son intention de postuler pour la magistrature suprême en 2014, Belkhadem n’ignore pas qu’il ne pourra tenir tête à ses adversaires politiques qu’en gagnant les militants fidèles à Benflis à sa cause », selon une source au fait du dossier, contactée par algeriepatriotique.com. « Toutefois, ajoute notre source, même si Belkhadem copie le programme de Benflis, il n’est pas dit que sa démarche aboutisse ». Ce scepticisme est d’autant plus justifié qu’un haut responsable du FLN a expliqué que « pour pouvoir concrétiser ce programme, il faut être doté d’un esprit moderniste et réformateur que Belkhadem est loin de pouvoir incarner ». Cet appel du pied de Belkhadem démontre que ceux qui, au sein du FLN, s’opposent à sa candidature à la présidence de la République en 2014, sont ceux-là mêmes qui n’avaient pas digéré celle de Benflis en 2004.
Adel Hakimi

 

Comment (2)

    asma
    22 février 2012 - 18 h 39 min

    vraiment je ne sais quoi
    vraiment je ne sais quoi dire ?!!! en arabe ان لم تستح فافعل ماشئت




    0



    0
    mouhouch
    19 février 2012 - 19 h 28 min

    Monsieur Adel HAKIMI, article
    Monsieur Adel HAKIMI, article interessant mais SVP epargner moi la photo de la belle khadem car ça me donne envie de faire caca




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.