Le quota réservé aux personnes handicapées dans le recrutement n’est pas appliqué

L’égalité des chances dans le droit au travail n’est pas évidente s’agissant des personnes handicapées. Le texte réglementaire prévu par la loi concernant l’obligation des entreprises de consacrer au moins 1% des postes de travail aux handicapés n’est pas encore promulgué et il ne le sera, dans le meilleur des cas, que ce premier trimestre 2012. C’est l’annonce faite, ce matin, à la Chaîne III de la Radio nationale, par Ali Nabaoui, directeur de la protection et de l’insertion des personnes handicapées au ministère de la Solidarité nationale et de la Famille. Ce texte imposera aux entreprises qui feront défaut à cette obligation de verser une contribution au Fonds spécial d’insertion des personnes handicapées. Le texte fixera le statut de travailleur handicapé pour lui permettra de bénéficier des aménagements apportés par l’entreprise aux postes de travail et au temps de travail. Il prévoit, dans ce sens, une subvention de l’Etat aux entreprises pour les inciter à recruter des personnes handicapées. Actuellement, une allocation mensuelle au montant dérisoire est donnée aux handicapés qui bénéficient, toutefois, de la couverture sociale, de la gratuité des transports et de l’exonération de l’impôt sur le revenu global (IRG) ainsi que sur les droits et taxes sur les véhicules aménagés. Pour mieux cerner la réalité (nombre de handicapés, quel type de handicap, répartition régionale et par wilaya, problèmes et besoins) de cette catégorie de la population en Algérie, une enquête, initiée par le ministère de la Solidarité nationale et de la Famille, sera lancée par l’ONS (Office national des statistiques), sur un échantillon de 65 000 ménages, c'est-à-dire quelque 400 000 personnes. En l’absence d’une telle enquête, l’estimation du nombre de handicapés (moteurs, visuels, auditifs, psychiques) en Algérie est faite à partir d’un calcul sur la base d’un ratio de prévalence fixé par les experts internationaux : 10% pour un pays en guerre et 5% pour un pays, comme le nôtre, dont la situation sécuritaire est stable. Cela donne un peu moins de deux millions de personnes handicapées en Algérie.
R. O.

Comment (3)

    abderzak haddad
    7 mars 2013 - 20 h 02 min

    je suis un ingenieur en
    je suis un ingenieur en hygiene et sécurite chomeur marié deux enfants handicapé rana mahgourine dans notre pays




    0



    0
    karim
    17 juin 2012 - 12 h 47 min

    bonjour, je suis jeun diplomé
    bonjour, je suis jeun diplomé en biologie et porte ‘un handicape moteur; et aucun benefique importer de notre gouvernement algerienne. pour moi c’est comme ont est des étrangers dans notre pays. mon pays de m…; d’esclave et de hogra.des handicapes en algerie sans logement, travail. (suivent des insultes, modérateur)




    0



    0
      LILI
      26 septembre 2016 - 18 h 04 min

      Bonsoir,

      Bonsoir,

      J’écris actuellement un article sur le handicap en entreprise. Pouvez-vous témoigner des difficultés que vous traversez pour trouver un travail ?




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.