D’anciens terroristes activent au sein de partis islamistes

Pas plus tard qu'hier, le transfuge du MSP, Abdelmadjid Menacera, président du Front pour le changement (FC), s'enorgueillissait du soutien des «salafistes» à son parti, en indiquant par ailleurs que des militants de l'ex-FIS se portaient candidats sur ses listes. Or, «algeriepatriotique» apprend de source digne de foi que le Front de l'Algérie nouvelle (FAN), présidé par l'ex-membre fondateur d’El-Islah, Djamel Benabdesselam, recrute des terroristes repentis à tour de bras, notamment à Constantine. Notre source affirme que Benabdesselam est assisté dans sa campagne électorale par un ancien terroriste, affilié à l'AIS, du nom de Mourad Boufoula, qui se présente comme étant son porte-parole. La même source ajoute que Boufoula active de manière très intense par l'organisation de réunions et des appels au vote en faveur du FAN, en dépit de l'interdiction qui est faite aux terroristes repentis d’investir le champ politique. Notre source affirme que des islamistes font le forcing à Constantine en s’inspirant des soulèvements dans certains pays arabes qui ont abouti à l’avènement de cette mouvance au pouvoir. Il reste à savoir si le FAN n’entretient pas des relations directes avec des organisations politiques de même obédience dans ces pays, notamment en Egypte.
Mohamed El-Ghazi

Comment (2)

    kako amazigh
    31 mars 2012 - 5 h 30 min

    Une méthode très efficace de
    Une méthode très efficace de l’escroquerie ( surfacturation d’index) utilisée par les responsables de la sonelgaz de bejaia pour les abonnées , periode 2004 jusqu’à la fin 2009 ; nous souhaitons vivement votre contribution pour qu’il y’aura un commission d’enquet pour dévoiler ces minables ;nous serions très reconnaissant. nous attendons seulement le début pour leur fournir le reste des preuves.merci aidez-nous




    0



    0
    Jamal
    29 mars 2012 - 16 h 51 min

    Et alors, les services de
    Et alors, les services de sécurité sont vigilants ! pas vrai ?
    Aucun repenti ne doit faire partie ni de près ni de loin à la vie politique de l’Algérie. Ceux qui ont pris des armes contre leur patrie et leur peuple devront s’abstenir et s’éloigner de toute activité politique.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.