Pourquoi Mohamed Merah n’a pas été enterré en Algérie

C’est finalement dans le carré musulman de Cornebarrieu à Toulouse que sera inhumé Mohamed Merah. L’Algérie a refusé d’autoriser son enterrement dans la ville de Médéa, comme cela était annoncé, jusqu’à mercredi soir, par les médias français. Aucune source officielle algérienne n’a, à aucun moment, fait état de cette affaire, mais les agences de presse évoquent des «craintes à l’ordre public» qu’aurait formulées le maire de la commune où la famille voulait inhumer Mohamed Merah pour justifier son refus.
En fait, depuis le début de l’affaire Merah et malgré l’insistance douteuse des médias français sur l’origine algérienne de ce Français, les responsables algériens ont pris garde de ne pas se mêler de près ou de loin à un événement entouré de trop de zones d’ombres. En décidant de ne pas autoriser l’inhumation de Merah dans son «village natal», l’Algérie veut visiblement éviter le piège posé par certains milieux en France qui cherchent à l’impliquer, d’une façon ou d’une autre, dans les meurtres commis à Toulouse et à Montauban.
Le traitement médiatique de cet événement et les dérapages verbaux de Sarkozy et d’autres hommes politiques français ont produit un effet de stigmatisation sur la communauté musulmane en France et principalement dans les banlieues avec le risque de transformer Merah en martyr. Cette tournure prise par les faits a de quoi inciter les autorités algériennes à la prudence d’autant plus que l’Algérie est dans un contexte pré-électoral qui n’a pas besoin d’une interférence aussi lourde de conséquences.
Ramdane Ouahdi


 

Comment (3)

    AlgérienFier
    29 mars 2012 - 21 h 27 min

    Une décision forte et qui
    Une décision forte et qui montre que l’Etat algérien est souverain. Le but est effectivement d’impliquer l’Algérie dans une affaire qui ne nous concerne ni de près ni de loin dès lors que les médias français ont précisé les « origines algériennes » du français Mohamed Merah, né en France et grandi en France. Bravo aux autorités algériennes!




    0



    0
    Antar
    29 mars 2012 - 16 h 47 min

    L’assassinat politique
    L’assassinat politique programmé par Israël pour faire main basse sur l’UNIFEM et le CDH de l’ONU

    L’Etat d’Israël a l’Iran dans sa cible. Résolution ou pas de l’ONU, il attaquera d’après Netanyahu. Les Nations Unies pressés par le Qatar le 24 février dernier et d’autres nations arabes a décidé de porter une résolution votée le 22 mars, jour du siège de Toulouse et de l’assassinat (qu’on le veuille ou non) de M. Merah, une résolution dont le but est de vérifier les droits de l’homme dans Jérusalem-est ainsi que dans les territoires palestiniens. Israël est au courant depuis plusieurs mois déjà de ce qui se trame à New-York pour la simple raison que la femme de Samuel Sandler dont les enfants et petits-enfants sont morts, travaille justement comme directrice exécutive aux Nations Unies : Joanne Sandler, dont le visage n’apparaît pas et n’était pas à montrer ! La pauvre Joanne était un contact malgré elle très utile aux Nations-Unies…

    Johanne Sandler de l’ONU et son fils Jonathan Sandler
    Joanne Sandler est Directrice exécutive du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM). Elle guide les efforts visant à mettre en œuvre les programmes fondés sur les droits et les résultats en matière d’autonomisation et de droits des femmes dans le monde. Elle a également fait partie de conseils d’administration et d’organisations internationales et nationales, y compris l’Association pour le droit des femmes au développement, au travail et le droit de faire des films.
    Le but de cette résolution est de retarder l’échéance d’une guerre contre l’Iran qui enflammerait tout le Proche-Orient, d’où la colère aujourd’hui d’Israël qui a décidé de rompre toute relation avec le Comité aux droits de l’Homme (CDH) de l’ONU.
    Pour démontrer sa toute-puissance, Israël a mis en place un projet qui leur permettra de tenir ce grade : Tuer les derniers garçons Sandler. Eh oui, avec l’assassinat de Jonathan et ses enfants, Gabriel et Arié, le nom de famille Sandler s’arrête là. On comprend maintenant pourquoi Mohamed Merah, chargé de la mission, a poursuivi ses victimes pour s’assurer qu’ils ne s’en sortent pas, et voilà pourquoi la fille a survécu !
    C’était le nom de famille qu’il fallait abattre. Mais pourquoi ? Simplement pour montrer sa force à l’ONU ou bien, pour se prouver, ou parce qu’un autre élément entre en compte ?
    Executer la famille Sandler pour faire pression sur l’UNIFEM et les CDH de l’ONU, afin de couper cours aux relais d’information sur la situation réelle de cet Etat et du non-respect des droits de l’homme. C’est une probabilité car Wikistrike démontre le lien entre la famille Sandler et la mère du défunt Jonathan Sandler, Joanne Sandler Directrice exécutive du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).

    La création de l’Etat d’Israël remonte à 1948, la création de l’ONU à 3 années plus tôt, en 1945, au sortir de la seconde guerre mondiale. Si l’on s’intéresse maintenant à l’ancêtre de l’ONU, la Société des Nations, on peut s’apercevoir que le dernier Président de l’Assemblée est un… Sandler ! Monsieur Rickardes Johannes Sandler. Il prit ses fonctions en 1934, à l’éveil du nazisme.

    Rickard Johannes Sandler de la Société des Nations en 1934

    Rickard Johannes Sandler, né le 29 janvier 1884 à Torsåker, Ångermanland, Suède, mort le 12 septembre 1964 à Solna, est un homme politique socialiste réformiste suédois. Il est successivement Ministre d’État (chef du gouvernement) de 1925 à 1926 et ministre des Affaires étrangères de 1932 à 1936 puis de 1936 à 1939. Il est également président de l’Assemblée générale de la Société des Nations en 1934.
    Durant l’existence de la Société des Nations née suite à la tragédie de la 1ère guerre mondiale, ni Israël (qui n’existait pas), ni les USA n’en faisaient partis. Il leur a fallu pour cela attendre la création de l’ONU.
    En assassinant le nom de famille Sandler, Israël et les USA toujours main dans main pour faire les pires conneries, tuent définitivement le passé dont ils se sentaient exclus et revendiquent comme tous les droits à l’ONU où ils se sentent désormais les Pères fondateurs ! Ils montrent ainsi aux nations qui y sont représentées que rien ni personne ne pourra les arrêter dans leur entreprise de mondialisation. Il faut dire que Sandler était un social-réformiste ou si vous préférez un marxiste, un communiste, tout ce qu’ils haïssent.
    La mort de la famille Sandler n’est donc pas anodine. Elle représente beaucoup dans le symbole. L’acte est POLITIQUE.
    Ne pas oublier que la famille Sandler est ultra-orthodoxe (80% des ultra-orthodoxes sont tous opposés à l’apartheid et aux crimes commis par Tsahal, et beaucoup d’entre eux sont même contre l’Etat d’Israël puisque le sionisme est purement politique, alors qu’eux en tant, qu’ultra-orthodoxes, estiment qu’il faut attendre le messie pour retrouver les terres d’Israël, beaucoup sont donc haït par le gouvernement israélien)
    Pour montrer comme les deux s’aiment bien, les chaînes de télévision n’ont rien diffusé que des extraits des obsèques des 3 pauvres enfants et de Jonathan.
    Concernant les 3 militaires de Montauban, l’explication est simple. Ils ont été choisis pour faire diversion. Cela a marché !

    Pourquoi le choix de Mohamed Merah ?
    La décision a été prise très rapidement, certainement en février. Et elle est décisive pour la suite des affaires israéliennes et Etats-uniennes, prendre un islamiste parti faire un tour dans des pays remplis de terroristes, le coincer en Israël, le renvoyer en France. Il leur fallait un jeune algérien pour une seule raison, l’Algérie est le seul pays nord-africain a ne pas avoir subi de changements de régime. Du Maroc à l’Egypte, les pouvoirs en place sont tombés est passés (placés) entre les mains des islamistes, tous sauf un… l’Algérie.
    Les Etats-Unis ont demandé aujourd’hui même la création d’un CNT algérien, information passée à la trappe, mais qui tombe plutôt bien tandis que le jeune Salafiste s’y fera enterré. Un joli symbole non ?!
    La famille Merah, et Mohamed (qu’on ne pardonnera jamais) a bien été manipulée pour remplir les besoins d’une nation désireuse de pouvoir: Israël.
    D’une pierre ils font plusieurs coups, ils font éliminer un « opposant » tout en légitimant dans les consciences une haine pour appuyer la prochaine attaque en Iran, le renversement prochain du gouvernement algérien et le renforcement en Europe de lois liberticides, sur le net et dans la rue.
    Les deux compères US-Israël qui se prêtent les bombes atomiques ont donc décidé de créer un climat de peur en Europe pour légitimer une attaque sur l’Iran. Hélas, ils y parviendront. Car aucun journaliste aujourd’hui n’a le courage de dire la vérité, et surtout aucun journaliste n’est plus libre de ce qu’il dit ou écrit.




    0



    0
    Chafia Mentalecheta
    29 mars 2012 - 15 h 13 min

    C’est une bonne décision.
    C’est une bonne décision. Cette sordide affaire stigmatise tous les musulmans et particulièrement les Algériens. Ce jeunes est le pur produit de la République française, qu’il y reste.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.