Désinformation : le rôle intriguant de la France au Sahel

Le mouvement Azawad s’est étonné des mensonges distillés par l’agence gouvernementale française, AFP (Agence France Presse), sur une prétendue déroute du MNLA face aux groupes terroristes d’Al-Qaïda au Mali. Selon Bakaye Ag Hamed Ahmed, le chargé de communication du mouvement, le MNLA «tient sa position face à tous les réseaux mafieux et se démarque de l’organisation Ançar Dine et autres qui se dressent sur le chemin de la libération de l’Azawad». Evoquant «des écrits inappropriés et des mensonges» quant à une supposée déroute du MNLA face aux groupes liés à AQMI (Al-Qaïda au pays du Maghreb islamique) dans la ville de Tombouctou, tel qu'il a été rapporté par l'AFP, le bureau politique du MNLA affirme qu'«il considère les dépêches de l’AFP comme une campagne d’intoxication et de désinformation» contre son action. «Le Mouvement national de libération de l’Azawad «rappelle au peuple de l’Azawad où qu’il soit de ne point céder à la diffamation et à l’intoxication», avertit le communiqué. «Le Mouvement national de libération de l’Azawad informe qu’il tient sa position dans la ville de Tombouctou et toutes les autres villes de l’Azawad», affirme encore le MNLA.
Ce n’est pas la première fois que les médias français s’adonnent à de telles pratiques de désinformation. Pour rappel, la chaîne de télévision France 24, directement rattachée au Quai d’Orsay que dirige Alain Juppé, rapportait que l’attentat de Tamanrasset, commis par le Mujao, avait fait dix morts dans les rangs de la gendarmerie algérienne. L’AFP, elle aussi relevant du gouvernement, n’a eu de cesse, de son côté, de dramatiser la situation en Algérie, inventant des manifestants par milliers lors des fameuses manifestations ratées de samedi, conduites par Saïd Sadi, et des brutalités fictives qui auraient été commises par la police algérienne à l’encontre des protestataires. Les dérapages des médias officiels français ne sont pas fortuits. Ils cachent des velléités malsaines de la France contre notre pays.
M. A.-A./G. B.
 

Commentaires

    Docteur Farouk HAMZA
    6 avril 2012 - 22 h 33 min

    Tous les Africains respectent
    Tous les Africains respectent l’Algérie. Du temps de SI BOUMEDIENE, Allah yarhmou, l’Algérie était la Mecque des Révolutionnaires en particulier des nations africaine en voie de décolonisation. Comme vous le dites si bien Chère Ahlem Dine, ce ne peuvent pas êtres nos frères maliens qui nous en veulent ; « il y a en effet anguille sous roche » ? Et cette « anguille » qui ne veut pas lâcher prise ne peut être que la vielle france coloniale qui ne veut pas s’avouer vaincue alors elle utilise d’autres moyens plus perfides.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.