Belkhadem : «Ceux qui me contestent sont des ingrats»

Abdelaziz Belkhadem vide son sac à Biskra. Animant un meeting au complexe olympique de cette paisible ville, le secrétaire général du FLN, qui fait face à la fronde de la majorité des membres du comité central, passe à l’offensive en dénonçant de manière virulente leur comportement. «Ceux qui me contestent sont des ingrats. Ils font preuve d’ingratitude envers le parti qui leur a tout donné», a-t-il fulminé. « Ces gens ont abandonné le parti, ils l’ont lâché après en avoir tiré le plus grand profit», a-t-il asséné, faisant allusion notamment aux anciens ministres FLN dissidents qui mènent depuis plusieurs semaines une rude campagne contre lui. Se montrant plutôt combatif et liant son avenir au sein du parti aux résultats qu’il obtiendra lors des législatives prochaines, M. Belkhadem s’est interrogé sur les réelles intentions de «ces gens qui ont tourné le dos au FLN après avoir bénéficié des avantages qu'il offre, et ce, du seul fait de ne pouvoir accéder à des postes de responsabilité». Connu pour la «mollesse» de ses discours, le SG du FLN a ainsi surpris son monde par cette agressivité envers les contestataires à l’approche du rendez-vous du 10 mai. Les «frondeurs», à leur tête l’ancien ministre Boudjemaâ Haïchour, ont entamé une procédure pour sa destitution, plus de la moitié des membres du comité central lui ayant déjà retiré leur confiance. Ils considèrent que son sort sera définitivement scellé après les législatives.
Sofiane B.

Commentaires

    ould aicha
    3 mai 2012 - 7 h 28 min

    il est malade laissez le ce
    il est malade laissez le ce repoer dans les montagnes de tiaret




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.