Les habitants de Maâtkas se soulèvent contre les criminels

Les habitants de la daïra de Maâtkas, 30 km au sud-est de Tizi Ouzou, ne désespèrent pas de retrouver l’entrepreneur kidnappé le 25 avril dernier devant le siège de son entreprise par un groupe d’inconnus. Pour ce faire, ils appellent de nouveau à une grève générale et un rassemblement dans la ville de Maâtkas afin d’«envoyer» un message fort à ses ravisseurs et les «convaincre» de le relâcher. «Nous n’allons pas baisser les bras. Nous continuons notre mobilisation jusqu’à ce qu’il soit relâché. C’est une question de dignité, d’honneur, de fraternité et de solidarité entre nous. Nul n’est à l’abri de ces groupes de malfrats et de criminels sans foi ni loi», a averti un membre de la cellule de crise installée par les citoyens de la région au lendemain du rapt. Pour notre interlocuteur, «le seul moyen pour obtenir sa libération est de créer un large élan de solidarité. Autrement, rien ne les fera plier ». C’est dans ce sens que les comités de villages de la région ont appelé à une forte mobilisation demain. La population de Tizi Ouzou vit depuis maintenant plusieurs mois dans un climat d’insécurité et de peur. Pas moins d’une soixantaine de personnes ont été kidnappées au cours de ces deux dernières années. Les ravisseurs ciblent souvent des entrepreneurs ou des membres de leurs familles, réclamant presque systématiquement des rançons pour leur libération. La situation ne cesse de s’aggraver dans la région avec la multiplication des actes de banditisme et de délinquance.
Sonia B.

Commentaires

    Erradjel
    2 mai 2012 - 22 h 45 min

    Dans les années avant, il n’y
    Dans les années avant, il n’y avait pas ce genre de banditisme mes chers compatriotes. Choses abjectes qui n’existait que dans les Pays occidentaux mais, depuis que vos pseudos  » Démocrates  » vous ont poussé à vous vous soulevez contre la présence des services de sécurité dans la région et plus spécialement le corps de la Gendarmerie Nationale à la suite de ce cas banal et fais divers qui se produit quotidiennement dans les pays les plus libérales dans le monde ( Le fait divers de Beni-Douala), les rapts et les Kidnappings, se multiplient en plein jour dans la Kabylie ! Alors que ces polichinelles de politiciens, vivent actuellement dans les grands boulevard de l’autre coté de la Mer sans se soucier du pauvre citoyen de ma belle Région ! Nous sommes tous des Algériens et nous nous abreuvons de la même fontaine mes chers concitoyens. C’est nos fils Gendarmes qui assurent notre sécurité de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud. Alors, soyons des hommes comme nous l’étions depuis le 1 Novembre 1954 et vivons notre même destin. Soulevons-nous et demandons à être des citoyens à part entière comme en 1970 au temps du Feu Houari Boumediene car, son frère et son image, Abdelaziz Bouteflika est encore là pour nous écouter. Ces années lointaines mais si proches où le simple Citoyen de Mekla pouvait appeler le Gendarme de Tigzirt pour assurer sa sécurité ! Unissons nous pour combattre ces Criminels de terroristes. DIEU VOUS PROTÈGE, mes chers Frères de sang Amazigh.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.