Les redresseurs ont-ils perdu leur guerre contre Belkhadem ?

Les membres contestataires du comité central du FLN n’ont pas pu mettre à exécution leur menace de destitution du secrétaire général Abdelaziz Belkhadem, a-t-on appris d’une source interne au parti. La raison est que le quorum n’a pas été atteint. Seulement 178 membres du CC étaient présents à cette réunion qui s’est tenue aujourd’hui à la kasma d’El-Madania à Alger, précise notre source. 22 autres membres ont tenu à marquer leur présence par procuration. Les contestataires affirment qu’ils ne renoncent en rien à leur objectif qui est de démettre le SG de ses fonctions. «Nous allons poursuivre nos contacts avec les membres du CC qui n’ont pas pu venir. Si nous arrivons à rassembler tout le monde avant la tenue de la session ordinaire le 14 juin prochain, nous organiserons une session extraordinaire. Sinon, nous avons suffisamment de voix pour retirer notre confiance au SG lors de la session ordinaire conformément aux statuts du parti », explique Mohamed Seghir Kara, membre du CC et ancien ministre, pour lequel le sort de Belkhadem est scellé. Plusieurs ténors du parti ont pris part à la réunion d’aujourd’hui. Parmi eux, Boudjemaâ Haïchour, Abderezak Bouhara, Mohamed Abada, Abdelkader Bounekraf et El-Hadi Khaldi, ministre de la Formation professionnelle. Abdelaziz Ziari, président de l’APN, en mission à l’étranger, s’est fait représenter par un autre membre, d’après notre source. Les participants à cette réunion ont unanimement dénoncé l’attitude du SG qui leur a refusé l’accès au siège du parti. Pour eux, un tel comportement ne fait que renforcer leur conviction qu’«il n’est pas le dirigeant qu’il faut pour le parti». Les contestataires doivent réunir 230 membres pour pouvoir tenir une session extraordinaire et avoir 170 voix pour le destituer. Réussiront-ils à le faire ?
Sonia B.
 

Comment (5)

    krimo2012
    20 mai 2012 - 21 h 09 min

    c’est tout le mal que je
    c’est tout le mal que je souhaite à ce parti, une barbe en moins c’est déjà ça




    0



    0
    Anonym
    20 mai 2012 - 11 h 25 min

    Subissez votre régime pouri
    Subissez votre régime pouri maffieux et restez sage car les revolutionaires sont déjà mort depuis 50 ans ce qui reste c’est que les peureux




    0



    0
    Jamal Eddine Journaliste
    19 mai 2012 - 20 h 37 min

    On constate que tant les
    On constate que tant les joueurs de la zorna sont auprès de Belkhadem, personne ne s’approchera de lui, c’est comme un cobra aux Indes!




    0



    0
    krimo2012
    19 mai 2012 - 20 h 23 min

    si belkhadem n’a pas le
    si belkhadem n’a pas le soutien de bouteflika il n’aurait pas tenu longtemps face à une telle contestation. il faut donc voir du côté de la présidence. Si cette dernière soutient encore ce barbu, les contestataires du FLN finiront tôt ou tard par retourner au bercail, c’est la règle à la maison FLN. S’il lâché par le Président, les redresseurs vont le destituer le plus normalement du monde. le rapport de pouvoir n’est donc pas au sein de l’appareil lui même; il ne suffit pas de réunir des centaines de signatures pour démettre le SG du FLN, il faut aussi avoir l’aval et le feu vert du premier chef qu’est maintenant bouteflika.




    0



    0
    nasro
    19 mai 2012 - 16 h 13 min

    les 170 voix et plus ils les
    les 170 voix et plus ils les ont ça y belkhadem est destitué c’est une question de temps au plus tard 14 15 juin ou autre date selon les statuts du parti il doit faire la session ordinaire cette année donc logiquement il ne sera plus sg l’année prochain les jeux ont ete fait byeeeeeeeee byeeeeeeeeee belkhadem a l’enfer




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.