Comment le maire Tayeb Zitouni a fait perdre le RND à Alger

Le président de l’Assemblée populaire communale d’Alger-Centre, Tayeb Zitouni, aurait activement contribué à la défaite de son parti à Alger. Selon des sources internes au parti, le maire d’Alger aurait œuvré, à travers sa garde prétorienne, à la démobilisation des militants RND de sa circonscription pour protester contre son empêchement de se présenter parmi les premiers sur la liste du parti d’Alger. «Après 15 ans passés à l’APC d’Alger-Centre, Zitouni voulait accéder à la députation. Mais Seddik Chihab, responsable du bureau de wilaya, a privilégié les siens. Zitouni n’a pas voulu aller vers la confrontation directe. Il choisit d’exprimer sa colère à sa manière en démontrant son poids dans la capitale, souligne notre source. Conséquence de cette révolte souterraine : à Alger-Centre, c’est le FLN qui a remporté les suffrages. Le RND, qui a un siège en moins dans la capitale par rapport à 2007, n’est arrivé en tête que dans une commune, alors que l’Alliance islamiste tripartite a remporté les élections dans 35 circonscriptions et le FLN dans 19. Dans cette guerre contre Seddik Chihab, Zitouni semble avoir remporté la première bataille. Mais le clash risque d’être inévitable lors des prochaines échéances. Zitouni a déjà affiché sa volonté de se présenter aux élections de wilaya dans l’espoir d’accéder au Sénat. «Le risque d’un conflit réside dans le fait que les listes électorales sont confectionnées au niveau du bureau de wilaya que dirige Chihab. Ce dernier peut manœuvrer afin d’éliminer la candidature de Zitouni pour lui faire payer son attitude lors des législatives», ajoute notre source. Mais Zitouni n’est pas le seul à désapprouver la gestion de Chihab à Alger. Certains cadres le font ouvertement comme Nouria Hafsi, qui s’en est pris au secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia. D’autres, plus discrets, le font dans les coulisses. Depuis la défaite aux législatives, un climat de tension règne au sein du parti.
Sonia B.

 

Comment (5)

    Anonyme
    25 décembre 2012 - 10 h 53 min

    vous savez la caravane passe
    vous savez la caravane passe et les ch abois,il fallait prendre le parti du rnd en 1999 et en fevrier ce n’est pas aujourd’hui monsieur le prof guidoum avec tous mes respects de ton passé




    0



    0
    Maysar
    23 mai 2012 - 11 h 07 min

    La devise de ces gens est
    La devise de ces gens est connue de tous ,et se résume en quelques mots:Plus je mange ,plus je porte allègence, et dans le cas contraire, je casse la baraque ! Ils sont tous comme cela les gens qui nous « gouvernent » .




    0



    0
    Mansour
    21 mai 2012 - 8 h 15 min

    Je crois qu’il est inutile et
    Je crois qu’il est inutile et stérile de parler de vieux et de jeunes,d’hommes et de femmes etc…En effet des vauriens,des incompétents et des corrompus il y’en a partout et dans toutes les catégories.J’aime bien le RND mais il est lui aussi envahi par une faune d’opportunistes sans foi ni loi à l’image de ce gangster qui squatte la mairie d’Alger Centre.Il est temps que ces gens qui ont vaillamment combattu le terrorisme islamiste se mettent au service du peuple et arrêtent leurs magouilles stériles car l’Algérie dotée de grandes potentialités est à la dérive.Il nous faut un guide de la trempe de Boudiaf qui du haut de ses 73 ans a tenté de sauver l’Algérie.Il est mort assassiné et avec lui est mort l’espoir d’une Algérie debout.Boudiaf ce symbole de l’honnêteté et du courage peut rassembler ce qui reste des forces non encore corrompues pour une Algérie debout qui refuse la soumission face aux idéologies du pire.




    0



    0
    krimo2012
    20 mai 2012 - 20 h 58 min

    le rnd a perdu le jour où il
    le rnd a perdu le jour où il a refusé de laisser ses jeunes militants émerger et mettre à l’écart des caciques, c’est le cas bcp d’autres partis comme d’ailleurs le fln et le PT, à chaque fois on prend les mêmes et en recommence…l’échec. Vive l’algérie sans ces calculs mesquins de partis écrans




    0



    0
    slimane hamdi
    20 mai 2012 - 20 h 52 min

    si ouyahia perd son porte de
    si ouyahia perd son porte de Premier Ministre, il va sans doute subir une fronde nte$^rne

    si ouyahia perd son poste de Premier ministre, il va sans doute subir une véritable fronde interne, car les mécontents au sein de ce parti sont forts nombreux,




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.