Analyse psychiatrique d’une interview de Ferhat Mehenni

«C’est un voyage décidé depuis très longtemps et auquel rêve toute la Kabylie» : trouble obsessionnel compulsif.
«Solidarité avec les peuples qui luttent pour leurs existences» : schizophrénie.
«Je voulais rêver et voir en vrai ce que pouvait être la Kabylie dans 10 ans maîtrisant son destin» : syndrome de Peter Pan.

«C’est un voyage décidé depuis très longtemps et auquel rêve toute la Kabylie» : trouble obsessionnel compulsif.
«Solidarité avec les peuples qui luttent pour leurs existences» : schizophrénie.
«Je voulais rêver et voir en vrai ce que pouvait être la Kabylie dans 10 ans maîtrisant son destin» : syndrome de Peter Pan.
«Il y a des rencontres officielles et des rencontres informelles sur lesquelles je ne communiquerai pas beaucoup» : tic.
«Si l’Algérie doit défendre sa cause avec Israël, elle n’a qu’à prendre langue avec les dirigeants de ce pays» : retard mental.
«Ce sont des non-Kabyles qui nous condamnent, des étrangers à la cause kabyle qui nous condamnent» : délire paranoïaque.
«Ceux qui nous condamnent ont-ils au moins la décence de reconnaître le peuple kabyle ?» : névrose hystérique.
«Je suis en Israël pour défendre la cause kabyle» : dépendance affective.
«Ceux qui sont choqués par notre présence sont-ils choqués par le sort réservé par l’Etat algérien au peuple kabyle ?» : psychose hallucinatoire chronique.
«Je me suis promené à Jérusalem et j’ai vu des Arabes heureux de vivre dedans» : trouble du langage.
«Je suis sous le coup d’un mandat d’arrêt en Algérie et je ne connais pas les motifs» : mythomanie.
Diagnostic : risque suicidaire politique élevé.
Thérapie : poste de président.
M. Aït Amara

 


 

Comment (3)

    Patriotique
    2 février 2013 - 21 h 33 min

    @Bazbouza, merci infiniment

    @Bazbouza, merci infiniment !
    M. A.-A.
     




    0



    0
    Bazbouza
    2 février 2013 - 20 h 19 min

    Je suis à la énième lecture
    Je suis à la énième lecture de ce chef-d’oeuvre et je suis pliée en deux comme à la première fois. Vous êtes le génie du verbe, voire du phrasé M. Aït Amara. Vous avez l’art et la manière. Tous mes respects à votre intellect. Une grande fan.




    0



    0
    Anonyme
    21 novembre 2012 - 23 h 59 min

    Bravo Mr Aït Amara.quand je
    Bravo Mr Aït Amara.quand je lis vos articles,(sans oublier vos Collegues d’AlgeriePatriotique) bein je comprends pourquoi je suis fier de mes origines,malgrés la distance…




    0



    0

Les commentaires sont fermés.