L’avocate de Merah annonce de nouvelles preuves

L’affaire Mohamed Merah connaît de nouveaux rebondissements. L'avocate de sa famille, qui a déposé plainte contre X au niveau d’un tribunal parisien, affirme détenir de nouvelles preuves en plus des deux vidéos qu'elle a déjà citées. Dans une déclaration faite aujourd’hui (dimanche) à l’AFP (agence française de presse), Me Zahia Mokhtari affirme avoir en sa possession des photos qui peuvent appuyer la plainte du père de Mohamed Merah pour «meurtre avec préméditation». «Nous allons remettre à la justice française des vidéos et de nouvelles preuves qui consistent en des photos de Merah, prises à la morgue de l'hôpital, dans lesquelles on peut voir toute la violence dont il a été victime», a affirmé Me Mokhtari. L'avocate jette ainsi un doute sur les déclarations de l'ancien ministre de l'Intérieur au moment des faits, Claude Guéant, qui avait soutenu que Mohamed Merah ne disposait pas d’«appareil de prise de vues » lorsqu'il a été abattu. «Il est inconcevable que l'on puisse croire que le jeune Merah n'avait pas de téléphone», a-t-elle estimé, tout en considérant que «le procès verbal de la police a été rédigé de  manière à ce qu'il corresponde à la version officielle de l'affaire». Me Mokhtari s'est interrogée sur les raisons qui «font douter, à l'avance, de ces preuves, surtout les vidéos» qui auraient été réalisées par Merah lors du siège de son appartement et envoyées à son père. La justice française, qui attend les preuves de l’avocate, estime qu’«aucun Iphone, aucun téléphone d'aucune sorte, n'a été découvert lors de la perquisition menée dans l'appartement, encore moins sur Mohamed Merah». La bataille s’annonce rude pour l’avocate qui reste «optimiste» quant à l’aboutissement de sa plainte. Mohamed Merah avait tué trois militaires et quatre civils dont trois enfants, dans le Sud-Ouest de la France en mars, avant d’être éliminé le 22 mars lors de l'assaut de l'appartement dans lequel il était retranché à Toulouse. Son frère aîné Abdelghani Merah a affirmé la semaine dernière dans un entretien exclusif au journal français Le Point, que son frère était bien «responsable d’un massacre d’une rare cruauté», désavouant ainsi son père qu’il accuse d’en être la cause.
Sonia B.
 

Comment (2)

    Maysar
    25 juin 2012 - 16 h 16 min

    Elle veut faire croire que
    Elle veut faire croire que les services de sécurité français sont des amateurs qui se laisseront prendre dans une magouille ,elle qui exerce dans un pays où la justice se rend sur ordre et dans l’ombre !En vérité ,elle ne détient aucune preuve de rien .Elle veut seulement se faire un nom ,et se faire connaître auprés des islamistes potentiellement condamnable pour leur apporter son soutien d’islamiste ,solidarité entre » frères musulmans  » oblige !




    0



    0
    karim
    24 juin 2012 - 23 h 09 min

    cette soit disant avocate
    cette soit disant avocate elle veux se faire un nom sur le cadavre de merrah le terro (…) elle n’a ni video ni rien du tout sauf si elle etait avec lui avant ces crimes dans ce cas elle est complice de tout les coups que merrah a fait (…)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.