Développement de l’industrie mécanique nationale : création de trois sociétés à capitaux mixtes

Trois sociétés à capitaux mixtes ont été créées, dimanche à Alger, dans le cadre de la mise en œuvre des protocoles d’accords algéro-émirati-allemands pour le développement de l’industrie mécanique nationale, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. Il s’agit de la Société algérienne de production de poids lourds de marque Mercedes-Benz/SPA Rouiba, de la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz/SPA/Tiaret et d’une autre Société algérienne de fabrication de moteurs de marque allemande (Mercedes-Benz, Deutz et MTU) SPA/Oued Hamimime (Constantine), précise la même source. La société Rouiba/Spa, détenue par les opérateurs algériens : l’EPE/SNVI Rouiba et l’EPIC EDIV/Tiaret et le Fonds d’investissement émirati Aabar, conformément aux dispositions de la LFC 2009, activera avec la société allemande Daimler, comme partenaire technologique, souligne le communiqué. Selon la même source, cette société produira environ 15 000 camions, cars et bus par an, comme stipulé dans la licence de production de marque et label de qualité Daimler. Le démarrage de la production est prévu à partir de 2013, sur le site de la SNVI à Rouiba (Alger). La société de Tiaret (SPA), détenue aussi par l’EDIV/Tiaret et la SNVI Rouiba, ainsi que le Fonds d’investissement émirati Aabar, fabriquera environ 10 000 véhicules tout terrain et véhicules légers utilitaires par an sous la marque et le label de Daimler. Le démarrage de la production est prévu en 2013, sur le site de l’ex Complexe véhicules particuliers de Tiaret. La Société algérienne pour la fabrication de moteurs de marque allemande (Mercedes-Benz, Deutz et MTU), détenue par l’EPE/EMO et l’EPIC-GPIM, ainsi que le Fonds d’investissement émirati Aabar, produira 26.000 moteurs à refroidissement à eau, conformément aux dispositions énoncées, respectivement, dans les licences de production de marque et label de qualité Daimler, Deutz et MTU. Ces moteurs seront destinés à motoriser notamment les véhicules industriels, les engins agricoles et engins de travaux publics. Le démarrage de la production est prévu à compter de 2014, sur le site de l’EMO Oued Hamimime, après réalisation des investissements d’infrastructures. La cérémonie de signature des actes de création de ces trois sociétés, s’est déroulée au siège du ministère de la Défense nationale, sous la présidence du ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, Abdelmalek Guenaizia, et en présence des ambassadeurs des Emirats arabes unis et de la République fédérale d’Allemagne à Alger, ainsi que des représentants des ministères des Finances et de l’Industrie. Le ministère de la Défense nationale a exprimé, à l’occasion, sa satisfaction de participer à la concrétisation de ces trois objectifs inscrits dans «la stratégie de développement industriel national, à fort potentiel d’emploi, dans des technologies avérées, selon un concept de partenariat tel que défini et de transfert du savoir-faire».
R. E.
 

Comment (2)

    Maleh
    16 juillet 2012 - 18 h 50 min

    C’est fou quand
    C’est fou quand même!!!!pourquoi c’est la défense qui s’occupe du business?




    0



    0
    Anonyme
    15 juillet 2012 - 21 h 52 min

    Enfin une bonne nouvelle.
    Enfin une bonne nouvelle. j’espere qu’il y aura d’autres du genre




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.