Ould Kablia s’adresse aux gardes communaux à travers un placard publicitaire à paraître dans la presse

Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales s’apprête à rendre public un communiqué, sous forme de placard publicitaire, pour répondre aux gardes communaux plus que jamais déterminés à faire aboutir leur plate-forme de revendications, notamment le chapitre inhérent à leur statut. En effet, apprend-on, le département de Dahou Ould Kablia, à défaut d’un dialogue direct avec les concernés, a préféré diffuser un document sur plusieurs supports médiatiques afin d’étayer ses arguments et rappeler ce qui a été fait par l’Etat algérien en direction de cette catégorie. Le document en question rappellera également l’évolution de ce corps d’armes à travers les mesures prises par le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, notamment leur intégration et leurs salaires. Mais est-ce suffisant ? A moins que Dahou Ould Kablia réservet une surprise aux gardes communaux. Ces derniers, décidés à reprendre la marche à partir de Boufarik sur Alger, se disent toujours lésés et dénoncent la froideur avec laquelle le gouvernement traite leur dossier. Mais qu’en est-il du contenu dudit communiqué qui pourrait attiser la colère des contestataires ? Le document en question s’appuie d’abord sur la réunion du 10 juillet dernier entre le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et une délégation de représentants des éléments contestataires de la garde communale. Tout en exprimant sa désapprobation «quant aux procédés utilisés pour l’expression de leurs revendications», le département d’Ould Kablia aborde l’installation d’une commission mixte en mars 2011 et l’inspection de 24 délégations de wilaya. Le document soulignera d’emblée la «revalorisation de la prime alimentaire mensuelle, qui est passée de 3 000 à 4 200 DA, la revalorisation du régime indemnitaire avec effet rétroactif à compter du 1er janvier 2008 et qui a permis le relèvement de la prime de rendement de 20 à 30%, calculée sur le nouveau traitement, le relèvement de 10% de plus de l’indemnité de risque et d’astreinte atteignant les taux de 35, 40 et 45 %, calculés également sur le nouveau traitement». Tout en insistant sur le rappel pour la période du 1er janvier 2008 au 1er juillet 2011, date de mise en œuvre du nouveau régime indemnitaire, entraînant de fait la revalorisation des salaires de la période de référence servant pour le calcul des retraites proportionnelles exceptionnelles, le communiqué soulignera également «la mise en œuvre d’un dispositif exceptionnel de retraites proportionnelles suite à la promulgation du décret exécutif 11-354 du 5 octobre 2011, qui permet la mise en position de retraite des agents cumulant 15 années de service au 31 décembre 2012, sans condition d’âge avec rachat des droits par le Trésor public pour compenser la Caisse nationale des retraites sur les années de cotisation en manque». Dans ce sens, le ministère de l’Intérieur révélera que de 44 057 demandes ont été déposées, validées et «seront transmises aux services de la Caisse nationale des retraites, pour leur prise en charge.» De même, lit-on dans le même document, il est question d’une indemnité spécifique d’invalidité pour les éléments de la garde communale souffrant d’invalidité et du règlement définitif de tout dossier d’ayants droit de gardes communaux victimes du terrorisme. Le ministère conclura que «les portes du dialogue demeureront toujours ouvertes et la commission mixte continuera ses travaux pour répondre au mieux aux aspirations des éléments de la garde communale».
Yanis B.

 

Comment (3)

    Maysar
    23 juillet 2012 - 19 h 42 min

    En matière d’arrogance et de
    En matière d’arrogance et de mépris ,je pense qu ‘il n’y a pas mieux !
    Répndre par des placards publicitaires à des revendications professionneles ce n’est ni approprié ni éfficace et pas du tout respectueux !
    Pendant qu’il y est ,pourquoi il ne dévoilerait pas par le même procédé toutes les augmentations qui ont été accordées à tout le monde ,y compris surtout l’armée ,la police et la gendarmerie ?




    0



    0
    ammar
    21 juillet 2012 - 20 h 51 min

    je recherche un travielle
    je recherche un travielle dans lusine




    0



    0
    Mansour
    21 juillet 2012 - 20 h 44 min

    Ces gardes communaux utilisés
    Ces gardes communaux utilisés comme auxiliaires des gendarmes et des militaires dans la lutte contre le terrorisme sont des militaires.Alors pourquoi parler de la CNR alors qu’il existe une caisse de retraite pour les gendarmes et les militaires.Si je comprends bien ils sont militaires pour les inconvénients et non militaires pour les avantages.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.