Son entraîneur la défend : «Un mouvement raté fatal à Soraya Haddad»

L’entraîneur Mohamed Bouheddou a affirmé que la judokate Soraya Haddad, éliminée par la Roumaine Andreea Chitu au premier tour des Jeux olympiques, dimanche à la salle Excel à Londres, a payé cher son mouvement technique raté dès l’entame de son combat.

L’entraîneur Mohamed Bouheddou a affirmé que la judokate Soraya Haddad, éliminée par la Roumaine Andreea Chitu au premier tour des Jeux olympiques, dimanche à la salle Excel à Londres, a payé cher son mouvement technique raté dès l’entame de son combat.
«Soraya a fait un mouvement interdit, ça se passe tellement vite, et elle a été sanctionnée. Elle a tenté un koshigari mais elle a raté la jambe de son adversaire, l’enchaînement n’a pas été fait correctement et ce genre d'erreur se paye cash (…) Disons qu’elle a raté son mouvement. Ça aurait pu marcher si elle avait touché la jambe de la Roumaine, malheureusement, ça n’a pas été le cas», a tenté d’expliquer Bouheddou, très déçu, à l’issue du combat.
Grand espoir de médaille, Soraya Haddad quitte donc les Olympiades de Londres par la petite porte sur une erreur de débutante, alors qu’elle participait à ses troisièmes Jeux olympiques de suite et ambitionnait de remonter sur le podium pour la deuxième fois de rang après le bronze de Pékin.
Pour le coach Bouheddou, son athlète a perdu sur un détail et non pas sur une faute technique et «ça peut arriver même aux meilleurs judokas au monde», selon lui.
«En judo, des choses pareilles peuvent arriver même dans le haut niveau. On l’a vérifié samedi avec la championne du monde japonaise du 48 kg qui a complètement raté sa sortie. Dommage pour Soraya qui s’est sacrifiée durant plusieurs années, notamment lors des quatre derniers mois. Elle était bien psychologiquement», a-t-il indiqué, très marqué.
«On doit accepter le verdict sportif, ce n’est pas facile, mais c’est comme ça. Moi aussi je suis très affecté à l’instar de mon athlète et très peiné pour elle. Il ne faut pas la blâmer. Elle est déjà médaillée olympique et mondiale. Elle a besoin du soutien de tout le monde», a-t-il ajouté.
Effondrée et inconsolable, Soraya Haddad, à terre durant plusieurs minutes après son combat, en sanglots, ne réalisait pas sur le coup ce qui lui arrivait.
«Elle est dans un état déplorable, elle est complètement effondrée après ce qui vient de lui arriver. On va essayer de la consoler, mais ce n’est pas évident. Elle voulait vraiment avoir cette médaille olympique. Il ne faut pas oublier qu’elle est l’une des meilleures au monde dans la catégorie des -52 kg», a souligné Bouheddou, qui avait pris congé de la Fédération qatarie de judo pour venir l’entraîner durant les quatre derniers mois précédant les JO de Londres.
«Je n’ai jamais quitté Soraya. Je ne pense pas que mon retour en Algérie pour la prendre en charge avant les Jeux olympiques est venu en retard. Elle est bien aguerrie, c’est une battante. Même avant mon retour, elle travaillait bien, elle revenait de loin, elle est passée de la 36e à la 5e place mondiale, elle a fait beaucoup d'efforts», a soutenu Bouheddou, qui ne croit pas à une retraite anticipée de Haddad.
«Ce n’est pas à moi de répondre sur son avenir, le dernier mot lui revient. Elle a 27 ans, elle n’a pas 32 ans, mais non plus 20 ans. En judo, la moyenne d’âge est de 32 ans. Je pense qu’elle a les moyens de faire une autre Olympiade. Je vais l’encourager à continuer sa carrière».
R. S.

Comment (2)

    ktig15
    30 juillet 2012 - 11 h 23 min

    Je suis de tout coeur avec
    Je suis de tout coeur avec toi SORAYA , le Judo est un sport où tout peut arriver très vite , tu fais parti des meilleurs au monde ,et notre pays et tous les Algériennes et Algériens ont besoin de toi au prochain championnat du Monde et dans 4 ans aux jeux , alors please ,passe au dessus de cette défaite et accroche toi encore un peu ,et inch allah la victoire te fera monter sur la plus haute marche du monde, ya oultma félécitation pour t’être qualifié vous n’êtes vraiment pas nombreux ( femmes et hommes )à obtenir votre qualification , alors je finirais pas te dire MERCI




    0



    0
    soltaneAnonyme
    29 juillet 2012 - 21 h 29 min

    GRANDE DECEPTION,MANQUE DE
    GRANDE DECEPTION,MANQUE DE PROFESSIONALISME,PARLER DE MALCHANCE EST UN GESTE DE FAIBLESSE.NOUS LES ALGERIENS SOMMES DES FAIENTS ET DES INCAPABLES.
    LA GLOIRE DANS LA COUR DES GRANDS CA SE MERITE.
    JE SUIS DECU ET ABATTU.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.