Des dizaines de travailleurs de Naftogaz protestent à Hassi Messaoud

Des dizaines de travailleurs de la société Naftogaz, filiale de Sonatrach spécialisée dans la formation et le perfectionnement dans le domaine pétrolier, observent un sit-in depuis le début du mois d’août devant le centre de formation de Hassi Messaoud, a-t-on appris d’une source proche de cette société. Mécontents de la décision de la direction de Naftogaz de les transférer vers des unités de Sonatrach qui n’ont rien à voir avec la formation professionnelle, ces formateurs occupent l’entrée principale de cette société. Pour se protéger du soleil brûlant, ces protestataires se mettent sous des tentes de fortune. Eprouvés par la chaleur et le Ramadhan, ils refusent tout de même de renoncer à leur action de protestation à travers laquelle ils exigent l’application d’une décision du PDG de Sonatrach prise en juillet dernière, selon laquelle les travailleurs permanents de Naftogaz doivent être transférés vers l’Institut algérien pétrolier (IAP) avant la dissolution de Naftogaz. Les contestataires mettent en avant leur longue expérience dans le domaine de la formation qui «risque d’être gaspillée» s’ils sont transférés vers d’autres postes. Naftogaz, centre de développement et d'application des techniques pétrolières et gazières, a été créée le 7 juillet 1990 et a vu ses activités débuter le 1er janvier 1991. Société par actions, Naftogaz a été rachetée à 100% par le groupe Sonatrach en 2005. Elle dispose d'un effectif permanent de 100 agents dont 37 cadres, d'un fichier de plus de 40 consultants nationaux, et fait appel en cas de besoin aux capacités de ses partenaires nationaux et étrangers. Actuellement, elle est en butte à des difficultés financières et soumise à un plan de dissolution.
Sonia B.

Comment (2)

    Anonyme
    7 janvier 2013 - 10 h 18 min

    Cette decision aurait pu etre
    Cette decision aurait pu etre prise courant des annees 2001 a 2003, ou naftogaz avait vecu des conditions difficiles.
    Allah la Trabahkoum. Vous allez pyer cher devant Dieu InchALLAH.




    0



    0
    fidéle
    29 décembre 2012 - 17 h 01 min

    je ne sais pas de quel
    je ne sais pas de quel source vous avez eu que naftogaz qui butte sur des difficultés finaciéres, pour ton information , il y a dans le compte de naftogaz plus de 70 milliards de centimes et celà represente un semestre de travail alors si la dissolution à eté décider à une date ultérieure , vous n’aurez jamais cru que le chiffre d’affaire de naftogaz va exploser la cagnotte et ça en refusant bcp de formation pour manque des infrastructures !!!!!!!!!!!!!!!!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.