Lutte contre la cybercriminalité : 20 personnes sous les verrous

Les éléments de la Sûreté nationale, plus exactement les cyberpoliciers, ont réussi à élucider 30 crimes liés aux menaces, délation, diffamation, pornographie, escroquerie et autres attaques de systèmes informatiques à travers le pays. Selon notre source, 20 personnes, âgées entre 30 et 50 ans, sont impliquées dans ces crimes commis à travers les réseaux sociaux et les blogs. Le traitement de ces affaires fait ressortir que 9 individus sont incriminés pour avoir violé les secrets et les codes d’accès sur Internet et diffusé les données personnelles des victimes, alors que 7 autres sont inculpés pour avoir usurpé des fonctions, se faisant passer pour d’autres personnes à des fins criminelles. Des cybercriminels ont carrément contacté les familles et les collègues de travail de cinq victimes pour les menacer et les diffamer. Ce qui a causé de graves préjudices, selon l’instruction judiciaire. La menace de mort a été utilisée, par ailleurs, sur Internet contre 4 personnes. Après le dépôt des plaintes, les adresses IP des cybercriminels se sont avérées celles de leurs amis, de membres de la famille et de voisins ! La police a également élucidé deux crimes liés à l’escroquerie. Généralement, les victimes se font subtiliser de l’argent contre des produits mis en vente en ligne. Enfin, deux crimes sont liés à l’atteinte à la vie privée et à la diffusion de photos pornographiques ; les cyber-policiers ont mis la main sur plusieurs individus. Ces opérations ont permis à la police de saisir des dizaines d’unités centrales, des clés USB, des CD-Rom, de disques durs externes, des photos, de l’argent et autres objets de valeur mis en vente sur la Toile. Les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt en attendant l’instruction judiciaire.
Yanis B.
 

Comment (4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.