Comment des véhicules immatriculés en Algérie se retrouvent au Mali

Le véhicule à bord duquel se trouvaient des espions français au Mali, en compagnie des terroristes du Mujao, est immatriculé en Algérie. La photo récemment prise par RFI et publiée par Algeriepatriotique est éloquente. Du coup, une question taraude les esprits : comment ce pick-up a pu être introduit au Mali ? Il faut savoir que des instructions ont été données aux concessionnaires automobiles de réduire les ventes de ce type de véhicule dans la Grand Sud à cause de leur exploitation par des réseaux de trafic d’armes, de drogue, par les filières de la contrebande et surtout par les groupes armés. Notamment certains 4X4 de marque japonaise réputés pour être des «diables du désert». Les pick-up sont très utilisés dans les pays du Sahel. Solides, ils sont adaptés au désert et leur capacité de charge répond aux exigences des groupes armés et des contrebandiers. En général, ces voitures sont volées et se retrouvent dans les pays voisins via les réseaux qui sévissent aux frontières. Récemment, plusieurs sociétés basées au sud ont été victimes de vol de ce type de véhicule. Les narcotrafiquants et les terroristes recourent davantage aux pick-up sachant que les 4X4 sont sujets à des fouilles et des contrôles sévères dans le désert. Et vu la rareté de ce segment sur le marché du neuf, les réseaux sollicitent leurs soutiens pour les approvisionner à partir du marché d’occasion. Par ailleurs, des véhicules volés en Espagne, en Libye, au Mali, au Niger, en Mauritanie ou encore en France sont frauduleusement introduits sur le sol algérien et servent à convoyer de la drogue. Les services d’Interpol ont été, à maintes reprises, saisis par les services de sécurité algériens pour tenter d’identifier ce type de véhicules, devenus au fil du temps une véritable arme entre les mains des barons de la drogue, des contrebandiers et des groupes terroristes.
Yanis B.
 

Comment (4)

    lulysse
    11 octobre 2012 - 15 h 54 min

    Bel Mokhtar n’existe pas,
    Bel Mokhtar n’existe pas, oooohhhhhh manipulation quand tu nous tiens…!!! Nos services maîtrisent la situation ne vous inquiétez pas!




    0



    0
    belhimer
    10 octobre 2012 - 17 h 37 min

    Exact, mais la chose a
    Exact, mais la chose a évolué, ce n’est plus Mister Whisky SVP. L’article en question mériterait aussi une grande attention, ce sont nos véhicules importés avec l’argent algérien qui sont détournés par ces clochards du désert, chez à Jijel on les appelles les Repentis des sous.
    Tu as raison quand tu dis imagination parce que, en fait, ce voyou de Belmokhtar que vous craignez est un vrai a3wer, c’est tout.
    Vivement l’exécution de ceux qui foulent notre sol pour le motif du terrorisme.




    0



    0
    Anonyme
    10 octobre 2012 - 17 h 12 min

    Les trafiquants de drogue et
    Les trafiquants de drogue et les contrebandiers sont tous des collabos des services Marocains et Français… et encore le Mossad. pour eux ils vendent leurs mères pour de l’argent.




    0



    0
    Yassef
    10 octobre 2012 - 12 h 00 min

    le sud Algérien est sujet de
    le sud Algérien est sujet de puis plus d’une décennie au vol et traffic de véhicule 4X4 tout terrain et le chef de file de la bande spécialisée dans cette branche et activant dans toute la zone Algérie-Libye-Mali-Niger n’est autre que le terroriste AQMI Mokhtar Bel Mokhtar dit La3wer et donc ne poussez pas votre immagination à plus que ça !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.