La face cachée du voile

Notre article sur les déclarations de Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, reprises de l’interview qu’il a accordée au périodique français L’Express, a suscité beaucoup de commentaires. Il faut reconnaître que le thème est sujet à polémique et qu’il a été, lui-même, abordé avec un ton provocateur censé remettre en question des opinions bien établies et dominantes en la matière.«Je n'ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure. Le combat que les musulmans ont mené pour le port du voile me désole, parce qu'il donne une image négative de la façon dont l'islam perçoit la femme», affirme Tareq Oubrou dans cette interview. Il dénonce vivement «l’islam d’apparence» et souligne que le plus important n’est ni le look ni la tenue vestimentaire, mais plutôt la foi. Il y avait de quoi faire réagir nos lecteurs et ils ont été prompts et nombreux à envoyer leurs messages. En fait, en plus de l’aspect informatif, c’était le but de l’article. Les commentaires portent non seulement sur la question du voile mais aussi sur la façon dont elle doit être abordée. On retrouve, dans les avis de certains de nos lecteurs, la difficulté à accepter une vision autre que celle imposée depuis des siècles par les exégètes classiques. Dire autrement la religion, c’est aller à contre-courant d’un torrent d’idées reçues, qui dévaste parfois tout sur son passage. Tarek Oubrou, érudit en islam, a tenté de relever ce défi. En réaction, ses contradicteurs usent soit du langage insultant habituel des extrémistes, soit de preuves qui, en réalité, ne constituent pas un argumentaire sérieux dans ce débat. Mais il y a également, et ils ne sont pas à négliger, ceux qui soutiennent la démarche de l’imam de Bordeaux. Rappel utile : un des préceptes qui font partie du b.a.-ba des musulmans est cet appel au dialogue serein sur la base d’arguments autres que ceux fondés sur la force.
Cherif Brahmi
 

Comment (3)

    Whyann
    5 décembre 2013 - 14 h 04 min

    Il me semble malheureusement
    Il me semble malheureusement qu’il y a beaucoup de confusions entres rites, coutumes, religions, dogmes, liberté de paroles, droits, … en même temps, je suis français, donc la laïcité et la liberté de culte me sont chères.
    D’ailleurs, cela me rappelle mon vol vers le Sri-Lanka, avec escale à Djeddah. Il m’a été demandé de couvrir mes mollets. Je ne m’en suis pas offusqué, j’ai simplement été surpris que cela ne m’ait pas été communiqué avant l’enregistrement. Aucune mention n’en avait été faite lors de l’achat de mon billet, ni sur le bon de commande, ni … nul part en fait. Mais bon, je n’étais pas que client, mais aussi un invité sur une terre sacrée, bien qu’en transit.
    Respect, oui, bien sûre même. En même temps, j’aimerai que ce soit réciproque.
    Peut-être est-ce trop demander … pourtant, il me semble que cela n’a rien à voir avec Sion …

    Heureusement que l’Islam est encore défendu par des femmes et des hommes, tolérants ! Sans quoi, moi aussi j’aurai de plus en plus tendance à faire dans l’anti-religieux, sous toutes ses formes.

    Inch’Allah, et liberté (dans le respect d’autrui, quel que soit son genre, sa religion, son taux de tva).




    0



    0
    Assia
    16 novembre 2012 - 12 h 28 min

    Monsieur Ezzine, l’islam est
    Monsieur Ezzine, l’islam est une religion des plus logiques et dieu n’a pas créé la femme pour l’emmitoufler dans un voile. C’est vous qui êtes en faites contre l’islam et c’est les personnes comme vous qui ont terni une si belle religion.




    0



    0
    Ezzine
    15 novembre 2012 - 15 h 46 min

    Dans votre commentaire vous
    Dans votre commentaire vous parlez d’une seule face cachée du voile, et vous occulter l’autre face cachée. Pensez-vous réellement que c’est le voile qui est visé et non pas autre chose plus importante celle-là?

    La neutralité n’existant pas et n’a jamais existé – Même la Suisse qui a toujours prétendu être un pays neutre, je ne sais sur quelle base, et peut être pour des raisons dissimulées ne l’est plus en ce 21eme siècle, alors chacun défend ses intérêts éphémères.

    Si des personnes tentent de croire en Dieu une croyance plutôt logique ne méritent-ils pas du respect ? Pourquoi vous voulez leur imposer votre façon de vivre sous prétexte par exemple de laïcité en les obligeant à se travestir ou à porter des accoutrements qui ne leur convient pas.

    La laïcité n’est elle pas aussi un autre mode de vie qui prône des moyens extrêmes et obligatoires. La contradiction est donc politique et n’a rien avoir avec la religion. La plupart des opposants aux voiles, et autres particularités musulmanes sont soit des gens qui ignorent tout de l’islam et sont théoriquement des musulmans ou encore des Imams francophiles comme Monsieur Tareq Oubrou lesquels chacun de leur piédestal donnent aussi des prêches similaires sous un autre langage à quelques exceptions prés.

    Imaginons un pays musulman au sens propre du terme. Imposera-t-il aux femmes qui y vivent ou le visitent à porter le voile par respect aux préceptes de l’Islam ? En réponse aux lois françaises – à titre d’exemple – promulguées au temps de Monsieur le Président Sarkozy d’origine juive ? je risque de vous répondre Oui ! C’est la raison pour laquelle le politicard français soumis au diktat sioniste n’a pas équitablement soulevé le port ostentatoire de la kippah juive.

    Parlons en un peu : « Traditionnellement, les hommes et les garçons juifs portent la kippah à tout moment, en symbole de leur conscience d’une entité « supérieure » et de leur soumission envers elle. Bien que cette pratique soit mentionnée dans le Talmud, il n’est pas fait mention d’une obligation en la matière ni la Bible, ni dans le Talmud.

    Cependant, au fil de l’histoire, le port de la kippah est devenu une coutume juive acceptée par toutes les communautés, ce qui, d’après la majorité des autorités halakhiques, lui confère désormais un caractère obligatoire. Un Juif ne devrait donc pas marcher, ni même être assis, nu-tête. Il convient également d’enseigner aux petits enfants à se couvrir la tête ».




    0



    0

Les commentaires sont fermés.