Un prix Nobel de la paix justifie le massacre d’enfants à Ghaza

Alors que l’agression contre Ghaza se poursuit malgré la condamnation internationale, Shimon Pérès tente, dans un entretien diffusé sur un site électronique israélien, de justifier les bombardements effectués par Israël sur des cités d’habitations entraînant de nombreuses victimes, y compris des bébés, des femmes enceintes et des enfants. Il prétend qu'Israël ne veut pas la guerre et pousse le cynisme jusqu’à affirmer que «les Arabes et les musulmans ne sont pas nos ennemis». Utilisant le langage de l’hypocrisie, il ose affirmer : «Nous sommes prêts à reprendre les négociations avec les Palestiniens sur la base du principe de deux Etats pour deux peuples.» Tous les observateurs ont fait le lien entre la situation politique interne en Israël, particulièrement l’approche des échéances électorales, et cette agression sauvage contre Ghaza. Mais Shimon Pérès s’obstine à nier que les raisons qui ont poussé son pays à faire la guerre ont un rapport avec la course aux sièges à la Knesset. Il reconnaît les capacités acquises par Hamas qui a réussi à envoyer des missiles sur Tel-Aviv, obligeant l’armée israélienne, comme il l’a confirmé, à mettre en place un lourd dispositif de protection contre ces attaques qui ont semé la panique dans la capitale de l’entité sioniste. Il admet que Hamas a les capacités d’atteindre n’importe quelle ville israélienne. Shimon Pérès mise sur l’intervention de l’Egypte pour «neutraliser» Ghaza. «L'Egypte est un pays très important», dit-il. Il assigne à ce pays un rôle à jouer en faveur d’Israël pour lui assurer la stabilité et la paix. Le chantage est perceptible dans les propos de Shimon Pérès quand il dit que «c’est dans l’intérêt de l’Egypte de ne pas toucher à l’accord de paix avec Israël». Pis, il veut opposer Hamas et l'Egypte en faisant allusion aux actions armées menées ces derniers mois dans le Sinaï. Shimon Pérès n’a aucun espoir d’arriver un jour au dialogue avec le Hamas et encore moins l’avoir comme partenaire, mais il compte sur les divisions dans les rangs des organisations palestiniennes. Il sait que les bombardements de l’armée israélienne font des dégâts et des victimes parmi la population civile, mais trouve cela normal parce que le Hamas «cache des armes dans les maisons et les mosquées». Massacrer des enfants est donc pleinement justifié aux yeux du président de l’Etat hébreu.
Karim Bouali
 

Comment (4)

    Times
    21 novembre 2012 - 17 h 42 min

    Quand on entend certains,
    Quand on entend certains, souvent au nom des arabes s’en prendre, d’une façon constante, avec rage, haine et mépris envers Israël et ses habitants, je ne peux m’empêcher de penser que dans ce pays qu’on diabolise, c’est là que vivent les rares arabes qui votent et dont le vote est effectif ! , c’est là aussi que la langue arabe est la deuxième langue officiel de l’état après l’hébreu. Moi, sur la terre de mes ancêtres, les mercenaires de l’impérialisme arabe je le répète, impérialisme arabe ! qui ont squatté le pouvoir à Alger, interdisent toujours à ma langue berbère d'(être chez elle, maîtresse dans l’administration et dans les institutions bref officielle.
    Charmants animateurs de ce site, publiez cette réaction SVP si vous êtres démocrates, moi je vous respecte même si, peut être, on a pas les mêmes idées, je suis sûr d’une chose, j’aime mon pas, l’Algérie, au moins aussi fort que vous, quant à ces gens qui veulent imposer à notre Algérie de vivre constamment un conflit qui est situé à 4000 km de chez moi, je doute de leur patriotisme !
    Merci.




    0



    0
    zochero
    21 novembre 2012 - 15 h 20 min

    (…) tueurs d’enfants,
    (…) tueurs d’enfants, criminels !




    0



    0
    Ezzine
    20 novembre 2012 - 22 h 58 min

    Depuis que le prix Nobel de
    Depuis que le prix Nobel de la paix a été attribué à ce criminel ; boucher de kana ville libanaise, ce prix n’a plus de valeur.

    Toutes les victimes palestiniennes, bébés, enfants, femmes et vieillards des bombardements israélo-américano-occidental, tout responsable arabe ou musulman qui fût en mesure de l’empêcher et ne l’a pas fait répondra devant Dieu en tant que complice des assassins israéliens.

    Vous me diriez que les intéressés n’y pensent même pas. Je répondrai : Dieu merci la mort qui ne fait pas de distinction entre les gens quelque soit leur rang viendra un jour ou l’autre frapper à la porte de tout le monde sans exception.

    Et j’ajouterai que dans le conflit idéologique islamo-israélien Dieu préfère et l’a décidé peut être de priver – par ce qu’ils ne le méritent pas – les responsables actuels des pays arabes et musulmans de nos jours de cet honneur qui est la libération de la mosquée al Aqsa première direction de la prière des musulmans et de l’octroyer le moment venu à ceux qui méritent sa miséricorde.




    0



    0
    salim
    20 novembre 2012 - 21 h 22 min

    Ce criminel Pris Nobel de la
    Ce criminel Pris Nobel de la Paix, n’a pas eut pitié de juifs comme lui. Des milliers d’enfants ont été tués sur ses ordres. Comment voulez vous qu’il puisse avoir un semblant d’humanité pour les enfants palestiniens. Il est bon pour la guillotine, sans procès.

    Ci-joint un article qui donne tout les détails de leurs crimes.

    http://effondrements.wordpress.com/tag/les-enfants-de-la-teigne/




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.