Algérie-France : les négociations «avancent» sur Renault et Total

Les négociations en cours pour l'installation d'usines Renault et Total en Algérie, «avancent de manière significative», a déclaré, dimanche à Alger, l'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin. «Sur Renault les choses avancent bien. Sur Total, les choses avancent très bien», a déclaré M. Raffarin à la presse à Alger, précisant que ces dossiers phares de la coopération algéro-française «ne sont pas encore finalisés». M. Raffarin, chargé par l'ex-président Nicolas Sarkozy de renforcer les liens économiques avec Alger, a été reconduit par le président français François Hollande dans sa mission pour un an. Il s'exprimait à l'issue d'un entretien avec le ministre algérien de l'Industrie, de la PME et de la Promotion des investissements, Cherif Rahmani. Un accord-cadre pour la réalisation d'une usine Renault en Algérie a été signé le 25 mai après 15 mois de négociations. Reste à mettre sur pieds une joint-venture pour la production dans un premier temps de 75 000 voitures par an sur un site proche d'Oran.
De son côté, Total négocie une usine de vapocraquage d'éthane à Arzew, près d'Oran, avec le Groupe public des hydrocarbures algérien Sonatrach. «Nous avons beaucoup progressé sur les grands dossiers économiques même si parfois nous ne communiquons pas les détails. Nous laissons le soin aux autorités suprêmes du pays d'annoncer les accords auxquels nous allons parvenir», a ajouté M. Rahmani à moins d'un mois de la visite de M. Hollande en Algérie.
R. E.
 

Commentaires

    Babar
    26 novembre 2012 - 17 h 11 min

    Mais ou resident les
    Mais ou resident les decideurs qui veulent imposer une usine renolt en france…algerie (ou bien, s’agit-il de preparer la population algerienne a retrouver l’immigration actuellement en France!)…la crise frappe violamment l’Europe Industrielle, et celle-ci trouverait une solution miracle a Alger???
    Une auto, c’est 4 roués, un cousin, une tringle ou un e assiette pour la direction, et quelques volontaires pour pedaller/pousser…l’Agerie ne manqué pas de bras, quelques tetes a engineeriser la fonte, la mousse, les cables electrique, sur un chassis en palmier (le bois est une des meilleure fibre composite, plus flexible que le carbon), des batteries et quelques moteurs electrique DC, pour voir naitre l’Automobile Algerienne (crash test compris, au lieu d’offrir des coeurs a Renault!).
    Aston Martin est a vendre (4200 auto an…l’Indien marauti est preneur, le groupe d’Investissement Kowetien est en faillite, …après Land-Rover et Jaguar, les Indiens que moquait le titi algerois, reprend se revele une fibre industriel pour rivaliser avec Ferrari, Bentley ou Porsche!!!).
    Sonatrach pourrait s’offrir une ecurie de Formula1, comme le Malaysien PETRONAS (proprietaire des Automobiles Proton et Lotus/UK)…pour le prix d’un Gulfstrem3 (…)!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.