Etrange optimisme d’Ould Kablia malgré un taux de participation insignifiant

Les électeurs ne se pressaient pas d’aller voter, ce matin, pour le double scrutin du renouvellement des Assemblées populaires communales (APC) et de wilaya (APW). Ils ont préféré profiter de la petite interruption de la pluie et du soleil qui a fait furtivement son apparition pour aller faire leur marché. Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a confirmé, dans un point de presse tenu peu après 12h, au siège du ministère, que les taux de participation sont très bas, mais il signale qu’en 2007, ils étaient du même ordre, à la même heure, c'est-à-dire 10h. Les taux au niveau national donnés par le ministre : 3,08% pour les APC et 2,96% pour l’APW. Le jeudi, jour du vote, est un jour pratiquement férié, faut-il le rappeler, pour permettre aux électeurs d’aller voter. Selon le ministre, la météo était plutôt bonne le matin et pratiquement tous les encadreurs étaient en poste dans les bureaux de vote. L’affluence a été plutôt timide le matin et la raison qui est avancée est, naturellement, d’ordre climatique, particulièrement dans les circonscriptions des Hauts-Plateaux, où les mauvaises conditions climatiques sont de retour depuis quelques jours, marquées par un froid glacial, des chutes de pluies intermittentes et de la neige sur les reliefs. Plus de 21 millions électeurs inscrits sur les listes électorales sont appelés à élire les membres des 1 541 APC et des 48 APW pour un nouveau mandat de cinq ans. En tout, 52 partis politiques et 197 listes indépendantes sont en lice pour ce double scrutin. Au titre des élections APC, 8 383 listes ont été déposées et 607 listes pour les APW. Les dispositions de la loi électorale énoncent que l’horaire du début du scrutin est fixé à 8h au niveau de l’ensemble des bureaux de vote à travers le territoire national et prend fin le même jour à 19h. Toutefois, l’heure de clôture des urnes pourrait être prolongée d’une heure. Pour les zones éparses des wilayas d’Ouargla, Tindouf, Tamanrasset, Bechar et Illizi dans le sud du pays, le scrutin avait commencé lundi dernier avec la mise en place de bureaux itinérants. Afin d’assurer une bonne organisation des opérations électorales, quelque 800 000 agents de l’administration ont été mobilisés, alors que 11 517 centres et 48 698 bureaux de vote dotés de deux urnes transparentes, sont mis à la disposition des électeurs.
Selon les résultats du deuxième pointage fait à 13h, donnés par Dahou Ould Kablia, dans un point de presse tenu au siège de son ministère après 14h, le taux de participation au niveau national est de 14,63% pour les APC (il était, à la même heure, de 19,73% en 2007). Le climat politique est bon, il n’y a aucun problème, selon le ministre. Quant au climat météo, il est aux intempéries, mais, selon le ministre, ce n’est pas un obstacle, elles n’entravent pas le vote. Par wilaya, c’est la capitale qui enregistre le plus faible taux de participation aux élections des APC : 9,39 %. Faible taux également, à 13h, noté à Oran (10,01%), Blida (11,62%), Tlemcen (12,47%) et Chlef (12,95%). La surprise de la matinée est venue de Béjaïa qui atteint 30,62% à 13h. Mais le taux le plus élevé, à 13h, est enregistré à Tindouf avec 34,08%.
Kamel Moulfi
 

Commentaires

    Larbi
    29 novembre 2012 - 15 h 26 min

    Normal que les gens s’en
    Normal que les gens s’en foute les APC a part faire des tampons ne servent a rien.J’habite une ville de 60 000 mille habitants et on y trouve pas un seul WC public,ma maison ne porte toujours pas de nom ni de numéro,je sort les poubelles dans un vieux seau,il y a 3 agents municipaux pour s’occuper de la propreté de toute la ville alors qu’ils devraient être 10 fois plus nombreux….je peux continuer comme ça pendant des heures. Par contre les tamponneurs qui sont au moins 20 eux ne chôme pas,s’est toute la structure de l’APC qui est a revoir si ils veulent faire revenir les gens aux urnes.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.