Lord Risby à l’APS : «Je me rends à Alger pour identifier de nouveaux secteurs d’investissement»

Lord Risby, représentant du Premier ministre britannique chargé de la promotion du partenariat économique avec l’Algérie, a indiqué, dimanche à l’APS, que l’objet essentiel de sa prochaine visite en Algérie était de suivre les projets en cours de réalisation et d’identifier de nouveaux secteurs d’investissements. «Au programme de ma seconde visite en Algérie au cours de cette année, figurent des rencontres des hommes d’affaires engagés dans des projets algéro-britanniques. L’objectif essentiel de ma visite est d’assurer le suivi des projets existants qui sont déjà en cours de réalisation et d’identifier de nouveaux secteurs d’investissements. Nous travaillons également en étroite collaboration avec le gouvernement algérien dans cette perspective», a-t-il affirmé. Lord Risby a cité les domaines de la santé, l’habitat, l’éducation et l'enseignement de la langue anglaise comme des créneaux pouvant fournir de bonnes opportunités d'affaires. «Je veux absolument souligner quelque chose de très important : entre le Royaume-Uni et l'Algérie, il y a un véritable partenariat, nous avons beaucoup de choses à apprendre l'un de l'autre et les relations économiques ne sont qu'un élément d'un ensemble de domaines qui constitue le cadre global des relations bilatérales», a-t-il ajouté. Lord Risby, nommé par le Premier ministre David Cameron, en tant que représentant pour le partenariat économique avec l'Algérie, a déjà visité Alger en janvier 2012 mais sa visite prévue du 3 au 5 décembre est la première depuis sa nomination. Le représentant du Premier ministre britannique pour l'Algérie focalisera lors de cette visite sur les secteurs hors hydrocarbures, notamment l'éducation et l'enseignement de la langue anglaise, la santé et l'habitat. L'éducation et la santé sont des domaines ou les compagnies britanniques sont déjà actives, a-t-il fait savoir. Les relations algéro-britanniques ont été marquées ces dernières semaines par les visites au Royaume-Uni du ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, et du secrétaire d'Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Belkacem Sahli. Deux mémorandums d'entente politique et culturel ont été signés au cours de ces visites. Les deux ministres ont insisté durant leur séjour, au plan économique, sur la nécessité de dynamiser les investissements des entreprises britanniques en Algérie. Dans ce contexte, de nouvelles mesures ont été prises en vue de faciliter le processus de délivrance de visas aux hommes d'affaires britanniques.
R. N.

Commentaires

    Babar
    3 décembre 2012 - 15 h 28 min

    savez-vous que les meilleurs
    savez-vous que les meilleurs machines outils Made in Germany (la Chine paie cash, 1er client Allemand!)…proviennent de Thiene (Venezia, Italy), les meilleurs Pacemaker de Biella (Torino/Chamonix)…etc
    La liste est longue d’usines clef en mains, pour le prix d’un caprice d’Ambassadeur (souvent un General a eloigner pour plus d’affairisme)…mais toutes ces visites de courtoisies, sans aucune realization/benefice pour la Nation Algerienne epuisent les moins critiques!

    L’Italie, contrairement a l’Espagne (Alger prefere les Baleares/Barcelona Night Club), c’est toujours montre disponible a realizer toutes sortes de creations impossibles, attirant ainsi de nombreux curieux et investisseurs/clients Allemands/Britaniques/Americains et quelquefois vereux Francais, malgres une gestion etatique catastrophique/mafieuse (l’Industrie italienne est souvent familiale, mais sans scrupule a l’export).

    L’Algerie doit developer un interet de creation industrielle, de savoir faire ingenieux, de courrage derriere des solutions industrielles hors-norms…avant de voir se transformer le tourisme publicitaire « encart economico-etatique LeMonde » a coup de bizjet et autres precieux cadeaux made in Oujhda, en echanges de bonne et fructueuses oportunites industrielles!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.