Une certaine presse malienne se déchaîne contre l’Algérie

Des journaux maliens s’attaquent violemment à l’Algérie qu’ils accusent d’être à l’origine des bouleversements que connaît leur pays. A leur tête, Le Zénith Balé, un bihebdomadaire qui est au zénith de sa campagne de dénigrement de l’Etat algérien. Sous le titre accusateur «La diplomatie algérienne au service des bandits armés du nord du Mali : chassé-croisé entre Mario Monti et Romano Prodi», ce journal se déchaîne contre Alger qui a constamment aidé le Mali, défendant, par ricochet, la vision néocolonialiste de la France qui manœuvre pour une intervention étrangère au Nord-Mali. Ce média considère ainsi que l’Algérie manipule l’envoyé spécial des Nations unies au Sahel, Romano Prodi, au point qu’il ne s’est jamais rendu à Bamako. Il affirme que Prodi n’a rien d’«impartial» ni de «sérieux». «Il s’est assis dans des salons (…) algériens et s’est permis en toute liberté de décider du sort de millions de personnes, agressées sur la terre de leurs ancêtres, par de faux djihadistes et des narcotrafiquants, ignorant tout des réalités des populations au nom desquelles et pour le salut desquelles ils prétendent agir. Que dire des pratiques mafieuses qui sous-tendent la réaction de Prodi sur la crise malienne ?» s’interroge le rédacteur de l’article paru aujourd’hui. Mais Le Zénith Balé donne, juste après, la réponse à sa question en justifiant son déchaînement par les conclusions de la mission de Prodi qui «ont sérieusement mis à mal toute la dynamique salvatrice de la France et des états de la Cédéao, visant à libérer immédiatement les territoires sous occupation, afin de mettre fin à la souffrance de nos compatriotes». La messe est dite. Le Zénith Balé, qui sonne d’ailleurs comme le Zénith de Paris, roule bien le verbe pour servir la cause perdue de l’ancienne puissance coloniale. Il ira encore plus loin dans ses accusations au point de suggérer que l’Algérie aurait soudoyé le secrétaire général de l’ONU pour l’amener à se prononcer contre une intervention militaire dans l’immédiat. «Ayant mis Ban Ki-moon et Romano Prodi dans le sens de ses intérêts propres au détriment de la paix du Mali et de la quiétude de sa population, le pays de Bouteflika récompense l’ancien président du Conseil italien en signant avec son pays des accords commerciaux préférentiels que seule une gratitude infinie pourrait commander», écrit encore ce bihebdomadaire. Pour ce journal, «la chose est si immorale que de nombreuses voix s’élèvent au Mali et en Afrique pour demander l’ouverture d’une enquête internationale qui servirait à prouver le jeu de corruption de la diplomatie algérienne sur ces fonctionnaires onusiens». L’Aube, autre bihebdomadaire malien inspiré du journal français chrétien du même nom, affiche le même ton accusateur envers l’Algérie. Sous le titre interrogatif «Ban sous l’influence algérienne ?», ce journal déverse son venin sur l’Algérie : «Loin des réalités du terrain, Ban Ki-moon, de toute évidence, s’est laissé influencer par son représentant spécial pour l’Afrique de l’Ouest, l’Algérien Saïd Djinnit. Un homme qui incarne une certaine politique étrangère algérienne en Afrique de l’Ouest ou encore dans le Sahel.» Ce média a fait preuve de constance dans ses attaques contre l’Algérie. Il poursuit sa longue diatribe par des contrevérités et des ouï-dire qu’il est incapable d’appuyer de faits avérés et authentifiés. Ces écrits tendancieux et dénués de tout fondement font partie d’une vaste opération de dénigrement de l’Algérie auprès de l’opinion publique malienne. Des tirs croisés qui reflètent, en réalité, le désespoir profond des lobbies maliens profrançais de voir aboutir le plan d’intervention militaire au Nord-Mali, concocté par le Quai d’Orsay.
S. Baker
 

Comment (5)

    didiche
    12 mai 2013 - 19 h 04 min

    balayez d abord devant votre
    balayez d abord devant votre porte avant d accuser le voisin!L AGERIE refuse toute intertvention militaire au Mali pour vous eviter de vous retrouver ds un bourbier (ce qui est le cas) duquel vous vous n en sortirez pas indemme!vous mediterz cela au bon moment une fois les carottes cuites!à bon entendeur salut!!




    0



    0
    Emir
    5 décembre 2012 - 18 h 27 min

    Le Malie a tout a fait raison
    Le Malie a tout a fait raison de traiter Bouteflika de corrupteur. C`EST UN FAIT, L´ALGERIE A ACHETER PRODI et cela en signant des contrats de gre a gre avec l´Italie pou des Milliards.




    0



    0
    kafiz nadir
    4 décembre 2012 - 4 h 08 min

    L’Algérie est la fierté des
    L’Algérie est la fierté des pays Africaine ; derrière son histoire il y’avait des vrais hommes avec un grand H qui veillent sur le patrimoine De notre chère pays, nos parents nous on transmit la loyauté et le nationalisme pour que (lamana) sera toujours conservée de génération en génération. les diables humaines qui veulent déclenches une révolution en Algérie sont complètement en hors jeux, car Le peuple algérien est très intelligent,conscient de la manipulation Etranger en plus ils aiment le drapeau et leur président en l’occurrence mr BOUTEFLIKA .




    0



    0
    LE PATRIOTE
    3 décembre 2012 - 23 h 20 min

    LA DYNAMIQUE SALVATRICE DE LA
    LA DYNAMIQUE SALVATRICE DE LA FRANCE DES ÉTATS DE LA CEDAO ET
    COMPAGNIE POUR LIBÉRER (LIBÉRER LES PRODUITS DE BASE DU SOL ET SOUS SOL AFRICAINS DE L EMPRISE CHINOISE ET INCIDEMMENT DES
    BANDITS ET TERRORISTES DU NORD DU MALI)semble avoir reçue un coup d arrêt fatal pour la France dans son projet colonial
    d arrière garde qui consiste a mener une guerre pour sois disant libérer le mali ex soudant français de mains des
    terroristes; qui peut croire en ce 21° siècle a une telle
    tromperie .APRÈS plusieurs mises au points et conférences officielles par le sommet de l état et différents ballets diplomatiques voici venu le rôle de certains plumitifs maliens de service indignes du combat de Mandela pour la
    libération de l Afrique a la rescousse de la France passéiste a en mourir .DÉSESPÉRÉS; ces lobbies maliens pros français font dans la diversion l invective le mensonge les ECarts de langage propres a l activisme de bas
    étage très prêt de la propagande très loin de la mission d informer.
    CETTE hardiesse a vouloir endosser l aventure française dans le désert du mali au secrétaire des nations unies ou de son envoyé spécial relève de l irresponsabilité caractérisante et de la soif du sang par des entités étatiques occidentales qui ont jure après
    la fin de la 2° guerre mondiale de ne plus répéter CA.CEPENDANT
    LES VOILA QU ILS FONT LE CONTRAIRE LORSQUE IL S AGITS DES AUTRES
    C A D LES EX DAMNES DE LA TERRE ;QU ELLE CIVILISATION?L ENJEU EST
    AILLEURS.LA DEVISE PRIMORDIALE SUR LAQUELLE EST ADOSSE L O N U EST AVANT TOUT, LA RECHERCHE PAR LES NATIONS DE RÉSOUDRE LES
    CONFLITS D ABORD PAR LE DIALOGUE LOIN DE SURENCHÈRES BELLIQUEUSES
    IL Y VA DE LA MORT D HOMMES.LA PROPOSITION DE L ALGÉRIE DU
    SECRÉTAIRE DE L O N U ET DE L ENVOYÉ SPÉCIAL EST DE S ACCORDER
    A LA NÉCESSITE DE POURSUIVRE LE DIALOGUE ENTAME AVEC LE M N L A ET ANSAR DINE
    PAR L ANCIEN PRÉSIDENT TOURE ET ROMPU UNILATÉRALEMENT PAR CE DERNIER CE QUI A
    CONTRIBUER A DÉSTABILISER LE MALI.LES PROTAGONISTES SE DISENT DISPOSES AU
    DIALOGUE POUR LE DENOUEMENT PACIFIQUE DE LA CRISE POURQUOI LES PRIVER PAR L INJONTION DU
    MINISTRE DE L ANCIENNE PUISSANCE COLONIALE QU IL A OUBLIE QU IL PARLAIS A DES CITOYENS MALINS
    ENFIN LES FEMMES DU MALI SOT OPPOSÉES AUNE GUERRE PAR PROCURATION CELA VEUT TOUT DIRE.




    0



    0
    syriano
    3 décembre 2012 - 23 h 00 min

    ces medias ont été payé par
    ces medias ont été payé par l’occident,aucun doute
    l’algerie a exactement fait le contraire,elle a tout fait pour que les francais ne viennent pas s’installer sur leur teeritoire (…).




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.