L’affaire des films X renvoyée devant le tribunal criminel d’Annaba

La chambre d’accusation près la cour d’Annaba a renvoyé, lundi, devant le tribunal criminel, l’affaire d’un ressortissant français accusé en tant que principal responsable d’un réseau de production de films pornographiques, a-t-on appris d’une source judiciaire. Cet homme de 60 ans, répondant au nom de Jean-Michel Baroche, ainsi que cinq autres co-accusés dans la même affaire avaient été placés sous mandat de dépôt le 23 avril dernier pour «constitution d’un réseau de prostitution et réalisation de films pornographiques», a précisé la même source.
Propriétaire d’une agence de mannequins, Baroche attirait en se servant de sa profession des jeunes filles mineures dans le but de les exploiter sexuellement dans la production de films à caractère pornographique, a-t-on ajouté.
R. N.
 

Commentaires

    Anonyme
    4 décembre 2012 - 9 h 56 min

    J’espère qu’il va en prendre
    J’espère qu’il va en prendre pour 40 ans.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.