Les chinois ZTE et Huawei exclus des marchés publics algériens

Le verdict dans le procès en appel de l’affaire d’Algérie Télécom a été prononcé aujourd’hui. Condamnés à 18 ans de prison ferme par le tribunal de Sidi M’hamed, Mohamed Boukhari, ancien conseiller du PDG d’Algérie Télécom, et Chani Medjdoub, homme d’affaires algéro-luxembourgeois, écopent en deuxième instance de 15 ans de prison ferme pour «transactions illégales et blanchiment d’argent». La chambre correctionnelle près la cour d’Alger a, en effet, réduit légèrement la peine de prison des principaux mis en cause. Le parquet avait requis 20 ans de prison ferme. Ce petit allègement de la peine a assurément surpris la partie civile qui s’attendait plutôt à une aggravation de la sentence, jugée «clémente» au vu des chefs d’inculpation retenus contre eux. Mohamed Boukhari avait reconnu, à la barre, avoir effectivement perçu de l’argent dans le cadre des transactions commerciales conclues par Algérie Télécom avec les deux sociétés chinoises, ZTE Algérie et Huawei Algérie. Outre ces deux individus, la justice a condamné les deux sociétés chinoises en tant que personnes morales, à verser, chacune, une amende de 5 millions de dinars. Cela, en plus de leur exclusion des marchés publics pendant cinq ans. Ces deux sociétés avaient versé des commissions à deux bureaux de consulting appartenant à MM. Boukhari et Chani en contrepartie d’octroi de marchés en téléphonie fixe et internet. La justice a inclus dans la peine prononcée aujourd’hui la saisie de tous les biens acquis par les mis en cause grâce aux transactions douteuses révélées dans cette affaire. Dix ans de prison ont été prononcés contre trois cadres chinois de ces deux sociétés qui sont en fuite à l’étranger et contre lesquels des mandats d’arrêt internationaux ont été lancés à travers Interpol.
S. B.

Comment (2)

    Babar
    12 décembre 2012 - 3 h 19 min

    Bravo, Huawai & ZTE, des
    Bravo, Huawai & ZTE, des collosses en Chine et par le monde, derange meme les Cisco/Siemens… (…)

    Les mauvais sont ceux qui montent, les bon sont ceux qui colonisent de nouveau l’Afrique (Pierre Falcone, Bengiaoui, Arcadi Aleksandrovich Gaydamak ex-candidat a la Mairie de Jerusalem/Israel, Khalifa ne sont nullement inquietes en Algerie)…bravo, 1000 bravo a cette equipe de pseudo visionaires des dates et loukoumes:(

    (…)

    En Chine, les noirs d’Afrique parlent Mandarin, etudient en Engineering/Software, travaillent pour Lenovo, Huawei/HP, ZTE mobile (Nokia, Foxcomm/Iphone5)…se marient aux jolies et elegantes chinoises, et preparent ainsi le monde de demain, la ou l’Algerien reve que des bidonvilles de Marseilles, Naples ou Madrid, incapable de se progetter hors des frontiers Europeennes! Thales/IAI Tel Aviv remercie Alger pour cette decision courrageuse!




    0



    0
    Anonyme
    11 décembre 2012 - 22 h 45 min

    non c faut , ils liberer les
    non c faut , ils liberer les troix chinois, et annuler l’exclusion , et diminuer l’amande ; et epargner les chinois de l’amende , prkoi on sais pas




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.