Echec du RCD aux locales : les premières sanctions tombent

Réuni ce jeudi à Alger, le secrétariat national du RCD sort avec une nouvelle composition qui voit d’importantes figures écartées où «rétrogradées», à l’image du chargé de l’organique, Rabah Boucetta, nommé au mouvement associatif, et du chargé de la coordination, Mohamed Khendek, ainsi qu’un troisième, Arezki Aïder, chargé du mouvement associatif, qui quittent l’exécutif du parti, a-t-on appris de source proche du parti. Il s’agit du premier remaniement depuis l’avènement de Mohcine Bellabas à la tête du parti, en mars dernier. D’après les observateurs, la mise à l’écart du chargé de l’organique illustrerait une volonté de la direction de «circonscrire les échecs» enregistrés par le parti lors des dernières élections, notamment dans la wilaya de Béjaïa, où des «dysfonctionnements organiques endémiques» auraient grandement pesé sur les résultats obtenus par le parti, dans le seul cadre organique, estime notre source. Ces décisions ont été rendues à la veille d’une réunion du conseil national, prévu ce vendredi à Alger, où les cadres du RCD auront, entre autres, à évaluer la participation de leur parti aux dernières élections locales.
Rafik M.
 

Comment (2)

    Times
    14 décembre 2012 - 12 h 14 min

    Quand le RCD parlait de
    Quand le RCD parlait de laïcité même rejetée par beaucoup d’algériens, surtout non kabyles, le RCD s’est imposé comme un véritable parti d’avenir qui sortira l’Algérie de l’islamisme rétrograde, du sous developpement économique … à partir du moment ou le RCD sort ses livres pour réhabiliter les pires des sanguinaires de la guerre d’Algérie et en plus islamiste avant l’heure, pour les faire passer pour les plus grands héros laïques et kabyles, pendant que leur militant reçoivent l’ordre d’interdire le couleurs berbères dans toutes leur réunions, plus personne ne fait confiance à ce parti.
    Le RCD s’est discrédité, et devenu un simple sous-traitant du FLN à partir du moment ou lui aussi, comme le FLN, se met à vendre et revendre la guerre d’Algérie.
    On peut comprendre le lancement de l’association des enfants de chouhadas des années 80 et l’instrumentalisation de celle-ci à des fins politiques mais continuer, aujourd’hui, à nous vendre cette guerre sans que personne ne puisse vraiment accéder, et complétement aux archives pour connaître la vérité c’est tout simplement de l’opportunisme et les gens ne sont pas bêtes : tu vends « ta » guerre, il y a un autre opportuniste comme toi : c’est celui qui nous vend dieu mais si je dois choisir entre une guerre qu’on nous présente à chaque repas et dieu, je lui préférerai dieu même si je ne suis pas croyant qui sait !
    le RCD paye son opportunisme, il se présente comme un parti qui défend la langue et culture Tamazight mais ses références sont (ceux qui ont) ordonné l’exécution de Benaï Ouali et Amar Ould Hammouda les vrai militants de la cause berbère.
    (…)
    Les gens ne sont pas dupes. On peut voir le RCD baver de rage à l’assemblée nationale, mais les gens ne verront que du cinéma.




    0



    0
    farid
    14 décembre 2012 - 7 h 54 min

    monsieur rafik ce n’est pas
    monsieur rafik ce n’est pas un echec pour un parti qui a presenter peu de candidats et qui s’en sort tres bien n’oublier pas qu’il est bouder par l’entv ecraser par le pouvoir et ou au sein du parti on ne tiens pas au coursi et je peux vous rassure s’il voulait remportez les election c’est facil en algerie faut juste voir les parti du rnd ou mpa et bientot le taj de ghoul




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.