Exploitation du gaz de schiste algérien : la France devra attendre

Bloquée sur son territoire, la France va exploiter le gaz de schiste en Algérie, selon une «confidence» de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, faite aujourd’hui «à un petit nombre de journalistes». C’est le magazine français Le Point qui annonce que «la France et l'Algérie vont prochainement signer un accord permettant des recherches françaises sur le territoire algérien dans le domaine de l'exploitation des gaz de schiste». La démarche française serait due, selon ce média, à l’opposition des Verts et de plusieurs acteurs politiques en France à l’exploitation de cette énergie controversée en France. Tout indique que cette information est à prendre avec des pincettes dans la mesure où les décisions sur la question de l’exploitation du gaz de schiste relèvent de la souveraineté nationale dont on célèbre justement le 50e anniversaire de son recouvrement par les Algériens. Tout récemment, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, déclarait que l’exploitation du gaz de schiste en Algérie relève du très long terme, citant même l’échéance de 2040. Comme en France, l’exploitation du gaz de schiste a soulevé une controverse en Algérie qui n’est pas encore close et de nombreux spécialistes, sans compter les écologistes, ont appelé à un moratoire sur cette opération très risquée et trop anticipée. Deux grandes inconnues n’ont pas été résolues : les réserves dont dispose l’Algérie, difficiles à estimer en l’absence de forages, et l’impact sur les ressources en eau et l’environnement, inévitable en utilisant le seul procédé existant actuellement, la fracturation hydraulique. Tant que ces questions ne sont pas traitées et réglées, toute annonce concernant l’exploitation du gaz de schiste en Algérie relève de la pure spéculation.
Lazhar Houari
 

Comment (5)

    par un algérien 29/01/2013
    29 janvier 2013 - 15 h 28 min

    l’exploration et
    l’exploration et l’exploitation des schiste oil et schiste gaz va permettre à notre pays de mettre en évidence les petits gisements lithologiques (pièges lithologiques) qui sont enfermés dans les roches mères (devenues schiste oil). L’exploration et l’exploitation des schiste gaz va nous permettre de mettre en évidence les petites accumulation de gaz contenues dans les roches mères devenues schiste gaz, soit dans des lentilles sableuse soit dans des passées de sables ou grés. Les USA produisent plus 40% de gaz à partir des schiste gaz et l’exploration des schiste oil et gaz leur a permis d’augmenter leurs réserves en gaz et huile. L’exploration des schistes oil et schiste gaz dans le sahara algérien ne doit pas poser de problème de contamination de nappe phréatique du fait que la nappe d’age albien se trouve à une profondeur maximale de 1200m alors que les schistes oil et gaz se trouvent à une profondeur de 3000 à 3700m.L’utilisation de l’eau salée du continental intercalaire pour la fracturation est suffisante. Donc on n’a pas besoin de l’eau douce de l’Albien pour la fracturation des schistes.




    0



    0
    Anonyme O.K
    23 décembre 2012 - 11 h 53 min

    Si je comprends bien, il y a
    Si je comprends bien, il y a bien accord pour mener les expériences en Algérie pour l’exploitation des gaz de schiste. Voilà le beau visage du parti socialiste français. En France des assossiations et des collectifs sont déjà mobilisés contre cette décision. Une pétition est signée, voir ce lien. http://blogs.mediapart.fr/edition/petrole-une-malediction/article/221212/gaz-et-petrole-de-schiste-ni-dans-mon-jardin-ni-
    2040 est loin d’être un long terme. Tab Jnanou a-t-il encore toute sa lucidité pour gouverner notre pays? J’espère qu’Algérie Patritique va essayer de nous apporter des éclaircissements sur ce sujet




    0



    0
    AnonymeKELAM
    23 décembre 2012 - 10 h 15 min

    la technologie du gaz schiste
    la technologie du gaz schiste doit d’abord être maîtriser, delà on peut jouer sur la production, il est normal de vouloir mettre en compétition nos acheteurs potentiels ; nous avons le fond et la forme.




    0



    0
    Algerienne
    23 décembre 2012 - 9 h 49 min

    Alors là c’est dire toute
    Alors là c’est dire toute l’hypocrisie française et l’injustice algérienne (si l’Algérie accepte), car si les français n’en veulent pas chez eux, à cause des pollutions que son exploitation implique , je vois pas pourquoi on en voudrait chez nous, à moins que la santé des algériens n’intéresse pas notre gouvernement, auquel cas, je dis algériens battons)nous!!!!!!!!




    0



    0
    Mahed
    22 décembre 2012 - 19 h 35 min

    Bokassa III est capable de
    Bokassa III est capable de tout pour le quatrième mandat!
    Algériens.Sauvez vos bataillons!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.