Le président Hollande en visite à Tlemcen

Le président de la République française, François Hollande, a entamé jeudi une visite à Tlemcen, dans le cadre de la deuxième journée de sa visite d'Etat en Algérie. Il a été accueilli, à son arrivée à l’aéroport Messali-El-Hadj de Zenata, par le président Bouteflika. Après avoir salué le drapeau national, les autorités civiles et militaires et des personnalités de la wilaya de Tlemcen, le président Hollande a passé en revue un détachement de la Garde républicaine et un détachement des trois Armes de l’ANP (Terre, Mer et Air) qui lui ont rendu les honneurs. M. Hollande est accompagné, dans sa visite, d'une importante délégation composée notamment du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, de l'Intérieur, Manuel Valls, de la Défense, Jean-Yves Le Drian, du Commerce extérieur, Nicole Bricq, ainsi que du général d'armée, chef d'état major particulier du président Hollande, Benoît Puga et de parlementaires des deux Chambres (Assemblée nationale et Sénat). Le chef de l'Etat français doit prononcer un discours à l’université Aboubakr-Belkaid où il recevra le titre de docteur Honoris Causa, avant de rencontrer des étudiants. Le président Hollande visitera aussi des sites et monuments historiques de la capitale des Zianides, notamment le Mausolée de Sidi Boumediene, le Palais royal du Mechouar et le Musée de Sidi Belahcen. Le chef de l'Etat français doit également donner une conférence de presse avant d’être convié à un dîner officiel offert par le wali de Tlemcen. La première journée de la visite d'Etat du président français en Algérie a été couronnée, mercredi à Alger, par la signature de la Déclaration d'Alger sur l'amitié et la coopération, par les présidents des deux pays. Sept accords de coopération dans différents domaines ont été également signés en présence des deux chefs d'Etat. M. Hollande, qui a plaidé pour un «partenariat stratégique d'égal à égal» entre l'Algérie et la France «pour entrer dans une nouvelle ère», lors d'une conférence de presse, a souligné que sa visite intervenait à un moment «fortement symbolique» marqué par la célébration du 50e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie. Avant de se rendre à Tlemcen, le président français a prononcé un discours, jeudi à Alger, devant les membres des deux chambres du Parlement algérien, où il a reconnu, en substance, que le système colonial était «brutal, destructeur et profondément injuste», infligé aux Algériens durant 132 ans de colonisation. Le président Hollande s'est recueilli aussi au sanctuaire des Martyrs à Alger à la mémoire des martyrs de la glorieuse guerre de libération nationale.
R. N.

Comment (2)

    Mansour
    22 décembre 2012 - 14 h 15 min

    En emmenant Hollande à
    En emmenant Hollande à Tlemcen,fakhamatouhou a voulu en faire le début de sa campagne électorale pour son 4° mandat et montrer qu’il est en bonne santé.Il veux être encore sur le trône pour inaugurer la grande mosquée prévue pour 2015 si tout va bien.Le fiasco annoncé de l’usine Renault d’Oran tant attendue qui doit produire si tout va bien 75 000 voitures symbol bas de gamme inexportables pour un investissement équivalent à celui de l’usine marocaine de Tanger qui elle produira 400 000 véhicules de standard international.Dècidemment la secte de Tikrit comme l’appelait un homme politique algérien n’en fait qu’à sa tête et seul le prestige tout relatif de fakhamatouhou compte.




    0



    0
    meskiana oum el bouaghi
    20 décembre 2012 - 16 h 12 min

    « C’est tout à fait
    « C’est tout à fait naturellement aussi que, depuis la couverture par les médias français des émeutes de janvier 2011 en Algérie, le diplôme qui nous avait été attribué par cette «prestigieuse école de journalisme» a été déchiré en mille morceaux ».

    en mille morceaux….lol c’est ce que monsieur MISSOUM SBIH, ambassadeur d’Algérie a paris… devrait faire avec son pseudo « doctorat honoris causa du 16 septembre 2011 a aix en provence….A meskiana (petite ville du nord est de l’agerie) je connais un ancien doctorant de cette université de droit qui a quitté le pays des droits de l’homme le 30 novembre dernier, et a atterri dans cette ville , après avoir riposté au doigt d’honneur des députés francais gilbert collard et gerard longuet le 1 er novembre dernier. Il a envoyer sa « riposte » (un livre de 182 pages écrit en un temps record de 30 jours DEBUTé LE 1ER NOVEMBRE 2012…) afin d’alerter les autorités algérienne de la situation réelle des franco algérien en France… le cv politique de ce jeune enfant d’immigré a donc eu d’énorme répercussion depuis le 5 juillet dernier, date ou il a envoyé ce document de 50 pages a toutes les ambassade algerienne du monde et tous les organes de presse algerien, dont vous « algerie patriotique ». Le plus tragique dans tous cela, c’est que le président hollande s’est vu aujourd’hui même remettre un doctorat HONORIS causa…a tlemcen …quelle coïncidence!
    si vous lisez ce « cv politique » de ce jeune immigré, vous pourrez lire « chaouia teh sah…tlemceni fi zaabi » …et voila que le président hollande visite tlemcen…fief des missoum sbih et consort…pour obtenir un doctorat honoris causa….sans doute en réponse au doctorat « patriotis causa » de ce jeune immigré obtenue a la caserne militaire de bab el oued a Alger le 29 décembre 2011? Tahia HOUARI BOUMEDIENNE!!!
    PS/ le jeune immigré en question a 27 ans, ancien doctorant en droit de l’université aix marseille,( arreté le 16 septembre 2011, date de remise du doctorat humiliatis causa a missoum sbih) a uploadé son « livre » intitulé « riposte d’outre tombe »; il est disponible en telechargement ici…

    http://rapidshare.com/files/4027710525/gnrationidentitaireestservie___parsuntzuetlessaraz.zip

    La ville de meskiana soutient ce patriote et vous souhaite bonne lecture…et félicite francois hollande pour son doctorat honoris….rlah.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.