Les souscripteurs lésés répondent au directeur général de l’AADL

Les premiers souscripteurs aux logements location-vente de l’AADL ne sont pas rassurés sur les conditions de sélection des bénéficiaires du nouveau programme de 150 000 logements annoncé en septembre dernier par le gouvernement. La dernière sortie médiatique du DG de l’AADL, Lyès Benidir, ne semble pas avoir rasséréné ces souscripteurs qui sont toujours à la recherche d’informations précises et exactes sur la procédure à suivre pour actualiser leurs dossiers. En conditionnant le début de l’opération d’actualisation des dossiers par la mise en marche du nouveau site web de l’agence, il a rajouté une couche d’inquiétude quant au traitement des dossiers de ces premiers souscripteurs dont l’inquiétude est attisée par l’absence d’une durée fixée pour l’achèvement de ce nouveau site en construction par des ingénieurs du Cerist. Dans un long communiqué, les souscripteurs relèvent, en effet, l’absence d’une date précise sur le lancement de l’opération d’actualisation des dossiers. Une opération que la direction de l’AADL avait annoncée pour la fin de l’année. Ils se réfèrent à l’information donnée par le premier responsable de l’AADL au forum organisé le 17 décembre dernier par le quotidien Liberté, selon laquelle l’AADL est toujours en cours de négociation avec le Cerist pour «la définition d’une plage horaire pour que ce soit l’AADL qui fixe les rendez-vous à ses clients». Autrement dit, le site en chantier risque de prendre du temps. C’est du moins ce que redoutent ces souscripteurs dont le nouveau programme a ressuscité en eux l’espoir d’avoir dans les prochaines années un logement. Le nouveau DG de l’AADL a également assuré que l’actualisation des dossiers devrait intervenir avant mars 2013 et non à la fin de l’année en cours. Pour les souscripteurs, cela est «en totale contradiction avec ce qui a été avancé auparavant, sur les ondes de la Chaîne I, confirmant que l’opération d’actualisation des dossiers sera bel et bien enclenchée fin 2012». Ils s’interrogent si l’on est réellement à l’aube d’un nouveau départ pour l’AADL. Refusant d’être mis encore une fois devant «le fait accompli qui perdure depuis plus d’une décennie», les premiers postulants au programme location-vente de 2001 interpellent, de nouveau, le DG de l’AADL, en lui signifiant qu’il y a «réellement besoin» de leur garantir un même traitement selon le principe de «l’égalité des chances pour tous». «Il est indispensable, actuellement, que la gestion de ce programme, en termes de distribution, ne soit plus opaque, à géométrie variable et dépourvue d’une grille de critères dont le contenu, le système d’évaluation, de pondération et de notation sont toujours ignorés par les premiers concernés (les souscripteurs éligibles)», précisent-ils dans leur communiqué. Ils espèrent que ce programme va réhabiliter leur «légitime droit» à accéder à ce type de logement (location-vente), conformément aux dispositions réglementaires en vigueur, en respectant, notamment, l’ordre chronologique de la recevabilité des demandes des postulants. Ces souscripteurs estiment dans le même contexte que «s’il n'y a pas de logique opérationnelle réglementaire référentielle, clairement officialisée et publiée, devant justifier la procédure de classement des souscripteurs éligibles et ainsi que la désignation des bénéficiaires par ordre de mérite, il règnera assurément le désordre». Chose qu’ils veulent éviter en renonçant dès l’annonce de ce nouveau programme à leurs actions de protestation quasi quotidiennes devant le siège de l’AADL à Bir Mourad Raïs, à Alger. Ces souscripteurs affirment, cependant, que leur interface internet «aadlcnep2001alger» vise à tenir informés l’ensemble des concernés par cette formule d’accès au logement de l’évolution de la situation et des démarches à suivre à chaque étape de la procédure de souscription et d’acquisition. Ils assurent qu’ils n’ont nullement pour but de se substituer au site officiel de l’AADL. Les souscripteurs mettent en garde contre les «agitateurs» qui appellent à sortir dans la rue et se démarquent de toute éventuelle action de protestation.
Sonia B.

Comment (11)

    brahim
    21 avril 2013 - 18 h 45 min

    je n’ai rien a dire
    je n’ai rien a dire




    0



    0
    you /h
    9 janvier 2013 - 18 h 26 min

    mon salaire est de 110000da
    mon salaire est de 110000da je serai a la retraite dans3ans mon salaire sera alors moins de 50000da[salaire de base 50000da] je merite un logement avant laretraite les decideurs viennent de me priver de maderniere lueur d espoir




    0



    0
    Anonyme
    5 janvier 2013 - 8 h 00 min

    ils disent mettez vous
    ils disent mettez vous d’accord sur un plan de distribution
    n’importe quoi… donc cette structure n’a aucun force intelligente pour permettre au lésé de ce démerder et d’après leur dire leur atout est notre désaccorde … commencer par nous donner la liste de tout habitant de maarifa qu’a cause d’eux en attend si vous êtes capable




    0



    0
    Anonyme
    5 janvier 2013 - 7 h 53 min

    ils disent mettez vous
    ils disent mettez vous d’accord sur un plan de distribution
    n’importe quoi… donc cette structure n’a aucun force intelligente pour permettre au lésé de ce démerder et d’après leur dire leur atout est notre désaccorde … commencer par nous donner la liste de tout habitant de maarifa qu’a cause d’eux en attend si vous êtes capable




    0



    0
    Algerien réglo
    30 décembre 2012 - 19 h 51 min

    Dans ce bled pour avoir un
    Dans ce bled pour avoir un logement, il faut suivre une des méthodes suivantes:
    1-bruler les pneu ou couper la route.
    2-construit une barraka.
    3-avoir une maarifa.
    si tu déposes ton dossier tranquillement, tu es réglo et tu suis la loi. alors tu n’aura rien.
    ………c’est quoi ce Bled?




    0



    0
    attenteue AADL
    27 décembre 2012 - 13 h 28 min

    Pourquoi ne pas affichez la
    Pourquoi ne pas affichez la liste des souscripteurs éligibles?
    leurs affectation leurs logements futurs des maintenant.
    exemple:
    si KADOUR Dossier N° 163307456 un F3 Bâtiment:C6 5 éme étages.à BIRTOUTA.les tranches déjà payés,reste à payés?
    C’est aussi simple que ça.
    SI KADOUR ,il payerra ces honoraires, attendra l’achèvement de son logement.tout content.l’état content.pas de gréves ni rien du tout.
    ON n’aimes pas la transparence;Depuis 1962.
    on resteras hakda.




    0



    0
    Anonyme
    24 décembre 2012 - 18 h 10 min

    La galère, on connait ça
    La galère, on connait ça depuis longtemps. Les coups bas, c’est leur spécialité. Les promesses, ils en sont maîtres. Le peuple, lui a toujours cru et continuera de croire ces gens qui n’ont ni foi ni loi! Cette fois-ci nous y croyons vraiment et en cas de déception, notre colère sera telle un ouragan, destructive et emportera sur son passage, in chaa allah, tous ces pantins, ventrus, cravatés, dédaigneux! (Ils doivent certainement se fendre la rate quand ils nous voient amassés devant leur portail, nous qui venons acheter et non pas mendier)




    0



    0
    foufou
    24 décembre 2012 - 12 h 30 min

    quels sont les critères de
    quels sont les critères de distribution des 1300 logements achevés restants du programme 2001?!!
    j ai payé la 1ere tranche et g eu mon affectation et j attends toujours est ce que je l aurais mon logement ce mois ci?
    J espères qu il n y aura pas de MAARIFA comme à l époque de l ex DG khebbache et ces complices mafia!!!




    0



    0
    mourad
    24 décembre 2012 - 9 h 34 min

    rebi wkilkoum nchallah jai
    rebi wkilkoum nchallah jai deposer mon dossier le 18 aout 2001 a ce jour je nest rien recu.jai tous donner pour mon pays par contre je nest rien recu .un logement c un droit dans les pays de droit malheuresement je suis devenu un sdf f bladi jetait obliger de quitter mon pays avec ma petite famille a la recherche dune vie decente et pesible rebi yahdihoum nchallah si javais un logement je vous jure que je reste f bladi ,rebi eyjib eli fih el khir nchallah




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    21 décembre 2012 - 18 h 26 min

    AVIS A TOUS LES VICTIMES DE
    AVIS A TOUS LES VICTIMES DE LA « MAFIA AADL »

    J’INVITE TOUTES LES VICTIMES DU SYSTÈME MAFIEUX DE L’AADL ,QUI A PERMIT A DES DANSEUSES DE CABARETS ,A DES VENDEUSES DE CHARMES ,A DES VOYOUS QUI ONT DÉPOSÉES DES CERTIFICATS DE RÉSIDENCES FALSIFIÉS ET QUI ONT OBTENUES DES LOGEMENTS SUR LE DOS DES VRAIS INDIGÈNES,JE VOUS INVITES A DÉPOSER UNE PLAINTE AUPRÈS DU PROCUREUR GÉNÉRAL DE LA RÉPUBLIQUE ET LE CONSEIL DE L’ÉTAT POUR L,OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE SUR CES APPARTEMENTS VIDES DEPUIS 2003 ACQUIS GRÂCE A LA COMPLICITÉ DES EMPLOYÉS DE L’AADL A LEURS TÊTE LES DEUX EX_DG DE L’AADL.




    0



    0
    Anonyme
    21 décembre 2012 - 17 h 37 min

    Vous avez tout à fait
    Vous avez tout à fait raison,
    Les criteres de distribution des 1300 logements achevés à la fin de cette année (Bachjarah, draria, belle vue,,,,) ne sont pas encore connus, les autorités comptent t-il toujours distribuer dans l’opacité par listes prefabriquées ??




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.