FLN : Belkhadem charge son fils de convoquer un congrès extraordinaire

Les redresseurs du FLN ont le vent en poupe après l’épilogue qu’a connu la crise au RND. Ils le reconnaissent : la démission d’Ahmed Ouyahia de la tête de son parti leur a fait «du bien». Cette démission a revitalisé leurs troupes et insufflé une nouvelle dynamique à leur mouvement qui se bat contre le secrétaire général du FLN depuis 2009. Aujourd’hui, ils ont un seul objectif : en finir rapidement avec Abdelaziz Belkhadem qui refuse de quitter son poste «à la manière des grands». Pour le déloger, ils mettent les bouchées doubles et comptent employer tous les moyens. «Abdelaziz Belkhadem n’est pas de nature à démissionner. Il préfèrera rester en poste même si le parti est à feu et à sang. Il n’est pas de la stature d’Ouyahia, un véritable homme d’Etat responsable qui, en démissionnant, sort grandi de cette douloureuse expérience», commente un membre actif au sein du mouvement de redressement du FLN. Notre source estime que Belkhadem ne laisse pas d'autre choix que celui de le destituer de la manière la plus forte à travers la remobilisation des troupes à tous les niveaux. Pour ce faire, les redresseurs tiendront ce samedi un conclave capital à Draria, sur les hauteurs d’Alger. «Cette rencontre verra la participation de tous les coordinateurs locaux, régionaux et nationaux», affirme notre interlocuteur. Il y aura également des membres du comité central. Lors de cette rencontre, qui sera présidée par Abdelkrim Abada, coordinateur en chef, les redresseurs vont procéder «au jugement politique» de Belkhadem. «Nous allons le juger pour tout ce qu’il a fait de mal au parti et à ses militants. Nous mènerons cette bataille au niveau de la base, dans toutes les kasmas du pays. Nous allons passer à la vitesse supérieure en termes de mobilisation», soutient notre source qui assure que le FLN ne retrouvera «jamais» sa stabilité tant que Belkhadem s’accrochera à son poste. Le secrétaire général du FLN a été approché ce week-end par tous les ministres FLN et également membres du bureau politique, à savoir Amar Tou, Tayeb Louh et Rachid Harraoubia. Ces derniers lui ont montré la nécessité de reconsidérer sa position de rester à la tête du parti, a-t-on appris d’une source proche de la direction du parti. Mais Belkhadem a opposé un refus catégorique à l'option de la démission, contrairement à ce qu'a fait Ouyahia au RND. Se prévalant du soutien indéfectible du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, Belkhadem propose de convoquer un congrès extraordinaire. D’ailleurs, les contacts ont déjà été entrepris par son fils Abderrahmane qui est très impliqué dans la gestion du parti, a ajouté notre source. Mais les redresseurs ne jurent que par sa destitution.
Sonia B.
 

Comment (11)

    Joseph de Kabylie
    31 janvier 2013 - 18 h 04 min

    A chaque fois ,je pose ces
    A chaque fois ,je pose ces questions aux Vrais Maquisards de notre pays :
    – Comment Mr Bouteflika est devenu Ministre a l’âge de ,du moment qu’il n’a jamais subi de souffrances pendant la guerre de libération nationale et aussi n’a jamais occupé un poste politique pendant toute la révolution ? .
    – J’aimerai bien connaitre la position de Mr Belkhadem pendant la guerre de libération nationale ?.




    0



    0
    Ezzine
    7 janvier 2013 - 16 h 45 min

    C’est la raison pour laquelle
    C’est la raison pour laquelle le Président Boumediene (Allah Yarhamou) procéda au changement de l’appellation du FLN par le substantif : Appareil du Parti.
    Son but est pour éviter à ce Front de Libération Nationale de perdre sa valeur historique, toutes exploitations occultes de ses exploits guerriers ou devenir encore pour le compte d’attentistes, un moyen de subsistances, telles que nous les vivons aujourd’hui.
    La famille Belkhadem et consort en chargeant leur fils de convoquer un congrès extraordinaire ; deviendra-t-elle par la force des choses la dynastie FLN dont les membres vont hériter chacun son tour les destinées d’un Parti politique – oh que non diront-ils méchamment –. « Cette « Ousra Belkhadméenne – a toujours travaillé d’arrache pieds au détriment de leurs intérêts personnels mais dans l’intérêt général du peuple »(sic).
    Ce Parti qui a tant donné au temps de la révolution, autant qu’il a, au temps de l’indépendance, failli aux objectifs et dévié des trajectoires que ses militants révolutionnaires tombés au champ d’honneur pour que vive l’Algérie indépendante le lui ont tracés avant de mourir, le ventre creux mais l’arme à la main.
    Ce Parti ne mérite-t-il pas plus de considération et de respect que de servir comme une sorte de ballon entre les pieds d’opportunistes.
    L’histoire ne pardonnera jamais, les chouhadas, les moudjahidines, les moussabilines, etc.… enfin tout militant de la première heure digne de ce nom, et leurs familles aussi ne pardonneront jamais.
    Dieu merci, vous avez créé la mort pour tous. Mais chacun répondra devant vous, individuellement, de ses actes ; qu’ils soient bons ou mauvais.




    0



    0
    axelpanzer
    6 janvier 2013 - 20 h 38 min

    @Anonyme o.k:mais vous avez
    @Anonyme o.k:mais vous avez toute la permission;je vous en prie!c’était certainement quelqu’un d’acquit au systeme colonial ;mais il était un vrai scientifique;comme bon nombre à l’époque qui n’ont pas hésité à se lancer dans l’aventure!
    le probleme c’est les apprenti-sorciers qui nous ont gouverné depuis la fin de la colonisation à ce jour;et vous pouvez remarquer avec tout le monde ce qui se passe dans les spheres politiques des sus-mentionnés!!!!




    0



    0
    djazair
    6 janvier 2013 - 18 h 44 min

    le fils, le frère, la
    le fils, le frère, la famille, les amis et les copains des gueux aux commandes d’une Algérie et d’un peuple passif




    0



    0
    Anonyme O.K
    6 janvier 2013 - 12 h 06 min

    Je me permets de répndre à
    Je me permets de répndre à axelpanzer
    Un anthropologue digne de ce nom ne tiendrait jamais ce genre de propos. C’était certainement un simple administrateur colonial qui jouait à l’apprenti anthroplogue.




    0



    0
    Anonyme
    5 janvier 2013 - 15 h 51 min

    Pauvre Algerie et pauvre
    Pauvre Algerie et pauvre peuple.
    La solution esr entre les mains du peuple. Ce sera tres cher, ce sera la 2 eme guerre d´Algerie. Elle sera encore plus dur que la premiere. Mais c´est la seule solution au peuple de se liberer. Il n y aura pas d´autre.




    0



    0
    Rachid Casa
    5 janvier 2013 - 13 h 52 min

    A Algérie
    A Algérie patriotique
    Veuillez nous informer sur le cas du fils de Belkhadem. Qu’est ce qu’il a à faire dans ce glorieu parti de tous les nationalistes algériens, devenus par le temps un parti de casse croute.? Merci




    0



    0
    axelpanzer
    5 janvier 2013 - 12 h 25 min

    un jour ;durant l’occupation
    un jour ;durant l’occupation ,un anthropologue(ethnologue) français;apres avoir passé quelques mois en algerie à nous étudier avait fini son analyse par ces mots prophétiques à notre propos:PEUPLE BIZARRE ET ENFANTIN!!!!avait-il raison!?!!




    0



    0
    expulsion
    5 janvier 2013 - 8 h 59 min

    Pourquoi son fils ?
    La

    Pourquoi son fils ?
    La direction du FLN est t-elle une charge héréditaire ?

    La présidence de la république algérienne est déjà crapuleuse. Les frère de bouteflika pillent le pays. Said le frère de bouteflika est rémunéré à hauteur de 50 000 euros par mois.

    Le FLN suit la voie toute tracée par bputeflika. La place est tellement bonne que belkhadem le soudanais ne souhaite pas la quitter.
    belkhadem va retourner son poste de petit instituteur.

    Quelle est l’origine le pédigre de belkhadem. Il n’a en rien le ohysique et la tête d’un bon algérien.
    Nous avons eu droit a ali belhadj le SNP tunisien d’origine soudanaise qui a mis le pays a feu et à sang et qui continue a narguer les algériens de souche. L’expulsion de ces deux sanguinaires est la solution.




    0



    0
    Rachid Casa
    5 janvier 2013 - 7 h 55 min

    C’est moi, On m’a proposé de
    C’est moi, On m’a proposé de remplacer Bouteflika en 2014 et je dois me préparer, pour rectifier quelques choses du programme de Boutef: d’abbord je mis fin à l’exportation des dattes et poissons vers l’étranger, je restitu toutes les terres distribuée à tord et à travers, je mis fin aux gardes du côte et je les remplace par la garde communale pour interdir tous marchandage occulte de poisson au large. J’impose pour chaque entreprises le recrutement d’universitaires avec un salaire propre et digne, Je dissous Algérie Poste et les centres du CCP, je les remplkace par les banques postes, une nouvelle création…. à suivre




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    4 janvier 2013 - 20 h 47 min

    TOUT CE FEUILLETON DES
    TOUT CE FEUILLETON DES REDRESSEMENT VEUT DIRE QUE LE CANDIDAT DU CONSENSUS EST DÉJÀ DESIGNER PAR LES DÉCIDEURS ,CE N’EST PAS BOUTEFLIKA BIEN SUR.JE VOUS LAISSE DEVINEZ QUI … ??????????




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.