Mali : la guerre a commencé, l’état d’urgence décrété

Le gouvernement malien a annoncé, aujourd’hui vendredi, avoir décrété l'état d'urgence dans le pays où l'armée est engagée dans une offensive contre des groupes armés qui ont pris la veille une localité dans le Centre. La décision a été prise lors d'un conseil des ministres extraordinaire «compte tenu de la situation actuelle», a affirmé le porte-parole du gouvernement. Pour sa part, le ministre de l'Administration du territoire a précisé que la mesure «entre en vigueur immédiatement et sur toute l'étendue du territoire national». L'armée malienne a lancé une offensive pour reprendre la ville de Konna (centre) tombée la veille aux mains des islamistes après plusieurs heures d'affrontements. Des troupes nigérianes, sénégalaises et françaises sont engagées aux côtés de l'armée malienne. «Des troupes venues du Nigeria, du Sénégal et de la France sont en appui à Sévaré (centre) à l'armée malienne. Ces troupes sont arrivées avec le matériel nécessaire pour faire face à la situation», a déclaré le chef des opérations militaires à l'état-major des armées, le colonel Oumar Dao. Le responsable militaire n'a pas donné de précision sur le nombre d'hommes, la quantité et le type de matériel déployés. «D'autres pays amis se sont déjà manifestés et nous les attendons», a ajouté le colonel Dao sans donner de détails. Evoquant la situation à Konna, il a déclaré : «C'est le début des opérations militaires. Il y a une offensive et nous avons mis de notre côté les moyens nécessaires pour récupérer la ville.» Plus tôt, ce vendredi, un autre officier de l'armée avait indiqué que la contre-offensive était conduite depuis Sévaré, localité située à environ 70 km au sud de Konna où l'armée malienne dispose d'un poste de commandement opérationnel.
R. E.


 

Commentaires

    Docteur Farouk HAMZA
    11 janvier 2013 - 20 h 37 min

    Les motivations profondes du
    Les motivations profondes du voyage du 20 décembre 2012 de Hollande en Algérie se précisent bien aujourd’hui et sans détour. Hollande veut lui aussi faire sa guerre à l’image des puissants de ce monde. La France coloniale, comme jadis les difficultés économiques s’aggravant, elle fait diversion, et entre en guerre très loin de chez elle, pourquoi ? Chasser le naturel, il revient au galop! La France se permet de s’ingérer dans les affaires intérieures du Mali, appuie une faction au dépend d’une autre, juge et sanctionne. Hollande oublie vite la communauté internationale ou plutôt s’en sert quand cela l’arrange! Il est en guerre si loin de son pays et pour quelle cause ? la France est nostalgique de son passé « glorieux colonial »? Quelle honte ! Elle veut encore une fois redessiner l’Afrique Sub-saharienne. Hollande verse des larmes de crocodile devant les algériens et tire à balles réelles sur d’autre africains ! Il ne faut pas se leurrer, il fera lui aussi sa guerre, comme Sarko, elle sera au dépends des africains comme toujours.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.