Guerre au Mali : les premières pertes annoncées

Déclenchée hier, la guerre française au Mali commence mal. Le premier bilan des pertes humaines tombe aujourd’hui : un soldat français, le lieutenant Damien Bouteux, a été tué et un hélicoptère abattu. Ce bilan a été confirmé dans un communiqué rendu public cet après-midi par l’Elysée. Du côté des groupes terroristes, on annonce une centaine de tués dans des affrontements avec l’armée malienne. Selon les informations fournies par les médias maliens, l’armée malienne, appuyée par les forces spéciales françaises, a repris le contrôle de la ville de Konna au centre du pays. Les raids français, affirme l’Elysée, ont contribué à arrêter l’avancée des forces terrestres vers Mopti. Mais la situation sur le terrain s’avère plus compliquée pour les soldats français. Le président François Hollande a tenu en début de fin d’après-midi un conseil restreint de défense. La France a annoncé de manière officielle vendredi son engagement dans la guerre au Mali aux côtés de l’armée malienne. Son engagement dans cette guerre à l’issue incertaine a été motivé par les appels de détresse lancés par le président malien en direction de la France pour qu’elle aide le Mali à faire face à une agression d’éléments terroristes venant du Nord. Cette opération durera le temps nécessaire, selon le président Hollande. Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, a indiqué hier que les hautes autorités algériennes ont été informées à temps de la décision de la France d’engager ses forces spéciales dans cette guerre. Longtemps réservée sur l’option militaire qui ne peut qu’avoir des conséquences néfastes sur les populations, Alger n’a pas encore réagi officiellement. Même si dans les coulisses, on dit que cette guerre menée par la France au Mali était prévisible et même attendue.
Sonia B.

Comment (2)

    Rachid Casa
    12 janvier 2013 - 16 h 45 min

    Ce n’est pas une partie du
    Ce n’est pas une partie du rallye Paris Dakar, c’est la guerre. Les terroriste sont armés par Israel, avec des misiles emportés de la Libye. Une fraction de terroriste travaille pour le compte d’Israël guidéé à partir de Nouakchott par l’antenne du Mossad en place.Cette dernière est camouflée en Islamisme. Des juifs sionistes assurent m^me la prière du Vendredi. Tous les islamiste Mauritaniens sont N noayautés et infiltrés. Depuis le régime de Khouna Ould Tayaâ la Mauritanie est devenue une base très importante du Mossad.




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    12 janvier 2013 - 16 h 21 min

    IL FAUT PROFITER DE CES
    IL FAUT PROFITER DE CES MOMENTS DE CONFUSIONS POUR ESSAYER D’ORGANISER UNE INCURSION RAPIDE DANS LE BUT DE LIBÉRER LES OTAGES ALGÉRIENS .UNE UNITÉ D’ÉLITE FERA L’AFFAIRE,IL FAUT AGIR AU GRAND JOUR ET NON PAS LA NUIT CAR LA VIGILANCE EST MOINS IMPORTANTE LE JOUR .
    RESTE LE FACTEUR LE PLUS IMPORTANT « LA FIABILITÉ DU RENSEIGNEMENT » IL FAUDRAIT QU’IL SOIT FIABLE A 99% .EN CE QUI CONCERNE UNE IMPLICATION MILITAIRE DIRECTE DE L’ALGÉRIE DANS CE CONFLIT ELLE RESTE TRÈS ÉLOIGNÉE ,CAR CELUI QUI A FABRIQUER TOUT CET MACHINE DE GUERRE PRES DE NOS FRONTIÈRES SE TROMPE VRAIMENT SUR LA VALEUR JUSTE ET INDÉFECTIBLE DES ALGÉRIENS ET A LEURS TÊTE L’ARMÉE NATIONALE POPULAIRE.
    TO BE CONTINUED…………..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.