Le bureau politique du FLN fustige les ministres ayant appelé à la démission de Belkhadem

Le bureau politique du parti du Front de libération nationale (FLN) a rejeté, dimanche, la demande des huit ministres appartenant à cette formation politique qui ont appelé à la démission de Abdelaziz Belkhadem du poste de Secrétaire général du parti. «La déclaration des huit membres du gouvernement et du comité central relève d'une position douteuse qui porte préjudice notamment la place et au rôle du parti», précise un communiqué rendu public à l'issue d'une réunion du bureau politique présidée par M. Belkhadem en présence de «la majorité des membres». Huit ministres avaient déclaré qu'ils ne reconnaissaient «aucune autorité de M. Belkhadem» sur eux à compter de jeudi dernier, appelant ce dernier à démissionner «pour préserver la pérennité du parti». Il s'agit d’Abdelaziz Ziari, Tayeb Louh, Rachid Harraoubia, Abdelkader Messahel, Mahmoud Khedri, Rachid Benaissa, Moussa Benhamadi et Ammar Tou. Pour les membres du bureau politique, cette attitude qui est de nature à susciter l'hostilité de l'environnement politique et de l'administration entrave les réformes politiques initiées par le président de la République. Le bureau politique condamne «et rejette dans le fond et la forme cette attitude contraire aux valeurs et à l'éthique du parti», précise la même source. «La place et le rôle du parti ont été confortés par les derniers résultats remportés lors des élections législatives et locales de 2012», lit-on dans le communiqué. Le bureau a par ailleurs souligné, selon le communiqué, que le parti du FLN sous sa direction actuelle «est un parti qui oeuvre au succès des réformes politiques initiées par le président de la République en 2011». Le communiqué signé par M. Belkhadem souligne par ailleurs que «le parti du FLN a adopté toutes les démarches et initiatives du président de la République concernant tous les domaines de réforme administratives, politiques, économiques et institutionnelles». Il a en outre rappelé que «M. Belkhadem est le premier secrétaire général du parti à avoir affiché à maintes reprises son soutien à la candidature du président de la République pour un quatrième mandat» et «réitère sa position à chaque occasion». Le communiqué a enfin rappelé que toutes les décisions issues du 9e congrès jusqu'à la dernière semaine, étaient prises par tous les membres du bureau politique «sans exception». Le bureau politique est composé de 15 membres et du secrétaire général. Quatre ministres se sont absentés de la séance matinale ainsi qu'un autre membre. Un autre membre, Mokhtar Filali, est décédé.
R. N.
 

Commentaires

    Antar
    14 janvier 2013 - 10 h 47 min

    M. Abdelkader Hadjar vient de
    M. Abdelkader Hadjar vient de rejoindre le lot serait-il capable d’expulser Belkhadem. A notre connaissance il est un grand specialiste des putchs, reste à savoir comment il va placer ses  » mines » sous le siège de Belkhadem pour le faire sauter.
    Un feuilleton à la mexicaine qui comprend plus d’une centaine de partie, et comme nous avons appris que le mandat présidentielle acutelle serait prorogée de deux ans, donc le feuilleton FLN CONTRE FLN va encore durer, et tous ces responsables, ministre, portiers, gardes etc, ne vont plus s’occuper des affaires du peuple. Bien sûr il seron toujours sur le ring dont la partie comprend 120 Ronds et on ne sait pas encore comment serait la fin, qui sera mis K.O! De grâce que le Ministre de l’interieur intervient dans le cadre des prérogatives et lois sur les Partis, et prend des mesures pour mettre fin à ce Carnaval.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.