Louisa Hanoune : «Un nouvel Afghanistan à nos portes»

Louisa Hanoune s’est élevée contre l’intervention militaire française au Mali. S’exprimant dans une conférence de presse ce matin à Alger, le secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), fidèle à ses principes, appelle l’Algérie à rester «attachée» à ses positions de principe de «non-ingérence étrangère dans les affaires des pays». Pour Louisa Hanoune, qui n’a cessé de mettre en garde contre les conséquences d’une telle intervention, la guerre déclenchée au Mali «est une menace dangereuse pour l’Algérie». Elle est, d’après elle, «un acte hostile» à notre pays. Elle considère que cette guerre est «l’œuvre des impérialistes français qui manœuvrent pour déstabiliser l’Algérie». Hanoune ne doute pas de l’existence d’un «plan diabolique» dûment préparé par les «puissances impérialistes» lequel vise à la fois le Sahel et l’Afrique du Nord. L’argument de la lutte antiterroriste n’est, à ses yeux, qu’un «alibi infondé» pour «justifier l’injustifiable». Elle estime qu’il y a péril en la demeure et que cette guerre ne sera assurément pas sans conséquences sur la région, dont l’Algérie. Face au danger de la situation, elle consacre d’ailleurs un conseil extraordinaire au Mali. Pour elle, si rien n’est fait pour contrer ce danger, il y aura un nouvel Afghanistan à nos portes du sud. S’opposer à cette intervention militaire étrangère au Mali est, pour elle, un acte visant à défendre la souveraineté du Mali et de tous les pays africains. Rappelant que l’Algérie a triomphé contre le terrorisme sans aucune intervention étrangère, Louisa Hanoune critique les propos du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, qui sont, dit-elle, en contradiction avec la déclaration du Premier ministre Abdelmalek Sellal qui mettait en garde, il y a quelques jours, contre toute menace visant l’Algérie. Pour elle, comme en France il y a consensus autour de l’intervention au Mali, en Algérie aussi il doit y avoir un consensus contre cette guerre qui constitue une menace pour la sécurité nationale.
S. B.

Comment (7)

    personne
    16 janvier 2013 - 21 h 01 min

    Oui sauf ce qui se passe
    Oui sauf ce qui se passe actuellement ressemble un pue à un scenario amateur d’une ampleur internationnale .. ou chacun prends un role spécifique . je note bien que les femmes que les femmes qui sont au foyer savent bien faire leur galettes et aussi deshommes contrairement ceux quiexposent leur corps dans les soldes ! car celles ci ces fmmes au fpoyers ont faits deshommes qui ont faits la revolution de Depuis 132 ans ! Cessez de vous cpnsiderez comme intellects !!
    A




    0



    0
    Julien
    16 janvier 2013 - 9 h 50 min

    A Saint Egidio et en France
    A Saint Egidio et en France durant les années quatre vingt où elle donnait des conférences et organise des séminaires avec les cheques gracieusement remis par  »tonton » Miterrand.




    0



    0
    Anonyme
    16 janvier 2013 - 5 h 25 min

    Des femmes comme elle sont
    Des femmes comme elle sont au foyer entrain de faire la galette . Cela évitera de faire la chaîne devant les boulangeries.Alors reste chez toi et laisses les autre nettoyer devant ta porte car les tangos ne sont pas loin.Et si jamais ,ils rentrent chez toi ,alors là tu fera de force le ‘MATLOUE’ (la galette)et tu arreteras de jacasser……




    0



    0
    Antar
    15 janvier 2013 - 18 h 32 min

    Cette dame , nous a tous
    Cette dame , nous a tous dupé, par son langage, elle ne possede que la force de parler. Députée elle se casse les trente briques, elle est même devenue jeunes et ses habilles made in..Elle parle du Mali, et elle a oubliée que les algériens vivent le calvaire des augmentations des prix , la hogra et le favoritisme dans les recrutements. Elle nh’a jamais souflée un mot depuis qu’elle est à l’APN. Ragda oue tmangi




    0



    0
    Kaloun Burns
    15 janvier 2013 - 17 h 30 min

    Comme nous le savons tous,
    Comme nous le savons tous, avant que Nicolas SARKOZY ne décide d’exécuter le leader lybien Kadhafi (avec l’aval du gouvernement US), il avait adressé un message à ces détracteurs après l’assassinat de celui-ci en disant ouvertement que le prochain pays sur sa liste était l’Algérie et qu’on allait tous le payer. J’ai peur que cela se vérifie aujourd’hui, malheureusement. Comme quoi, les siécles passent mais les réflexes racistes et post-coloniaux demeurent, et toujours au détriment des petites gens comme nous. Et dire que c’est toujours mieux dans l’assiette du voisin… Quelle blague ! Que Dieu nous garde.




    0



    0
    Anonyme
    15 janvier 2013 - 15 h 00 min

    Et on fais quoi si les tangos
    Et on fais quoi si les tangos arrivent à avoir tout un état à nos frontières ?
    Gardez vos théories pour vous Louisa!
    Notre position est la bonne. l’Algérie a par son soutien à cette opération sabordé les plans Qataris et saoudiens.
    La France a foutu la merde dans la région et il lui en reviens a elle de faire le nettoyage.




    0



    0
    Anonyme
    15 janvier 2013 - 14 h 51 min

    Faite taire la trotskiste
    Faite taire la trotskiste SVP.
    A t’elle oublié sa participation à saint-égidio avec les barbus ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.