Des otages étrangers libérés saluent le travail «fantastique» des forces spéciales algériennes

Des otages étrangers pris dans l'attaque perpétrée mercredi par un groupe terroriste sur le site gazier d’In Amenas et libérés par les forces spéciales de l'Armée nationale populaire (ANP) ont salué, vendredi, «le travail fantastique» de l'armée algérienne qui a permis de sauver leur vie. «Je remercie les forces spéciales de l'armée algérienne pour le travail fantastique qu'elles ont fait pour nous libérer», a déclaré un ressortissant turc travaillant pour une compagnie française qui opère dans le site gazier d'In Amenasi. «Nous avons de la chance d'être encore en vie et c'est grâce à l'armée algérienne», a-t-il dit à des journalistes. Un expatrié britannique a également qualifié de «fantastique» l'intervention des forces spéciales algérienne qui a permis jusqu'à présent de libérer plus de 600 otages dont une centaine d'étrangers. «Nous sommes soulagés et nous nous sentons en sécurité après l'opération exceptionnelle et fantastique menée par l'armée algérienne pour nous libérer», a-t-il répété. Un travailleur philippin qui a été blessé lors de l'assaut des éléments des forces spéciales a, quant à lui, indiqué qu'il ne se souvenait pas bien de ce qui s'est passé lors de l'opération de libération d'otages. «Je ne me souviens pas de ce qui s'est passé (lors de l'assaut). Cela s'est passé très vite», a-t-il dit, saluant, tout de même, «l'efficacité» des forces algériennes. En outre, des otages algériens libérés ont affirmé de leur côté que l'opération menée par l'ANP les a aidé à s'enfuir de la base prise par les terroristes. «Nous étions regroupés (par les terroristes) dans une salle lorsque l'opération a débuté. Quand les avions avaient commencé à bombarder le site nous nous sommes évadés par une porte arrière de la base dont les terroristes ignoraient l'existence», raconte un des travailleurs algériens libérés. «A notre sortie, nous avons constaté qu'un sniper (du groupe terroriste) positionné sur la terrasse de la clinique a été tué dés le début du bombardement, alors qu'un travailleur algérien a été blessé», a-t-il ajouté. «L'opération militaire nous a permis de nous enfuir. Nous avons la vie saine et je veux remercier les forces de l'ANP», a affirmé un autre travailleur algérien évadé dès le début de l'attaque des forces spéciales. Un troisième otage algérien, disant travailler pour une compagnie américaine, a, quant à lui, précisé que l'évasion de la base a eu lieu «suite à un signal donné par les forces de l'armée algérienne». «Après avoir vérifié nos identités, les éléments de l'ANP nous ont pris en charge. Nous étions préoccupés pour nos collègues qui étaient encore détenus dans la base, mais l'intervention militaire a permis de libérer d'autres otages», a-t-il dit.
R. N.
 

Commentaires

    Anonyme
    18 janvier 2013 - 19 h 28 min

    Les bonnes choses faites en
    Les bonnes choses faites en Algerie sont faitent par l’armé. Et pas par le gouvernement!
    En esperant que le gouvernement saura repondre aux pays etrangers. Monsieur Camron, vous avez aidé les islamistes, terroristes. Hebergé chez vous. Remerciez les




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.