Intervention de l’armée : les Occidentaux révisent leur position

Les pays occidentaux concernés directement par la prise d’otages sur le site gazier d’In Amenas changent de ton au fur et à mesure que les événements évoluent sur place. Après les réserves de certains et les vives protestations d’autres quant à l’assaut mené par l’ANP pour libérer les otages, les Etats et gouvernements dont des ressortissants étaient parmi les otages se montrent de plus en plus compréhensifs et mesurent la gravité de la menace terroriste qui nécessitait une réponse rapide et forte. Hormis le Japon qui a vivement critiqué l’assaut allant jusqu’à demander l’arrêt de l’opération d’intervention des militaires algériens, les autres pays ont condamné cet acte terroriste et affiché leur solidarité avec l’Algérie. La France s’est particulièrement montrée prudente, évitant tout commentaire critique à l’égard de l’opération militaire menée contre les ravisseurs. Le président François Hollande et son Premier ministre Jean-Marc Ayrault se sont, d’ailleurs, abstenus de commenter cet assaut qui a permis la libération, pour le moment, de 650 otages dont une centaine d’étrangers. Ils se sont contentés de parler d’un dénouement dramatique de cette prise d’otages. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a, quant à lui, demandé aux Français d’éviter les critiques inappropriées, rappelant que la majorité des otages étaient des Algériens. De son côté, le Quai d’Orsay a souligné que les autorités algériennes n’avaient pas d’autre choix que de donner l’assaut. Le représentant du Quai d’Orsay a évoqué une situation «particulièrement complexe compte tenu de l'ampleur de la prise d'otages». Les Britanniques, qui regrettaient de n’avoir pas été informés à l’avance de cette opération, réitèrent leur soutien au gouvernement algérien dans son combat contre le terrorisme. Devant les députés, le Premier ministre David Cameron a déclaré, ce vendredi, que «les responsables de cette situation dramatique sont les terroristes», appelant à une coalition internationale contre ce fléau qui menace la sécurité mondiale. De son côté, le ministre britannique des Affaires étrangères a condamné avec fermeté cet «acte délibéré de terrorisme perpétré contre les travailleurs en Algérie dont la responsabilité incombe entièrement aux terroristes». La Maison-Blanche se dit «inquiète» quant au sort des otages, mais rappelle la «nécessité de lutter fortement» contre le terrorisme. Bien qu’elle n’ait pas de ressortissants parmi les otages, l’Italie a condamné «fermement» l'attaque terroriste, qualifiant cela d'«ignoble acte de terrorisme». Elle confirme dans ce contexte dramatique son engagement et sa forte détermination à combattre toutes les formes d’extrémisme et de violence et appelle à une collaboration internationale efficace contre le terrorisme. Après le choc et l’émotion, l’heure est désormais à la raison. De nombreux experts de la lutte antiterroriste ont estimé nécessaire l’assaut donné par l’armée algérienne, réaffirmant sa longue expérience dans la lutte contre les groupes armés.
Sonia B.

Comment (12)

    KADRI Zoubir
    19 janvier 2013 - 15 h 01 min

    On ne fait pas d’omelette
    On ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs , les meilleurs corps d’élites du monde n’auraient pas fait mieux . Et puis , statistiquement parlant , c’est plutôt réussi comme intervention n’en déplaise aux pseudos experts de pacotille ! Vive notre glorieuse A.N.P digne héritière de l’A.L.N .




    0



    0
    Anonyme
    19 janvier 2013 - 13 h 19 min

    les Médias occidentaux
    les Médias occidentaux (agents très spéciaux) en particulier ,les français .ils critiquent la méthodes de l’état et l’armée algérienne (parce qu’elle à contrarier leurs projets diaboliques,de détruire et après colonisé l’algérie ) ces beufs,oublient que nôtres armée ,à libérée + au – 700 otages sur un jour et demi .alors que les beufs en somalie ,pour libérée leur agent..résultats des courses..un soldats mort l’autre capturer et l’agent exécuter.MDR…et le shushi japonais doit fermer sa petite gueule devant les Merdias impérialistes,aulieu de critiquer l’algérie.Bref VIVE BLADI L’ALGÉRIE et NÔTRES ARMÉE




    0



    0
    Racha
    19 janvier 2013 - 13 h 18 min

    l’Algérie a vraiment surpris
    l’Algérie a vraiment surpris tout le monde. Le GIS(groupe des forces spéciales de l’armée Algérienne) ont effectué une mission impossible, efficacité, rapidité et professionnalisme.
    Les occidentaux n’arrivent pas a accepté que les forces spéciales Algériennes ont réussi un coup qu’eux ne peuvent pas le réussir.

    BRAVO au GIS et à l’armée Algérienne.




    0



    0
    Times
    19 janvier 2013 - 13 h 06 min

    Nous n’avons de leçon à
    Nous n’avons de leçon à recevoir de personne ! on se souvient de l’époque quand les algériens mourraient par centaines et tout les jours, sous le couteaux des GIA pendant que des Anouar Haddam et Moussa Kraouche, respectivement au USA et en France, quand ils ne revendiquaient pas les massacres, les justifiant.
    Ce n’est pas le Japon qui nous donnera des leçons quant aux respect de la vie humaine, nous connaissons l’histoire et nous savons quelques choses quant aux « valeurs » humaines des soldats Nipons.
    L’Algérie ne doit écouter personne et doit avant tout protéger ses intérêts stratégiques et ce à n’importe quel prix,une autre remarque : l’otage Algérien doit avoir au moins la même valeur aux yeux de nos soldats que n’importe quel autre otage et ne doit en aucun servir de chaire à canon pour libérer d’autres à sa place.




    0



    0
    Anonyme
    19 janvier 2013 - 12 h 02 min

    Qu’attendons nous pour
    Qu’attendons nous pour renvoyer leur ambassadeur Kaka Sushi? Je parie que ses colonisés vont se taire maintenant que leur maitre US a tapé du poing sur la table.




    0



    0
    MOSTAGANEM76
    19 janvier 2013 - 10 h 09 min

    L’Algérie, est la mieux
    L’Algérie, est la mieux placée dans la lutte contre le terrorisme et n’a pas de leçon à recevoir dans ce domaine d’aucun pays. J’ ajoutes fièrement que l’Algérie est souveraine et n’a pas à demander l’autorisation des Etats-Unis,de la France, du Japon ou de qui que ce soit pour intervenir pour la libération des otages.
    Je conclue par ces quelques mots :
    Nous sommes des soldats pour la justice,
    révoltés,
    Et pour notre indépendance nous avons
    engagé le combat,
    Nous n’avons obéi à nulle injonction en nous
    soulevant.
    Le cri de la patrie monte des champs de bataille.
    Et le crépitement des mitrailleuse notre
    chant favori.
    Et nous avons juré de mourir pour que vive
    l’Algérie !




    0



    0
    Anonyme
    19 janvier 2013 - 10 h 00 min

    maintebnant on compend un peu
    maintebnant on compend un peu mieux les tenants et aboutissants de cette opération des services fançais (Que faisait parmis les preneurs d’otage cet ex officiers des services spéciaux français yann desjeux)Malgré toutes les manipulations es médias français ouvetement antialgériens vomissant( leur haoinbe de l’Algérie et surtout voulant par tous les mensonges et contrevérités possible justiofie la recolonisation du Pauvre Mali




    0



    0
    hamid
    19 janvier 2013 - 8 h 43 min

    Ils ont voulu nous glisser
    Ils ont voulu nous glisser une quenelle de 500 mais nous on les a bloqué et on leur a glissé une de 500000000000!! les fan de dieudo comprendront




    0



    0
    hamid
    19 janvier 2013 - 8 h 28 min

    ce qui m’a le plus énervé
    ce qui m’a le plus énervé c’est les chaines de désinformation bfm et itélé qui relai systématiquement les infos données par les terroristes et leurs « experts » à deux balles avec une algérienophobie viscérale, ils disent que l’armée algérienne est brutale hé oui c’est vrai nous les méthodes « mariage pour tous » on connait pas, ils disent que l’anp ne fait pas dans la dentelle oui c’est vrai on est des bonhommes si vos soldats portent de la dentelle ça vous regarde vous devriez alors les faire défiler à la prochaine gaypride,je tiens à saluer le professionnalisme inefficacité et le courage surhumains des unités spéciales de l’armée qui ont accompli un véritable exploit contenu de la complexité et la déterminations des sanguinaires ils ont prouvé encore une fois que l’Algérie sera toujours gardé par ces lions, on vous remercira jamais assez vous êtes notre fierté que dieu vous aident et vous protègent dans votre noble mission




    0



    0
    Anonyme
    18 janvier 2013 - 21 h 59 min

    normalement les japonais
    normalement les japonais devraient être banni du marché algérien,et leur P.M.devrait fermer (..) devant les médias..dorènavant




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    18 janvier 2013 - 20 h 53 min

    BRAVO …..BRAVO ..
    A N P

    BRAVO …..BRAVO ..

    A N P -DZ

    NOTRE FIERTÉ A TOUS ,NOUS LES ALGÉRIENS




    0



    0
    syriano
    18 janvier 2013 - 19 h 44 min

    L’Algérie a surpris les
    L’Algérie a surpris les occidentaux par la rapidité et l’extrême secret de son intervention militaire à Aïn Amenas. Certaines capitales occidentales se sont empressées depuis d’exprimer leur désaveu à cette opération unilatérale d’Alger sur son propre sol et en sont à réclamer des éclaircissements en lieu et place d’approuver la démarche Algérienne. Toute la presse avait dans un premier temps insisté sur l’importance du nombre d’étrangers de toutes nationalités travaillant sur ce complexe gazier.

    La rapide d’action des forces de sécurité Algérienne contre le commando preneur d’otages a contrarié selon certaines sources le timing d’une opération occidentale qui devait s’inscrire dans la durée et permettre l’internationalisation du conflit au sahel en l’étendant au territoire Algérien. Les preneurs d’otages seraient selon cette source des moyen-orientaux accompagnés d’occidentaux et l’opération planifiée par des franco-israeliens dans le but de faire remarquer l’incapacité algérienne à réduire les foyers terroristes. La négociation dans la durée servait en fait à accréditer la thèse de l’incompétence des autorités Algériennes.

    L’Algérie vient de démontrer qu’elle entend rester souveraine sur son territoire par la non négociation lors de prises d’otages et a fait échec à un plan bien huilé qui devait la faire glisser vers le chaos lentement mais sûrement sans que personne ne s’aperçoive qu’elle est attaquée par les mêmes qui ont oeuvrés en Libye et en Syri




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.