Des citoyens exigent la convocation de l’ambassadeur du Japon

De toutes les réactions étrangères qui ont suivi l’assaut donné par l’ANP à In Amenas, l’attitude désobligeante de Tokyo à l'endroit du peuple algérien et de ses autorités laisse perplexe. Les Japonais, s'estimant supérieurs, se sont érigés en donneurs de leçons en critiquant le mode d'engagement des forces armées algériennes à Tiguentourine, allant jusqu'à demander d'y mettre fin. Comble de dérision, en ayant apparu dans cette superbe, les Japonais ont été oublieux, non seulement de leur passé colonial, mais aussi de leur légendaire sauvagerie dans le Pacifique et en Chine durant les années 1930 et 1940. A l’époque, empire expansionniste par excellence, le Japon commettait exaction sur exaction contre les populations civiles chinoises. Il en fut ainsi du massacre de Nankin, en 1937, où plus de 300 000 civils furent tués par une armée impériale aux méthodes bestiales. L’ancêtre de l’empereur actuel de cette puissance mondiale, reléguée depuis peu à la troisième place par la Chine, ordonna l’utilisation de gaz toxiques contre les soldats mais aussi contre les populations civiles. Puis, quand la Seconde Guerre mondiale prit fin, sur les centaines de milliers de Chinois faits prisonniers, seuls une soixantaine échappera à la mort. Cela, sans compter les dix millions de Chinois envoyés de force dans les mines et les usines pour produire des richesses destinées à la famille impériale. «La réaction inattendue et mal à propos de Tokyo fait que ce pays est redevable d'excuses publiques à l'Algérie, au même titre que tous ces Occidentaux qui prennent en compte, d'abord et avant tout, leurs opinons publiques et parlent de brutalité alors que toute action avec des armes est brutale où qu’elle se déroule», déclare une personnalité nationale à Algeriepatriotique, qui rend hommage aux spécialistes en la matière «qui, tous, sur les plateaux des chaînes de télévision françaises, ont trouvé cette action tout à fait normale».
M. Aït Amara
 

Comment (17)

    setamir
    29 janvier 2013 - 17 h 16 min

    A zaki
    Défendez ce journal

    A zaki
    Défendez ce journal comme vous l’entendez mais vous parlez d’une chose que vous ne connaissez pas. Moi si!




    0



    0
    zaki
    21 janvier 2013 - 12 h 18 min

    monsieur Setamir , vérifier
    monsieur Setamir , vérifier vos informations concernant el watan svp et surtout vos orientation ideologique.si vous,vous soutenez benali moubarak kadafi n’obliger pas tout le monde a faire autant a moins que vous etes un dictateur en attente d’avoir le pouvoir.la ligne éditoriale de ce quotidiens qu’est el watan est républicaine,il a tjr dénonce la corruption et tout les fléaux au sommet de l’état dont souffre tous les algériens.il est contre le culte de la personnalité « fakhamatouhou »,des journalistes intègre avec des compte en banque vide travaillant dans ce dernier ont été tués par des terroristes qui ces jours ci se balade sans être gêné .
    PS:je ne suis l’avocat de ce journal mais juste un lecteur.
    avec mes respect monsieur Setamir .




    0



    0
    Setamir
    20 janvier 2013 - 19 h 55 min

    Suite…..
    Ils ont donc été

    Suite…..

    Ils ont donc été corrompus. Actuellement le Qatar s’emploi à ‘recruter des intellectuels algériens, dont des journalistes, considérés comme opposants ou anti-pouvoir, en les dotant de moyens sophistiqués « Thuraya » de cinquième génération. Méfiance donc !!!




    0



    0
    Setamir
    20 janvier 2013 - 19 h 52 min

    Attention !
    Certains journaux

    Attention !

    Certains journaux algériens, dont El Watan, partagent les mêmes thèses que l’occident. Cela c’est vérifié pour la Libye,la Tunisie, l’Egypte et autres. Ils suivent les mêmes tactiques de désinformations et de manipulations. Ils relaient ces médias sans donner le point de vue de l’aitre partie. Ce sont des médias dit « mainstream ». Nos journaux là en font partie. Bien sur qu’ils ne peuvent pas faire autrement quand ils reçoivent des « prix ». (suite)




    0



    0
    zaki
    20 janvier 2013 - 12 h 45 min

    le chef du gouvernement
    le chef du gouvernement japonais est un vrai (nul) que ce peuple a pu produire et élire ensuite.tout algérien vouait un grand respect aux nippon jusqu’a la venu de ce redoublant des questions politiques et de sécurité des états.son ambassadeur a Alger est une lumière par rapport a lui mais trop tard maintenant le mal est fait de la part d’un aghioul .vivement un rappel a l’ordre très ferme et a un très haut niveau de notre part.au fait quand israel bombarde ghaza le nipon fait la sourde oreille. (…)




    0



    0
    hamid
    20 janvier 2013 - 9 h 30 min

    Œil pour œil et dent pour
    Œil pour œil et dent pour dent, moi je dirai même faut expulser l’ambassadeur du japon ça devrait servir d’exemple, comme on négocie jamais avec les tangos, aucun pays étranger ne peut donner d’ordres à l’Algérie
    autre chose pour les nippons nos alliés et amis chinois se préparent ils vont bientôt vous transformer en sushis !!




    0



    0
    AMYNE
    19 janvier 2013 - 21 h 53 min

    vivement qu on ouvre des
    vivement qu on ouvre des ecoles …des cours de langues japaonaises en algerie….ca nous raprocherait et aprendrait tellement….boucoup CHOSES de ce pays cette culture et civilisation japonaise




    0



    0
    Antar
    19 janvier 2013 - 19 h 01 min

    un depute belge explique la
    un depute belge explique la guerre globale occidentale

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=TW9kWe3MI-M#t=330s




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    19 janvier 2013 - 16 h 28 min

    C’EST DU ALZHEIMER
    C’EST DU ALZHEIMER DIPLOMATIQUE.LA RÈGLE D’OR DIT « IL FAUT GUÉRIR LE MAL PAR LE MAL ».
    GLOIRE A NOTRE ARMÉE ET NOS FORCES SPÉCIALES.




    0



    0
    Nordine DSdD
    19 janvier 2013 - 16 h 15 min

    100 Millions de Bravo aux
    100 Millions de Bravo aux forces spécialrs Algériennes. Vous avez étonné cet occident, qui n´en revient pas, que l´Algerie a une armée aussi professionnelle (…). Bravo les jeunes officiers de l`ANP, vous êtes la continuité de la GLORIEUSE ALN.




    0



    0
    Anonyme
    19 janvier 2013 - 16 h 08 min

    il faut pas y aller loin mais
    il faut pas y aller loin mais juste lors du tsunami et l explosion de Fukushima leurs citoyen s’adressaient discrètement aux médias étrangers pour s’informer sur le risque radioactif car leurs autorités leurs cachaient la vérité alors please pas de leçons d’humanisme de leur part!




    0



    0
    Rahima Bellali
    19 janvier 2013 - 15 h 38 min

    Je partage tout à fait cette
    Je partage tout à fait cette analyse et j’ai dit moi même lors d’un commentaire sur Facebook hier vendredi à 16H28 textuellement : »Bravo aux politiciens français qui connaissent parfaitement l’Algérie et fi à certains médias qui ne sont que des ignorants du contexte algérien. Quand on ne connait pas les tenants et les aboutissants, on doit s’inviter à la mesure dans les propos !!!! Alger a choisi la force car elle n’a jamais négocié avec les terroristes !!!!!!!!!!!

    Hier, à 16:28 · Modifié · J’aime  »
    ·




    0



    0
    pedro
    19 janvier 2013 - 15 h 37 min

    ici nous sommes en
    ici nous sommes en algerie,toute personne se trouvant sur notre sol doit s’en tenir aux regles ,les japonais ou autres étranger n’etaient pas là pour faire du tourisme il savaient d’emblée que le risque existe,alors nous ne tolérons aucune critique quant à la facon de faire de notre armée,les autorités ont fait un choix il faut l’assumer ,les conséquence ont les tirera plus tard.




    0



    0
    Samir Achoubi
    19 janvier 2013 - 15 h 09 min

    Seulement, croyez en ce que
    Seulement, croyez en ce que j’ai pu voir sur les plateaux de TV et entendu sur les chaînes radio Nord Américaines (Canada Français – USA) laisse perplexe.
    Les journalistes dans leur propension à considérer que la liberté d’expression peut expliquer à elle seule l’expression d’opinions contradictoires encouragent le dénigrement systématique de tout ce qui peut venir d’Algérie et des algériens.
    Oui, les spécialistes et les ex otages remettent souvent les pendules à l’heure mais il se trouve des journalistes algériens invité à parler à partir d’Alger d’aller dans le sens de ce dénigrement. Cela s’est passé avec un journaliste d’El Watan qui insistait pour minimiser le rôle de l’ANP alors et  »le manque de transparence ainsi que le flou informationnel entretenu par les autorités Algériennes » .
    Une grande partie de la communauté algérienne au Canada a été offusquée par les propos de ce journaliste nommé Fayçal Metaoui.
    C’est dommage de mélanger les problèmes personnels avec le patriotisme. Ce monsieur a beaucoup à apprendre en matière de communication avec les occidentaux.
    Samir Achoubi




    0



    0
    Ezzine
    19 janvier 2013 - 14 h 27 min

    Le gouvernement japonais est
    Le gouvernement japonais est une sorte de pantin dont les américains jouent avec comme bon leur semble. Et ce n’est pas eux qui vont s’ériger en donneurs de leçon à ce propos aux algériens, ou autres.
    Pire encore les officiels japonais d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’avant. Actuellement le japon est non seulement sous occupation US mais il est aussi considéré comme un bon serviteur des intérêts américains dans le monde.
    Leur dernière réaction est intervenue aussitôt après celle des américains. Il semble que cette réaction leur a été dictée par leur maître à la maison blanche.
    Sinon comment expliquez-vous par ailleurs leur soumission scandaleuse aux ricains contre la volonté d’une grande partie du peuple japonais malgré que ces mêmes américains fussent un jour que l’histoire n’oubliera jamais les auteurs de massacres à bombes nucléaires des villes martyres de Hiroshima et de Nagasaki.
    La remise des pendules à l’heure avec cette colonie américaine s’impose en effet le moment venu.




    0



    0
    agarziz
    19 janvier 2013 - 13 h 56 min

    Le plus amusant c’est que
    Le plus amusant c’est que même Marine Lepen sur BFM a soutenu l’Algérie das sa décision d’intervenir sur le site gazier! Autrement oui j’ai été très choqué par l’attitude des japonais.




    0



    0
    selma
    19 janvier 2013 - 13 h 44 min

    je voudrai rappeler au
    je voudrai rappeler au gouvernement nippon qu’il est mal placé pour nous donner des leçons sur la sécurité des étrangers et nos citoyens . Fukushima n’est pas aussi loin dans notre mémoire. le monde entier était menacé par les centrales nucléaires japonaises. l’incident qui a montré les défaillances, la cupidité et la légèreté avec lesquelles les japonais géraient leur centrales.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.