Intempéries : plusieurs routes coupées en Kabylie et effondrement d’un balcon à Alger

Les intempéries qui ont affecté plusieurs régions du pays ces dernières 24 heures ont causé l'effondrement d'un balcon et la chute d'un câble électrique à Alger, alors que des routes sont coupées à la circulation automobile en Kabylie, a-t-on appris auprès de la Protection civile. Il s'agit de l'effondrement partiel d'un balcon à Hussein-Dey et la chute d'un câble électrique sur une habitation à Bir Mourad Raïs, a précisé le commandant Farouk Achour, sous-directeur de l'information et des statistiques à la Protection civile. En Kabylie, notamment au niveau de la RN20 reliant Ghebalou à Tizi Ouzou, la route a été coupée au niveau du col de Tirourda en raison de l'amoncellement de la neige, alors que le chemin de wilaya 253 reliant Iferhounene à Akbou est également coupé à la circulation, suite au glissement de terrain et au débordement d'un oued au niveau du village d'Aït Aissi. La Protection civile a renforcé par des moyens humains et matériels l'ensemble de ses unités et mis en alerte des missions spécialisées, particulièrement dans le sauvetage de personnes en milieu urbain pour faire face aux intempéries, a assuré le commandant Achour. Météo Algérie avait diffusé mardi deux bulletins météorologiques spéciaux (BMS) prévoyant des chutes de neige sur l'ensemble des reliefs du centre et de l'est du pays dépassant les 800 m d'altitude. De fréquentes averses de pluie ou de grêle sont également attendues sur les wilayas de Chlef, Aïn Defla, Tissemsilt, Blida, Médéa, Bouira, Alger, Boumerdès, Tizi Ouzou, Béjaïa, Sétif et Jijel.
R. N.
 

Commentaires

    Mansour
    24 janvier 2013 - 8 h 54 min

    Vu le délabrement avancé de
    Vu le délabrement avancé de la ville d’Alger et pas seulement de la Casbah,les intempéries n’ont rien à voir avec les effondrements de balcons et autres.Circuler sur les trottoirs même rue Didouche Mourad est plus risqué que de passer par la forêt de l’Akfadou à 2h du matin.La rénovation du tissus urbain et l’entretien des villes en général n’a jamais figuré au programme des dirigeants qui ont d’autres préoccupations qui consistent en des actions de prestige et surtout garder le sacré koursi tant convoité.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.