Menace terroriste : l’Algérie doit revoir son dispositif de riposte

Ce qui se passe au Mali ne doit pas nous détourner de l’essentiel. Il s’agit avant tout de défendre l’Algérie. Ce qui vient de se passer à In Amenas vient encore une fois nous le rappeler surtout suite aux différents changements sociaux et politiques survenus dans la région, créant un milieu hostile autour de notre pays. Soutenir que cette attaque de la plateforme est liée au survol de notre territoire par des avions français ne tient pas la route ou, au mieux, c'est une hypothèse très peu probable, révèlent des informations parvenues à Algériepatriotique. L’opération de Tiguentourine s’étant achevée par l’élimination des terroristes étrangers infiltrés dans notre pays après avoir longé les frontières de pas moins de trois pays, l’Algérie devra maintenant penser à prévenir de nouvelles attaques du genre. Comment compte-telle s’y prendre ? «Plusieurs paramètres devront être pris en considération par les responsables politiques et militaires», explique-t-on avant d’énumérer les mesures que l’Etat devrait envisager à très court terme pour sauvegarder l’intégrité du territoire algérien et éviter une expansion du terrorisme islamiste dans toute la région. «Pourquoi une opération d’une telle envergure a-t-elle eu lieu maintenant, si ce n’est en relation avec l’autre opération – plus importante – qu’est l’engagement au Mali ?», s’interroge-t-on, et «l’hypothèse la plus probable est que l’action des terroristes à Tiguentourine est liée à l’engagement de la France au Mali, non que nous ayons autorisé le survol de notre territoire aux avions français tel que cela a été affirmé par un ministre français, mais parce que les terroristes avaient planifié de marcher sur Bamako». Cela s’appelle dans le jargon militaire «disposer d’un gage». Ainsi, la planification de la prise d’otages d’In Amenas coïncidait, en fait, avec la décision des terroristes activant au Mali d’envahir le Sud. «Cette action, étant planifiée depuis deux mois, donc avant l’intervention militaire française au Mali, elle visait au départ à dissuader les Français de s’engager au Mali et amener l’Algérie à rester sur la défensive.»
Pourquoi des terroristes de différentes nationalités ?
S’agissant du choix des commanditaires de l’attaque d’In Amenas d’envoyer au casse-pipe des terroristes de différentes nationalités,  ce fait serait lié à «la gesticulation de certains pays dits du "printemps arabe" et de certains groupes apparentés aux régimes alentours» qui encouragent les groupes islamistes armés à multiplier leurs actions en profitant de l’instabilité et de la faiblesse des nouveaux gouvernements qui ont succédé aux anciennes dictatures. A ce sujet, les analyses géostratégiques s’accordent à dire que ce qui est qualifié de «printemps arabe» n’a été ni plus ni moins qu’un «accélérateur de terrorisme». A la question de savoir quels pourraient être les concepteurs de telles opérations, des observateurs avertis répondent que plusieurs cercles pourraient être derrière l’attaque d’In Amenas, à commencer par «les revanchards de 1991», c’est-à-dire les anciens chefs islamistes qui n’ont pu accéder au pouvoir par la violence en Algérie, freinés dans leur velléité d’instaurer un régime théocratique par l’armée suite à un appel de la société civile. Sans exclure que des officines de pays étrangers hostiles à l’Algérie puissent être dans le coup aussi.
Les menaces sur l’Algérie
Les menaces sur notre pays sont multiples, au premier rang desquelles on cite l’environnement d’insécurité créé par les bouleversements dans les pays voisins. «Nos larges frontières sont susceptibles de contournements du fait de leur porosité», alerte-t-on en prenant l’exemple de l’approche des terroristes de la base d’In Amenas d’une manière dissimulée : «Les frontières, dans ce cas, constituent un handicap pour l’Algérie plutôt qu’une protection.» L'adversaire probable peut être extérieur du fait du chaos qui règne dans les pays dits du «printemps arabe», ou intérieur, c’est-à-dire la déferlante terroriste que l’Algérie affronte depuis le milieu des années 1980 et qui est montée crescendo durant la décennie 1990. «Aussi, le dispositif de riposte de l’Algérie devra être repensé totalement, en y joignant des moyens à mêmes de contrôler les mouvements des groupes terroristes au-delà de nos frontières.» Sans cela, «il ne pourrait y avoir de sécurité nationale ou de souveraineté» et «les arguments tendant à dire le contraire ne sont pas crédibles. Nous devons coopérer d’égal à égal et sans complexe avec tous ceux qui peuvent apporter un plus à notre sécurité. La ligne rouge à ne pas dépasser étant de ne jamais envoyer nos forces en dehors de notre sanctuaire».
M. Aït Amara
 

Comment (16)

    Faire de l argent en ligne
    22 septembre 2013 - 5 h 56 min

    Cela fait un long moment que
    Cela fait un long moment que je n avais pas denicher un article de ce niveau !!!
    Faire de l argent en ligne http://www.methodeargent.net/




    0



    0
    Anonyme
    24 janvier 2013 - 11 h 17 min

    RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE
    RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE et POPULAIRE ..sa doit rester comme çà point final. celui qui veut changé quoique ce soit.. n’est pas encore nées.. « ALLAH, EL DJAZAIR ,ANP »




    0



    0
    Inspektor Tahar
    24 janvier 2013 - 10 h 34 min

    L’Algérie doit arrêter de
    L’Algérie doit arrêter de jouer au chat et a la souris avec le terrorisme. Le fiasco de la diplomatie algérienne générée par notre ministre des Affaires étrangères monsieur Medelci qui voulait faire croire a la négociation avec des terroristes. Avec cet incident grave de In Amenas l’Algérie doit entrer de plein pied dans la lutte anti terroriste. Le gouvernement algerien est responsable de la sécurité du territoire mais surtout de ses habitants. S il faut intervenir militairement au Mali pour défendre le territoire algerien il faut le faire. Tirez d abord on s expliquera plus tard. Je n ai qu’un pays et je ne veux pas me retrouver réfugie dans un autre pays avec ma famille. Alors pour défendre mon pays je suis prêt a m associer avec le diable s il le faut. On sait que la diplomatie ne rapporte rien avec les terroristes. Si le Mali tombe entre leurs mains comme en Libye et en parti en Tunisie….nous payerons plus cher notre erreur de ne pas s’être embarqué a fond avec tous les allies pour combattre cette vermine destructrice




    0



    0
    Antares2094
    24 janvier 2013 - 8 h 50 min

    @AXELPANZER c est moi qui ne
    @AXELPANZER c est moi qui ne connaissait pas les paroles de notre hyme national du moins la traduction.je ne sais ni lire ni ecrire l arabe(literraire) et je le regrette mais est ce que cela fait de moi quequ un qui ne soit pas patriotique,parceque ci tu le pense reelement je vais commencer a m interoger sur ta pretendu deffinition du sens patriotique.sans rancune je te salut..vive l Algerie nation souveraine et populaire.LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE…………!




    0



    0
    Anonyme
    24 janvier 2013 - 3 h 32 min

    En modifiant la constitution
    En modifiant la constitution pour ériger l’Islam comme religion d’état, vous ouvrez la boite de pandore…..vous paierez le prix fort. Cette séparation entre l’état et la religion a été pensée et vécue il y a plus de 2 siècles mais il y a beaucoup de dictateurs arrogants qui ne connaissent pas l’histoire….et l’histoire est toujours un éternel recommencement.




    0



    0
    Axelpanzer
    23 janvier 2013 - 20 h 26 min

    la politique algerienne de ne
    la politique algerienne de ne pas poursuivre et neutraliser les terroristes islamistes jusque dans les pays voisins ressemble à la tactique utilisée en football par l’equipe nationale et on voit bien le resultat aujourd’hui!!!
    autre chose hors sujet;comment un patriote comme siryano n’a pas reconnu un passage de notre hymne national publié par un lecteur dans une autre rubrique??




    0



    0
    Anonyme
    23 janvier 2013 - 19 h 38 min

    Chers compatriotes, avez-vous
    Chers compatriotes, avez-vous remarquer le front qui s’est constitué sur les tribunes du stade d’Afrique du Sud et ce pour un match de foot? Des Saoudiens, sans vergogne et un parti-pris ostentatoire, drapeau et tenue traditionnelle virevoltants.Changer la couleur du drapeau et vous remarquerez combien il ressemble à celui d’El-Kaida au Maghreb. Trouvez l’erreur?




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    23 janvier 2013 - 18 h 49 min

    @TIMES
    RÉPUBLIQUE LAÏQUE ?

    @TIMES

    RÉPUBLIQUE LAÏQUE ? POURQUOI-DONC TOUT CET ACHARNEMENT SUR L’ISLAM QUE TU NE CONNAIS MÊME PAS SON VRAI VISAGE.
    JE TE CITE MON EXEMPLE :
    JE SUIS MUSULMAN ET J’ÉTAIS DANS LES PREMIERS RANGS EN 1994 POUR COMBATTRE LES TERRORISTES.DANS LE DÉTACHEMENT OU JE ME TROUVAIS LA MAJORITÉ DES SOLDATS FAISAIENT LA PRIÈRE TOUS LES JOURS ET UNE GRANDE CONVICTION.
    L’ISLAM EST UNE RELIGION DE PAIX ET DE PROSPÉRITÉ ,MAIS LE NOUVEL ORDRE MONDIAL DÉNONCER PAR JFK EN 1963 ( ASSASSINER A DALLAS),VEUT TERNIR SON IMAGE POUR SEMER LES TROUBLES DANS CE QU’ILS APPELLE LA LIGNE VERTE ( L’ISLAM),LA LIGNE ROUGE ( URSS).LA LIGNE JAUNE ( JAPON,CHINE,KOREE).
    NE TOMBEZ PAS DANS LE PIÈGE DES « FRANCS MAÇONS ».
    CORDIALEMENT,VOTRE




    0



    0
    Anonyme
    23 janvier 2013 - 17 h 55 min

    il faut degager les vieux
    il faut degager les vieux politicar et ce qui sont pas d’origine algerien ya na plein en ce moment vive l’algerie vive l’armer




    0



    0
    Times
    23 janvier 2013 - 16 h 41 min

    L’affaire ne se situe pas au
    L’affaire ne se situe pas au niveau militaire elle se situe au niveau politique ! il faut enlever le nom islam de la constitution algérienne et proclamer une république laïque et commencer immédiatement par chasser sans ménagement les terroristes de la craie et du tableau des écoles de la république et mener ensuite un combat agressif et sans pitié sur le terrain militaire militaire pour éradiquer cette vermine. Il faut aussi laisser le choix de la langue de travail et de l’état ( ou des états d’ailleurs ! ) pour permettre aux gens de ne pas s’enfermer dans cette langue qui ne forme que des terroristes Évidement, ça ne pourra pas se faire avec les barbes FLN mais avec les patriotes qui pensent d’abord à leur pays avent de penser à leur estomac.
    Sans une vraie politique ouvertement anti-islamiste l’islam fascisant finira par prendre le pouvoir et pousser ainsi les Algériens à fuir ou résister ou les deux, c’est à dire une guerre civile qui sera terrible et qui durera très longtemps.




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    23 janvier 2013 - 16 h 34 min

     » ALLAH , EL DJAZAIR , DRS « 
     » ALLAH , EL DJAZAIR , DRS « 




    0



    0
    Antares2094
    23 janvier 2013 - 15 h 27 min

    @salim! je n aurais pût dire
    @salim! je n aurais pût dire mieux,mais sache mon frère que tant qu il y aura des hommes,comme toi et comme moi.ils ne pourront rien contre notre nation.la blesser peut être mais la tuer jamais de la vie.vive l Algérie nation souveraine et populaire que le rêve de Boumediene devienne réalité.cette espoir est à porter de main à qui c est tenir celle de son frère…..




    0



    0
    Anonyme
    23 janvier 2013 - 13 h 33 min

    Avec le panier de arabes
    Avec le panier de arabes « OtanSionisteQuatarMaroc » + les IslamoTerroristes et nos voisins (M..)on est gâter..pour moi la meilleure solution,c’est une clôture électronique ,avec une charge de million volts.. sûr tout nos frontières ,comme ça’ lleurs complots ,ils peuvent le mettre dans leurs (…).bref, ALLAH..NOS CHOUHADA..ELDJAZAIR..DRS..et rien d’autre.




    0



    0
    salim
    23 janvier 2013 - 12 h 57 min

    Une leçon à tirer, certains
    Une leçon à tirer, certains pays arabes, responsables et citoyens se sont avérés être une patte à modeler dans les mains des occidentaux.

    Aucune union dans leurs actions, chacun pour soi.

    Aucun suivi régulier et constant dans ce qu’ils font.

    Aujourd’hui il est avec vous le lendemain il vous tire dans le dos.

    Aucun souci pour leurs citoyens, ils s’en foutent. Ce qui est d’ailleurs à l’origine de plusieurs soulèvement.

    Malgré lecoups qu’ils reçoivent ils restent têtus tels des ânes qui bardés refusent d’avancer.

    Pour d’autres ils se vendent au premier occidental venu, et ils ont même fait des accords avec des sionistes, cas des terroristes et autres rebelles syriens.

    Certains de nos journalistes et écrivains ne sont pas du reste, ils cassent très bien du sucre sur le dos de nos responsables. sans retenue, sans gêne, tout le monde, les responsables, les citoyens, les cadres des sociétés et entreprises, même l’armée et ses généraux.

    Tous des incapables sauf eux, avec leur plume et leur clavier sont les justiciers, pourquoi pas les harkis de la plume et du calvier.

    D’autres ont des sites ou sont sur des sites pour déverser leur fiel.

    Et leur production haineuse est à profusion. Ce genre d’individus est à classer dans la catégorie des lâches.

    Pourquoi ?

    Le lâche est celui qui abandonne a la première difficulté rencontrée.

    Au lieu de mettre leur savoir à la diposition du pays et de lutter non ils se débinnent et vont dans les pays ou la société est déjà organisé performante (Ex France, GB, Usa)ou des gens se sont donnés la peine pour le faire, et de ces pays ils se mettre à débiter leurs âneries.

    Donc c’est des adeptes de la facilité de la traitrise. C’est de gens qui aiment trouver tout préparé cuit à point, ils veulent juste ouvrir la bouche pour manger et avaler,sans se donner de la peine pour préparer ou suer.

    Voilà pourquoi une bonne partie de ces (idiots) sont en train de « scier » leur pays et surtout l’armée. Car elle est leur bête noire.




    0



    0
    agarziz
    23 janvier 2013 - 12 h 46 min

    Ne pas envoyer à l’étranger
    Ne pas envoyer à l’étranger de troupes officiellement oui, mais rien ne nous empêche lorsque nous avons de bons renseignements d’aller neutraliser des groupes qui tôt ou tard viendront s’attaquer à notre pays! car désormais il ne faut pas se faire d’illusions, nous sommes devenus leurs cible principale et cela n’a rien à voir avec ces histoire d’intervention française au nord mali.




    0



    0
    Aures
    23 janvier 2013 - 12 h 45 min

    Toute cette déstabilisation
    Toute cette déstabilisation ne sert à vrai dire qu’a discrédité l’islam qui est à mon sens le seul obstacle réel à l’édification de la société globale laïc basée sur l’immoralité, la perversion et le vol généralisé à travers l’usure.
    Certes, nous devons en tant qu’Algériens trouver les alliances naturels qui nous permettrons d’assurer notre sécurité, par ailleurs, il faudra être assez lucide pour ne pas se tourner vers l’occident comploteur et instigateur de cette pagaille.
    L’état voyou d’Israël n’a jamais caché son intention de bâtir le grand Israël biblique qui régnera sur le monde.
    En créant des foyers d’instabilités menés et gérés par des extrémistes salafistes et autres, l’occident a en fait donné une opportunité à Israël pour attaquer les pays faisant parti du grand Israël tout en se faisant passer pour une victime comme à l’accoutumé.
    Nous vivons des moments ou la réalité et le mensonge se confondent, et de ce fait, nous devons redoubler de vigilance pour le sang de mos martyrs, qu’ils soient issues de la guerre de libération ou de la guerre contre le terrorisme, ne soit pas déversé pour rien.
    Tahyèa el Djazair, Allah yarham echouhada.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.