Bouteflika, Bensalah, Ould Khelifa : un pouvoir suranné qui fait obstacle au progrès

Bensalah et Ould Khelifa avec le secrétaire général du FLN, parti majoritaire au Parlement. New Press

Le transfert du président de l’Assemblée populaire nationale (APN) en France, Larbi Ould Khelifa, suite à la «dégradation de son état de santé», selon ce que rapportent certains confrères – il n’y a pas eu de communiqué officiel –, met en avant la question qui taraude l’esprit de tous les Algériens : jusqu’à quand les tenants du système actuel comptent-ils rester en poste à tout prix ? La maladie du président de la République qui a fortement diminué ses capacités à diriger le pays dans un contexte extrêmement difficile était déjà source d’inquiétudes depuis son premier malaise survenu en 2005. Bien qu’ayant repris ses fonctions plus ou moins normalement, Abdelaziz Bouteflika, qui semble ne pas s’être ménagé malgré les consignes de ses médecins, sera victime d’un accident vasculaire cérébral autrement plus grave, quelques années plus tard, qui le maintiendra loin des feux de la rampe jusqu’à aujourd’hui, au point que de nombreuses voix s’élèvent pour s’interroger sur les «véritables décideurs» qui tiennent les rênes du pays. Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, est lui aussi fatigué, dit-on. Des sources concordantes ont affirmé, en effet, qu’il serait également malade. Hormis l’âge – Bouteflika, Bensalah et Ould Khelifa ne sont pas loin des quatre-vingts ans –, les trois premiers hommes de l’Etat incarnent, en quelque sorte, la situation de blocage actuelle du pays.

Bien que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, redouble d’efforts et tente par les moyens dont il dispose de remédier à la chute brutale des cours du pétrole, en faisant plein cap sur l’investissement, en multipliant les appels à abandonner la mentalité d’assistanat et en encourageant l’action, en dépit de la difficulté à faire se déshabituer les Algériens de leur dépendance quasi totale de la distribution de la rente, la gestion politique de la cité pose un sérieux problème. D’un côté, le gouvernement travaille d’arrache-pied pour éviter que la crise pétrolière mondiale ne fasse subir au pays de graves dégâts – à l’image de ce qu’il se passe au Venezuela et sachant que même les richissimes monarchies du Golfe n’ont pas été épargnées –, de l’autre, le chef de l’Etat, qui concentre tous les pouvoirs entre ses mains depuis 1999, maintient le statu quo. Il répugne à opérer les réformes politiques impératives et urgentes pour permettre aux Algériens de s’affranchir des vieux réflexes et libérer l’initiative de sorte à abjurer la conduite hyper-politisée des affaires de l’Etat.

La nouvelle Constitution – élaborée et adoptée unilatéralement – qui était censée permettre ce changement a fini par être foulée aux pieds par ceux-là mêmes qui l’ont conçue dans les bureaux capitonnés d’El-Mouradia et fait voter par des «représentants du peuple» complètement inféodés à l’Exécutif et enfermés dans la tour d’ivoire du Club des Pins. Signe que le pouvoir politique est lui-même dépassé par les événements et s’accroche autant que faire se peut à une planche de salut factice, en recourant à des solutions de rafistolage qui ne font qu’aggraver la situation et empêchent les véritables thérapies, alors que le temps presse.

M. Aït Amara

Comment (69)

    tango 54
    15 juillet 2016 - 11 h 55 min

    Un Marocain un Tunisien et un
    Un Marocain un Tunisien et un Kabyle de service, Quel destin mon Dieu !…

      anonim
      15 juillet 2016 - 13 h 26 min

      il n’ a rien de kabyle,
      il n’ a rien de kabyle, l3arbi ould elkhelifa .
      MEME SON PHYSIQUE ?IL EST PLUTOT BENOU HILAL

        anonyme
        15 juillet 2016 - 18 h 02 min

        Le physique ne veut pas dire
        Le physique ne veut pas dire grande chose la preuve Said Sadi du RCD a un physique d’arabe.

      Anonymous
      15 juillet 2016 - 14 h 57 min

      Il ne s’appelle pas
      Il ne s’appelle pas Massinissa ou JUGURTHA……. Mais OULD quelque chose. Un nom des Benou Hillal, une tribue d’arabie connue pour ses truands à l’époque.

    Anonymous
    15 juillet 2016 - 9 h 58 min

    Ils se disent entre eux »Meme
    Ils se disent entre eux »Meme etant vieux on a baise un peuple jeune »

    Anonymous
    15 juillet 2016 - 5 h 32 min

    En espérant qu’AP passe mon
    En espérant qu’AP passe mon petit message. Ma question la plus simple possible.vous les traitez de tout OK, pourquoi le vendredi vous faites la prière avec eux.

      inconnu
      15 juillet 2016 - 11 h 18 min

      pourquoi cette question, vous
      pourquoi cette question, vous pensez que eux ils font la prière les vendredi , les week end algériens, ils sont à Paris, à Génève et autres. Ils n’ont rien à voir avec la religion, sauf avec leur magot volé aux algériens

      Anonymous
      15 juillet 2016 - 12 h 18 min

      Je ne crois pas qu’ils
      Je ne crois pas qu’ils connaissent où se trouve l’hôpital des misérables, Moustapha Pacha, ya didou.

      Ils ne côtoient même pas l’hôpital AIN-NAADJA, VAL-DE-GRÂCE OU RIEN.

    Echiboukh
    14 juillet 2016 - 23 h 12 min

    Le pouvoir est à l’image de
    Le pouvoir est à l’image de la société: ce sont les vieux qui ont le pouvoir sous prétexte qu’ils ont de l’expérience! Que ce soit au sein des familles, dans les villages, les entreprises, l’Université, le système de santé, la mosquée,la culture, et même le sport, il n’y en a que pour les seniors pour occuper les postes de direction…
    C’est un paradoxe pour un pays où la population est majoritairement jeune et qui de surcroit, a été libéré par des jeunes ( je vise les fondateurs du FLN, l’authentique pas ceux qui ont dirigé et dirigent le faux fln – il ne mérite pas les majuscules- des années 80 à nos jours) qui ont agi contre la volonté des attentistes et des politicards du PPA qui étaient aux commande du mouvement national, que ce soit Haj Messali ou les centralistes.
    Étant moi même un vieux, je ne suis pas un forcené du jeunisme mais on ne peut éviter de relever que l’apport et l’implication des jeunes dans une société boostent son développement global.
    On peut aussi le constater dans les entreprises familiales: celles où les fondateurs de la première ou deuxième génération ont transmis le pouvoir aux successeurs non seulement perdurent mais prospèrent et innovent. Celles où la culture patriarcale dominent ne résistent que parce qu’elles sont des clientes du Pouvoir et de la rente.
    Autre exemple: Notre ANP est dirigé par l’un des plus vieux officiers en exercice au monde ! Triste record alors que de brillant jeunes officiers bien formés demandent leur retraite anticipée alors qu’ils peuvent rendre de grands services pour défendre le pays et aussi développer son potentiel technique et technologique…comme cela se passe dans toutes les armées du monde développé.
    Autre constat: la place des « anciens moudjahidin » comme acteur et pilier du statuquo est immense. Et pourtant, le révisionnisme n’a jamais été aussi puissant et la « récit national » malmené sans pour autant susciter de réaction des patriotes devenus des vieillards fatigués et en panne d’Idées… Décidément le 4ème mandat risque d’être fatal pour le projet d’une Algérie démocratique et sociale auquel ont rêvé les jeunes révolutionnaires et ceux qui ont répondu à leur appel du 1er Novembre 54 pour que renaisse la Nation Algérienne qui a failli être ensevelie dans le linceul de la colonisation de peuplement.

    Anonymous
    14 juillet 2016 - 21 h 40 min

    Ils se soignent tous chez

    Ils se soignent tous chez fafa. Pauvre pays, pauvre peuple

    Anonymous
    14 juillet 2016 - 20 h 50 min

    Cher COMPATRIOTE; On dirait
    Cher COMPATRIOTE; On dirait que vous habitez sur la LUNE ma parole, il faut essayer de comprendre que simplement que notre peuple (FINALEMENT ENSEMBLE DE GHACHI) a lui aussi été corrompu et achetè avec la mise en place par ce système pourri d’une façon de le faire taire: L’ANEM, LE CNAC… etc… et la remise de logements LLP(Tout AZIMUT) au gens des GOURBIS (En prévision de l’échéance de 2017). Ce sont des DIABLES personnifiés qui pense comme LUI et de l’autre cotè notre opposition (Pour notre MALHEUR) qui fait de l’opposition dans les bureaux et ne vas pas au chaudron avec ce qui reste D’HONNÊTE dans ce peuple pour redresser la BARRE ou le GOUVERNAIL du BATEAU ALGÉRIE!!!!!

      Aherbebou
      14 juillet 2016 - 22 h 25 min

      Ouallahi que je pense comme
      Ouallahi que je pense comme toi et suis arrivé au même résultat que toi,que tu décris ici très objectivement.Je salut aussi Mr Ait-Amara pour son article ici et qui m’est allé direct au coeur,car il voit ce que je vois.Quel Malheur!

    Anonymous
    14 juillet 2016 - 20 h 44 min

    Cher COMPATRIOTE; On dirait
    Cher COMPATRIOTE; On dirait que vous habitez sur la LUNE ma parole, il faut essayer de comprendre que simplement que notre peuple (FINALEMENT ENSEMBLE DE GHACHI) a lui aussi été corrompu et achetè avec la mise en place par ce système pourri d’une façon de le faire taire: L’ANEM, LE CNAC… etc… et la remise de logements LLP(Tout AZIMUT) au gens des GOURBIS (En prévision de l’échéance de 2017). Ce sont des DIABLES personnifiés qui pense comme LUI et de l’autre cotè notre opposition (Pour notre MALHEUR) qui fait de l’opposition dans les bureaux et ne vas pas au chaudron avec ce qui reste D’HONNÊTE dans ce peuple pour redresser la BARRE ou le GOUVERNAIL du BATEAU ALGÉRIE!!!!!

      kamel
      15 juillet 2016 - 19 h 00 min

      Je crois que la source de
      Je crois que la source de notre malheur c’est les premières années de l’indépendance quand boumediène a opté pour le socialisme il a fait des algériens un peuple assisté.Tes enfants vont à l’école,tu es transporté vers ton lieu de travail mais pas pour travailler,tu es soigné gratuitement mais il ne faut surtout pas critiquer les 3 révolutions sinon tu es taxé de contre-révolutionnaire ou jeté en prison ou ….’

        Echiboukh
        15 juillet 2016 - 22 h 10 min

        avez vous vécu sous l’ère de
        avez vous vécu sous l’ère de Feu Boumediene?
        Croyez moi même pour l’opposant que j’ai été et qui a combattu le pouvoir personnel et l’autoritarisme dont le régime a fait preuve (et l’a payé par plusieurs mois de prison sauf jugement juste pour avoir dirigé une grève pour une question sociale) , cette période -les 15 premières années postindépendance – malgré toutes les erreurs et faiblesses, furent celles d’une début de Résurrection de l’Algérie, Nation et Société comme dirait feu Lacheref.
        Comparées aux décennies qui ont suivies, la grande majorité de la population a connu le progrès notamment dans les domaines clés de la santé et l’éducation même si des zones ont été oubliées pour maintes raisons. Les jeunes génération doivent réévaluer et réfléchir aux sentences d’une certaine opinion néo-colonialiste qui vise à faire détester l’indépendance aux jeunes et à faire regretter aux plus vieux les sacrifices consentis pour elle.

    CHAOUIdeBARBES
    14 juillet 2016 - 18 h 55 min

    Bouteflika, Bensalah, Ould
    Bouteflika, Bensalah, Ould Khelifa : un pouvoir suranné qui fait obstacle au progrès et qui fonce droit dans le Mur,
    Les Trois parmi l’Equipe du Clan, investis de parler au nom d’un mort vivant dans les nuages, la maladie du Pouvoir !!!
    « Le groupe Sonatrach va mobiliser tous les moyens légaux, étant convaincu de son droit légitime pour protéger les intérêts du pays et de la compagnie, suite au secours donné aux Mafieux »
    La SONTRACH, est une association de bienfaisance, propriété du Clan de Tlemcen via Oujda, si vraiment cette Société est vraiment Algérienne et défend cette ressource un bien D’ALLAH, pour honorer le pays et son peuple, alors cette richesse aurait déjà sortie le pays de son marasme économique et le misère que traverse le peuple et surtout cette jeunesse, qui mérite respect et attention, mais ceux parlent et dires des conneries aussi grosses et longues qui ressemblent aux diamètres des canalisations des Gazoducs et à la mesure de leurs longueurs, alors, (Sonatrach), «défendra les intérêts du pays, contre qui et par qui, Puisque nos juges et à leur têtes, il y à un membre de la Mafia, nommé LOUH, une planche de bois, bonne à pièces pour le radeau de la SONATRACH à la dérive, tant que les voleurs et la Mafia, sont protégés par la Momie, qui se prend pour un MAO TSETOUG DE LA PENSEE UNIVERSELLE, nous sommes rien du tout et toujours sous le joug de la France, nous somme pas à la première bourde de la SONATRACH, demandez à TOTAL, ANDREKO, ENIE, et bien d’autres firmes, et sans oublier le conflit avec l’Espagne, du jamais vu qu’un président qui brille par son absence mortuaire, puisse faire des miracles sur tous les plan et tous les Ministres Sinistres du mensonge, puissent lui attribuer toutes les idées et sa clairvoyance plus lumineuse que le Soleil, les initiatives et les conseilles éclairés venant d’un mort vivant, ce qui démontre très bien que nos ministres sinistres sont dénués de toute intelligence Humaine, puisque un seul homme en le trouve partout prodiguant conseils et lumières, nos ministres sinistres sont des aveugle et le « QI », de leur intelligence est = 0, des nuls, comme des grisons, (et leurs cerveaux sont comme une citrouille périmée et puante), ce qui donne comme définition : (Synonymes de grison), « âne, hémione, onagre, aliboron, bourricot, baudet, ânon, ânesse, bourrique, bourriquet, bardot » !!!
    Cordialement : Un Algérien des Montagnes à l’air pur et non pollué par le Clan !!!

    anti-khafafich
    14 juillet 2016 - 18 h 44 min

    vous vous demandez pourquoi
    vous vous demandez pourquoi restent ils au pouvoir malgré leur âge avancé ?
    et bien tout simplement parce qu’il n y a pas de remplaçants digne de ce poste
    qui d’après est capable de maintenir l’Algérie à la position de résistante aux impérialistes ?
    nekkaz le siono-mokok ? moquerie le pro-turc ? belhaj le pro-saoud ? belabbes le mokoko ? ….
    qui ?
    vous devez plutôt chercher l’erreur ailleurs de que de tirer aveuglément

      Anonymous
      14 juillet 2016 - 19 h 48 min

      Effectivement, sur 40
      Effectivement, sur 40 millions d’Algériens, Bouteflika et sa clique de grabataires et de voleurs sont les meilleurs pour mener le pays vers …le précipice.

        Anonymous
        15 juillet 2016 - 10 h 05 min

        Il y est deja.Ouyahia ce
        Il y est deja.Ouyahia ce larbin a dit qu’il suffit de tourner la tete pour voir les realisations de ce president alors tout ce qu’on a vu c’est la proliferation de la mendicite

      SAMSUNG
      14 juillet 2016 - 20 h 20 min

      on se remet à votre sagesse,
      on se remet à votre sagesse, sauvez nous. Sans vous point de salut, si vous ne le faites pas vous serez jugé par dieu.

        Anonymous
        14 juillet 2016 - 21 h 24 min

        cher compatriote,

        cher compatriote,
        nous sommes les seuls à insulter notre pays et ses symboles en plein public, nous avons « compris » que la démokhratie n’est que critique sans objet et insultes
        l’erreur est certes du coté de certains rkhass au pouvoir, mais aussi chez les gouvernés
        déclares tu tout ce que tu gagnes, au dernier centime ?
        fais tu le change de ta devise dans les banques algériennes ?
        ramasse tu des sacs de plastique dans la rue publique ?
        …..
        je peux continuer

      Anonymous
      15 juillet 2016 - 8 h 32 min

      Et tu as oublié tout en haut
      Et tu as oublié tout en haut de ta liste la famille d’extrémiste venue du Maroc et qui a juré par tous les moyens de détruire l’Algérie et son histoire pour se venger. Sans oublier d’abandonner la rasd et de nous donner aux français et aux marocains…A côté ceux que tu cites c’est de la gnognotte

      Ps: t’as des photos du château à 30 millions d’euros que cette famille à acheté à Genève pour se reposer?

    Abbar
    14 juillet 2016 - 18 h 21 min

    Ce qui est incompréhensible,
    Ce qui est incompréhensible, c’est quand notre glorieuse armée qui se glorifie d’être le prolongement de la valeureuse ALN, laisse des vermines pareilles empoisonner la vie des Algériens. Plusieurs de cette espèce occupent des postes clés. Donc notre armée est complice, et comment croire en cette foutue nation ?

    Le Patriote
    14 juillet 2016 - 18 h 03 min

    Le drame est que la majorite
    Le drame est que la majorite des responsables au sein du Gouvernement et autres instances de decisions ne sont pas des Algeriens d’origines. Meme si une majorite sont des marocains d;origines les autres sont du Hizb Franca et ne pensent par consequent qu’a faire plaisir au roitelet M6 et a Flamby au detriment de l’Algerie et de son peuple.

    Voci la pure verite que nous refusons de voir et le dernier cas du maroki Wahib Bouabdellahj est edifiiant a plusieurs titres.

    Anonymous
    14 juillet 2016 - 18 h 01 min

    Une image qui explique tout.

    Une image qui explique tout. Le complot des vautours.

    Aldjazairi
    14 juillet 2016 - 17 h 21 min

    3 GUIGNOLES meme pas
    3 GUIGNOLES meme pas capables de faire rire une Hyene en chaleur . Ces sinistres individus sont en train de se raconter des « belles » sur leurs recettes de « Servir » fakhakha houhou et de se servir sur le ghachis que nous serions a leurs miserables yeux . L ‘ un d eux n a t il pas , toute HONTE BUE decreté que critiquer les decisions de leur NOURRICIER est IMMORAL ….?????!!!!!!!

    boussif
    14 juillet 2016 - 16 h 43 min

    Anonymous (non vérifié)

    Anonymous (non vérifié)
    14 Jul 2016
    Un tunisien, un Marocain et l’autre on ne sait pas d’où il vient. OULD ???
    ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………;;;;;;;
    oul khelifa vient de tunisie!
    le fils de (…) qui faisait ses études( ou il y habitet maintenant) en grande bretagne avec l’argent du peuple algérien appelle les algérois (es) les mouches! je reviendrai sur ça!AP laissez passer mon post

    lhadi
    14 juillet 2016 - 16 h 29 min

    Ils aiment trop le pouvoir
    Ils aiment trop le pouvoir pour aimer l’Algérie !!!
    Fraternellement lhadi
    (lahdi24@yahoo.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.