Le ministère de la Défense dénonce les insinuations de certains journaux

Dans un communiqué, le ministère de la Défense nationale précise que «dans l'édition du mercredi 23 janvier 2013, quelques titres de la presse nationale sont revenus sur l'opération d'assaut menée par les troupes spéciales de l'Armée nationale populaire et couronnée par la mise hors d'état de nuire du groupe terroriste ayant attaqué, mercredi 16 janvier 2013, l'installation gazière d'In Amenas dans la wilaya d'Illizi/4e Région militaire». «A ce titre, souligne le communiqué, le ministère de la Défense nationale, qui enregistre avec satisfaction le succès de cette opération, constituant un exploit supplémentaire sur le plan opérationnel, dénonce les insinuations faisant référence au nombre des victimes dans les rangs de l'ANP et précise que le bilan définitif est de l'ordre de huit blessés légers, dont la majorité ont regagné leur poste».
R. N.
 

Comment (5)

    Ezzine
    26 janvier 2013 - 11 h 00 min

    Il ne faut pas perdre de vue
    Il ne faut pas perdre de vue que les auteurs de ces titres soient qu’ils sont euro-dollarisés pour le faire en exprimant ainsi la voie de leurs maîtres ou bien encore ils sont malgré eux naïfs. Ils mélangent liberté d’expression et de presse, avec la défense immuable des intérêts de l’Algérie.
    Ce genre de critique serait le prélude à un raid ennemi. C’est une arme dont la dangerosité peut être égale sinon plus à celle de l’agression US-Affidés par le feu et le sang contre des pays tiers pour soi-disant installer les droits de l’homme et la démocratie.
    Si quelqu’un prétend être jaloux de son algérianité, il est libre de critiquer médiatiquement ou de s’opposer politiquement à un évènement ayant des ramifications extramuros DANS LE PROPRE VASE CLOS DE L’ALGERIE mais sans bavure ni manipulation.
    L’auteur de ces types de commentaires, peut être lui aussi exposé aux risques de la manipulation sans le savoir pour servir d’une façon ou d’une autre les intérêts d’autrui au détriment de l’intérêt algérien.




    0



    0
    Anonyme
    26 janvier 2013 - 8 h 40 min

    le prob
    leme en algerie ç’est

    le prob
    leme en algerie ç’est pas l’armee
    c tous les respnsables vielles garde et afairiste




    0



    0
    Inspektor Tahar
    25 janvier 2013 - 23 h 05 min

    Il y a deux aspects a la
    Il y a deux aspects a la confusion sur ce qui s est passe a In Amenas.
    1. l’intervention militaire. Nous savons tous que les soldats algériens ont fait un très bon travail comme de vrais professionnels
    2. Pourquoi cette base de Sonatrach dont les produits font vivre l’Algérie avant cet évènement n a pas été bien protégée par l’armée. est ce que le ministre de la défense a pris les mesures nécessaires il y a plusieurs années pour protéger In Amenas d une attaque quelconque.

    Ce qui est grave c est que cette base est située a la porte de la Li bye et du Mali ou des troupes de terroristes sont installées depuis plus d une année a la vue de tout le monde. Nous savons tous que tous les terroristes au Sahel détestent le gouvernement algérien depuis des années et que leur ennemie premier au sahel est l’Algérie.

    Ou est la responsabilité du ministre de la défense sur cet tragique incident…On s attend a une réponse claire du ministre de la défense. est ce le ministre de l’Energie Youcef Yousfi aurait oublier de demander la protection militaire pour cette base. Est ce le Big Boss de Sonatrach qui a négligé la protection militaire d In Amenas…?




    0



    0
    salim
    25 janvier 2013 - 18 h 46 min

    Un autre tapage, mal à
    Un autre tapage, mal à propos.

    Toujours déplacés dans leurs interventions, ils ne cessent de faire montre de manque de tact, voire de professionnalisme, si ce n’est d’une mauvaise foi tenace.

    Un service de sécurité intervient en connaissance de cause pour défendre, libérer des otages.

    Voilà que certains trouvent à dire et exposer sans aucune honte des motifs et autres théories vaseuses, juste pour le plaisir de tout remettre en cause et mettre les gens en porte à faux.

    Votre souci et votre attachement si prononcés pour ces terroristes, ne serait-ce pas une réaction à la vue de la liquidation physique de vos sbires et vos agents d’exécutions de basses besognes se font tuer, un à un sous vos yeux.

    Ce genre de criminels terroristes vous les avez utilisés en Libye en Syrie et à travers le monde, là ou vous jugez que vos intérêts sont en jeu. Pour faire passer la pilule amère de vos contradictions à vos citoyens vous racontez des balivernes et travestissez la vérité. Des criminels, des mercenaires se voient affublés du titre pompeux de rebelles ou de révolutionnaires.

    Cependant il y a un fait qui vous dénonce clairement. Un fait qui est bien remarqué par tout un chacun.

    Pourquoi y a-t-il des terroristes que là ou il y a des richesses dans les sous sols ?

    Un hasard ! Non plutôt un choix délibéré des anciennes puissances coloniales.

    S’attaquer à des peuples et des pays, ruiner, détruire, tuer, affamer. Ce sont vos devises.

    La notre de devise, tout terroriste n’est ni blessé, ni capturé prisonnier, car c’est un homme mort.




    0



    0
    ghorab
    25 janvier 2013 - 18 h 06 min

    je salut notre armée depuis
    je salut notre armée depuis 1954 a ce jour je voulais seulement dire aux autorités de laisser les journalistes dire ce qu’ils voulaient on sais très bien que tout ce scénario est bel et bien gérer par le Qatar depuis ce qu’on appel le printemps Arabe l’Algérie est visé depuis l’indépendance que ce soit par les pays occidentaux que par sois disant pays frères en d’autre termes nous avons ni amis ni frères nous devons compter sur notre jeunesses la jeunesse toute entière illettrés ou savons et nous devons respecter la constitution et aller vers l’alternance sans ceux qui jouent avec la religion a des fin personnel




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.