Le mal est fait

Grossière sur les événements qui se déroulent actuellement en Syrie (comme hier en Libye), la désinformation se veut plus subtile s’agissant de l’Algérie. Il faut reconnaître que les médias malveillants, voire hostiles à notre pays, ont la partie facile en l’absence d’une communication institutionnelle efficace. Très souvent en retard sur les faits, obligés de réagir une fois que la fausse information ou la rumeur ont produit leur effet dans l’opinion publique, les institutions et organismes cibles des manipulations médiatiques ne semblent pas avoir saisi toute la dimension stratégique de la bataille de la communication qui ne pardonne ni les lenteurs ni les erreurs. On en a eu deux illustrations ces jours-ci, toutes deux en droite ligne du flot de fausses informations lancées à propos de l’attentat terroriste contre le site gazier de Tiguentourine (Illizi). Ainsi, Associated Press a glissé dans une dépêche transmise les 25 et 26 janvier, une information aux allures de «scoop» reprise immédiatement un peu partout. L’agence de presse américaine a fait dire à notre ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, ce que certains médias voulaient écrire pour discréditer la riposte de l’ANP à l’attaque terroriste. Une petite manipulation consistant à omettre, de façon anodine, un bout de phrase et le tour est joué. L’agence a été obligée de rectifier sa dépêche à la suite de la déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères qui a fait constater qu'en reprenant le ministre, Associated Press «a profondément dénaturé ses propos». L’autre illustration de la désinformation qui vise l’Algérie concerne les contrats avec les sociétés étrangères dans le domaine des hydrocarbures. Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a tenu à démentir lui-même les informations sur des ruptures de contrats qui laissaient croire à l’abandon par des sociétés étrangères de leurs activités sur les sites gaziers et pétroliers dans le sud du pays. Ces deux cas ont fait l’objet de démentis officiels, mais combien d’autres «informations» ont pu passer pour argent comptant ?
Kamel Moulfi
 

Comment (7)

    Horizon
    29 janvier 2013 - 19 h 42 min

    @Syriano
    Salem alikoum mon

    @Syriano

    Salem alikoum mon frère.
    Je suis convaincu par ta synthèse .
    Et je partage ton point de vue et vision des choses en générale.
    Je suis aussi d’accord avec toi que notre président Bouteflika et l’homme de la situation tumultueuse a laquelle notre Pays et tant convoité.
    Tout ces ennemis qui gravitent autour de notre pays en vue de la mettre a plat puis se l’approprié avec les richesses qu’elle recèle.
    Les sionistes sans aucun doute sont les commanditaires et les chefs orchestre de toute cette machination contre l’Algérie et son peuple.
    Mais nous les algériens algériennes nous en avons vue d’autres et certainement nous enverrons encore d’autres.
    Mais tout ces malheurs nous ont unis , soudés et rendus déterminés a affronter debout et jusqu’au bout quelque soit nos ennemis .
    Les algériens lavent leurs linges sale en famille .
    Les algériens n’accepteront jamais de vivre en soumis devant d’autres hommes qui de surcroit ne nous a jamais estimés .
    Les liens que tu ma conseiller de sont très explicite et surprenant j’en conviens.




    0



    0
    syriano
    29 janvier 2013 - 12 h 45 min

    @Horizon
    la democratie en

    @Horizon
    la democratie en occident n’est qu’une illusion,pour obtenir les 500 signatures pour pouvoir se representer il faut se rabaisser a certaines elites sionistes fran maçonne.De plus penser que c’est les presidents qui controlent les pays occidentaux c’est meconnaitre l’europe,les grandes decisions sont decidés a bruxelle,l’economie de la france,c’est la patron de la BCE qui la planifie,un politicien Francois Asselineau(il a fait l’ENA et HEC)nous explique clairement que les patrons des grandes decisons qui se trouve a bruxelle sont tous des agents americains,fait pour la plupart d’ancien membre de la cia,au usa par exemple il n’ya que des millionnaires ou milliardaire qui se representent,ou sinon si on n’est un peu pauvre,on va voir les ellites et on leur jure fidelité pour pouvoir benificier de fonds afin de faire compagne,c’est celui qui se soumet le mieux a l’AIPAC qui gagnera les elections
    Les democraties ne sont que des illusions et nous sommes toujours a une epoque tribale car ce sont toujours une poignée de familles qui controlent le monde.
    C’est une des raison qui fait que je soutiens Bouteflika,qui lui au moins est venu au pouvoir grace a la guerre de l’independane,c’etait un recruteur au fln,d’où pour moi sa légitimité historique et également la facon dont il a dirigé le pays ces 10 derniers année,plus positive que négative.Certe il ya mieux mais face au danger qui se prepare on se contente de Bouteflika qui reste un anti sioniste,une raison en plus pour sa legitimité.J’espere un 4eme mandat.
    voici les preuves de mes ecrits,discourts de obama l’aipac et excellente conference de francois asselineau:
    http://www.youtube.com/watch?v=NnDu9Kl2xuU
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Qui-gouverne-reellement-la-France-et-l-Europe-16024.html

    egalement ce n’est pas parce qu’on est 6.5milliard que le monde va mal,cela n’a rien a voir,on pourrai tous vivre decemment avec un certain confort et manger tous a notre faim,c’est la faute a une minorité qui veulent controler la majorité et qui adopte comme systeme le capitalisme,il verse des tonnes de blé dans l’ocean pour augmenter sa valeur boursiere,une propagande pour eviter que des pays emergents se developpent tel que la chine et l’inde,santoro qui met des brevets sur des graines et qui oblige certain pays a n’etre que dependant de lui(santoro du grroupe bildeberg au passage),etc…la liste est longue mais sache qu’ALLAH(swt) nous a donné assez de choses sur cette terre et le moyen mecanique dont on dispose est assez suffisant pour qu’on puisse tous vivre,j’avais vu une etude serieuse(je ne me rappel plus ou je pourrai la retrouver mais qui etait serieuse et fiable) qui disait que la terre peut encore nourir 9fois notre population,t’imagine!!!
    te fait pas avoir c’est des gens comme les rockfeller et les rothschilde qui pousse a certaines de ses propagandes car moins on est nombreux mieux ils peuvent nous controler,et puis il ya le dajjal qui nous deteste nous les etres humains,c’est surment pour cela




    0



    0
    syriano
    29 janvier 2013 - 12 h 03 min

    L’Algerie est dans les
    L’Algerie est dans les projets de l’empire,il est normal que les medias désinforment,la majorité des medias qui ont une grande audience ont tous été racheté par des banques ou des industries de l’armement,ceux qui controlent la reserve fedéral controlent également les medias.Lorsque les pdg travaillent pour ces familles sionistes franc maçon,le petit journaliste,au bas de l’echelle, fait uniquement ce qu’on lui dit.Comme disait alain soral « un journaliste qui travaille est une pute et un vrai journaliste est au chomage ».Bien sur cela ne vaut pas pour l’equipe d’algeriepatriotique mais pour les medias occidentaux et certains medias arabe tel qu’al jazeera par exemple qui travaille pour le roi qatari qui lui meme a la solde de washinghton.Un autre exemple LE FIGARO,dont le pdg est serge dassault,industrie de l’armement et l’origine de cette famille est egalement juif sioniste,il s’appelait autrefois bloch et se sont soit disant convertit au catholicisme(pierre hillard,docteur en science politique parle beaucoup de ces famille juives qui se pseudo convertissent,en effet le sionisme n’a pas de religion,il epouse tout ce qu’il peut lui etre utile)
    voici certain de mes sources
    (voir la rubrique origine et etude sur wiki)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Dassault
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Figaro

    un autre exemple le pdg du journal »les echos »,la reference de l’economie en france n’est autre que nicolas beytout(je ne sais pas s’il est juif et sioniste,je n’ai pas de preuve mais je sais qu’il est sioniste) il appartient au groupe bildeberg et a la commission trilateral où on retrouve des personnes tel que David Rockefeller, Henry Kissinger ,Zbigniew Brzezinski,rothschilde,etc…qui sont tous sioniste et fran maçon
    voici certain de mes sources
    (voir rubrique fonction)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Beytout
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Trilat%C3%A9rale

    ps:lorsque je dis juif sioniste,en réalité cela n’a pas de sens,car un vrai juif est anti sioniste,par contre il est interessant de savoir que ces familles puissantes qui controlent les banques,les medias et fabriquent les guerres sont pour la majorité issu des familles juives et certain protestantes(voir sur wiki le sionisme chretient).Dans tous les cas ils sont tous sionistes et ils oeuvrent il y a deja plusieurs generations.En effet lorsqu’on voit par exemple la famille juive sioniste rothschilde,on est vraiment surpris de voir qu’il etait la dans beaucoup tournant de l’histoire tel que par exemple la chute du calife Abdulhamid II,l’avant dernier calife de l’empire ottoman,theodeor herzl et la famille rothschilde lui ont proposé de racheter sa dette et de lui donner enormement d’or car celui ci etait au bord de la faillite mais heureusement ce brave calife a refuser en disant »je prefere etre penetrer par le feu que perdre la palestine »en reponse a cela la famille rothschilde ont financé un parti politique qui est »les jeunes turc »pour mettre fin a ce calife et par la suite a l’empire ottoman,d’autant plus que ces derniers,d’apres wiki,je cite: ». Les formalités d’admission étant inspirées du rituel maçonnique : le candidat qui avait les yeux bandés, était reçu par trois individus masqués et portant une pèlerine, puis devait prêter serment en posant la main successivement sur le Coran et sur une épée. Il jurait d’assurer un meilleur avenir au pays, en obéissant aveuglément à tous les ordres venant de l’association »
    voici certains de mes sources,voir rubrique naissance commité union et progres
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeunes-Turcs

    En voyant leur organisation a travers l’histoire,en ecoutant certain rabbin sioniste tel que le rav ron chayya par exemple(un moderé sioniste),je suis persuadé que ces personnes(les familles puissante pas le rabbin rav,lui c’est juste un petit pantin,un pion manipulé) travaillent avec le dajjal et ils accedent a lui a travers la kabbale et les rites maçonniques.(pareil pour les frans maçon,je ne parle pas de ceux qui sont en bas de l’echelle,ce sont des pions avec un peu de pouvoir,je parle de ceux qui sont a la 33eme loge,ceux qui sont tout en haut)
    @Horizon
    tes commentaires sont instructifs et interessant,je partage ton point de vu, frere




    0



    0
    Horizon
    28 janvier 2013 - 21 h 06 min

    Les nouveaux chiens de
    Les nouveaux chiens de garde

    éditions Liber – Raisons d’agir

    « Les médias français se proclament « contre-pouvoir ». Mais la presse écrite et audiovisuelle est dominée par un journalisme de révérence, par des groupes industriels et financiers, par une pensée de marché, par des réseaux de connivence.

    Alors, dans un périmètre idéologique minuscule, se multiplient les informations oubliées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices, les services réciproques.
    Un petit groupe de journalistes omniprésents – et dont le pouvoir est conforté par la loi du silence – impose sa définition de l’information-marchandise à une profession de plus en plus fragilisée par la crainte du chômage. Ces appariteurs de l’ordre sont les nouveaux chiens de garde de notre système économique. »

    1
    Le pouvoir a déjà changé de mains

    Les véritables maîtres du monde ne sont plus les gouvernements, mais les dirigeants de groupes multinationaux financiers ou industriels, et d’institutions internationales opaques (FMI, Banque mondiale, OCDE, OMC, banques centrales). Or ces dirigeants ne sont pas élus, malgré l’impact de leurs décisions sur la vie des populations.

    Le pouvoir de ces organisations s’exerce sur une dimension planétaire, alors que le pouvoir des états est limité à une dimension nationale.

    Par ailleurs, le poids des sociétés multinationales dans les flux financiers a depuis longtemps dépassé celui des états.

    A dimension transnationale, plus riches que les états, mais aussi principales sources de financement des partis politiques de toutes tendances et dans la plupart des pays, ces organisations sont de fait au dessus des lois et du pouvoir politique, au dessus de la démocratie.

    L’illusion démocratique

    La démocratie a déjà cessé d’être une réalité.

    Les responsables des organisations qui exerçent le pouvoir réel ne sont pas élus, et le public n’est pas informé de leurs décisions.

    La marge d’action des états est de plus en plus réduite par des accords économiques internationaux pour lesquels les citoyens n’ont été ni consultés, ni informés.

    Tous ces traités élaborés ces cinq dernières années (GATT, OMC, AMI, NTM, NAFTA) visent un but unique: le transfert du pouvoir des états vers des organisations non-élues, au moyen d’un processus appelé « mondialisation ».

    Une suspension proclamée de la démocratie n’aurait pas manqué de provoquer une révolution. C’est pourquoi il a été décidé de maintenir une démocratie de façade, et de déplacer le pouvoir réel vers de nouveaux centres.

    Les citoyens continuent à voter, mais leur vote a été vidé de tout contenu. Ils votent pour des responsables qui n’ont plus de pouvoir réel.

    Et c’est bien parce qu’il n’y a plus rien à décider que les programmes politiques de « droite » et de « gauche » en sont venus à tant se ressembler dans tous les pays occidentaux.

    Pour résumer, nous n’avons pas le choix du plat mais nous avons le choix de la sauce. Le plat s’appelle « nouvel esclavage », avec sauce de droite pimentée ou sauce de gauche aigre-douce.

    La disparition de l’information est le signe tangible que notre régime politique a déjà changé de nature.

    2000 ans d’histoire

    Durant ces deux derniers millénaires, la civilisation sera passée par quatre ères successives marquant quatre formes de pouvoir politique:

    1 – L’ère des tribus

    Pouvoir exercé selon la force (et plus rarement selon la sagesse ou la connaissance).
    Comme chez les groupes d’animaux, le pouvoir revient au « mâle dominant ».

    2 – L’ère des empires et des royaumes

    Pouvoir héréditaire. Naissance de la notion d’état.

    3 – L’ère des états-nations

    Ere ouverte par la monarchie parlementaire en Grande-Bretagne en 1689, par la révolution française en 1789, et par la fondation des Etats-Unis.

    Dans un état-nation, le pouvoir n’est plus héréditaire mais exercé par des dirigeants censés représenter le peuple, et désignés par des élections (état-nation démocratique), ou par un système de cooptation au sein d’un parti unique (état-nation totalitaire).

    – L’ère des conglomérats économiques

    Ere initiée à partir de 1954, mise en place au cours des années 70 et 80, et pleinement opérationnelle à partir des années 90.

    Le pouvoir n’y est plus de type représentatif ou électif, et il n’est plus localisé géographiquement (contrairement aux tribus, aux royaumes, et aux états-nations).

    Il est exercé directement par ceux qui contrôlent le système financier et la production des marchandises. Les instruments de ce pouvoir sont le contrôle de la technologie, de l’énergie, de la monnaie, et de l’information.

    Comme tout nouveau pouvoir, il s’érige en remplacement du pouvoir précédent, voué à disparaître.

    Enfin, ce nouveau pouvoir est global, planétaire. Il n’a donc ni alternative, ni échappatoire. Il constitue un nouveau niveau d’organisation de la civilisation, une sorte de super-organisme.

    La résolution des grands problèmes écologiques économiques et sociaux nécessite effectivement l’avènement d’une forme de pouvoir global. De même, l’unification du monde par l’économie et le déclin des états-nations ont été décidés en partie pour une noble cause: rendre impossible une nouvelle guerre mondiale qui, à l’ère atomique, signifierait la fin de la civilisation.

    Mais la question est de savoir au service de quels objectifs et de quels intérêts ce pouvoir global doit-il être, par qui doit-il être exercé, et par quels contre-pouvoirs doit-il être contrôlé et équilibré.

    La mondialisation (ou « globalisation ») n’est pas négative en elle-même. Potentiellement, elle peut permettre l’établissement d’une paix mondiale durable et une meilleure gestion des ressources. Mais si elle continue d’être organisée au bénéfice d’une élite et si elle conserve son orientation néo-libérale actuelle, elle ne tardera pas à engendrer un nouveau type de totalitarisme, la marchandisation intégrale des êtres vivants, la destruction totale de la nature, et des formes inédites d’esclavage.

    Les attributs du pouvoir

    Les organisations multinationales privées se dotent progressivement de tous les attributs de la puissance des états: réseaux de communication, satellites (2), services de renseignements, fichiers sur les individus (3), institutions judiciaires (établies par l’OMC et l’AMI, accord grâce auquel une multinationale pourra traîner un état devant une cours de justice internationale spéciale).

    L’étape suivante -et ultime- pour ces organisations sera d’obtenir la part de pouvoir militaire et policier qui correspond à leur nouvelle puissance, en créant leurs propres forces armées, car les armées et polices nationales ne sont pas adaptées à la défense de leurs intérêts dans le monde.

    A terme, les armées sont appelées à devenir des entreprises privées, des prestataires de services travaillant sous contrat avec les états, aussi bien qu’avec n’importe quel client privé capable de payer leurs services. Mais à l’étape ultime du plan, ces armées privées serviront les intérêts des grandes multinationales, et attaqueront les états qui ne se plieront pas aux règles du nouvel ordre économique.

    En attendant, ce rôle est assumé par l’armée des Etats-Unis, le pays le mieux contrôlé par les multinationales.

    Notes:

    1 – Armées privées
    Les armées privées existent déjà au Etats-Unis. Il s’agit des sociétés DynCorp, CACI, et MPRI, prototypes des futures armées privées. Dyncorp est intervenu dans de nombreuses régions où les États-Unis souhaitaient intervenir militairement sans en porter la responsabilité directe (en Amérique du Sud, au Soudan, au Koweït, en Indonésie, au Kosovo, en Irak…). Fin 2002, Dyncorp a été rachetée par Computer Sciences Corporation, l’une des plus importantes sociétés américaines de services informatiques. En Mai 2004, Dyncorp et MPRI ont été impliquées dans les tortures sur les prisonniers irakiens. Les armées privées (appelées « sous-traitants » par le Pentagone) représentent 10% des effectifs américains envoyés en Irak.

    2 – Satellites
    Microsoft a finalement renoncé à son projet Teledesic, un réseau de 288 satellites de communication qui devaient constituer un maillage tout autour de la planète. Mais d’autres compagnies multinationales s’apprêtent à créer des réseaux de satellites de communication similaires. Des satellites d’observation privés sont également déjà en place. Deux sociétés commercialisent des images à haute résolution de tout lieu de la planète susceptible d’intéresser les acheteurs.

    3 – Fichiers privés
    De nombreuses sociétés fondées ces dernières années (principalement aux Etats-Unis) sont spécialisées dans la collecte d’informations individuelles, officiellement à des fins commerciales. Mais ces fichiers privés commencent à rassembler des millions de profils individuels très précis de consommateurs répartis dans l’ensemble des pays occidentaux. Les informations de ces fichiers sont vendues à quiconque souhaite les acheter.




    0



    0
    Horizon
    28 janvier 2013 - 20 h 51 min

    Notre pays l’Algérie est l’un
    Notre pays l’Algérie est l’un des rare pays émergent en ces temps très difficile notamment chez les occidentaux .
    Leur agonies les faits lorgner sur nous comme des baveux et envieux par rapport à notre très bonne situation générale et aux aux richesses multiple que recèle notre grand et beau pays .
    Ils convoitent tous notre pays , et leurs plans sont multiples et les traitres a l’intérieur du pays sont a tout les niveaux de la société .
    ALLAH est avec les hommes véridiques et nous protègent , mais restons unis , lucides , debout,et prés a tout comme l’ont fait nos 1 millions et demie de chouhada ……pour notre grande nation musulmane SUNNITE.
    Des musulmans qui suivent la SUNNA de notre prophéte Mohammed (salé ahlih oi salem ) un homme BON et de CŒUR .

    Voila ou ils en sont ces occidentaux et ceux qu’ils vivent et en disent sur eux , toutes ces anciennes colonie spoliatrices des richesses africaine.

    Le point de rupture

    Consciemment ou inconsciemment, nous sentons tous que nous approchons d’une fin de la société telle que nous l’avons connue depuis notre naissance.

    Le point de rupture est tout d’abord celui du pétrole qui va remettre en question l’ensemble de nos modes de production et de consommation. Bonne nouvelle quand même: avec la réduction drastique des transports, ce sera aussi la fin de la mondialisation libérale. Nous serons contraints de revenir à une production locale pour une consommation locale.

    Le point de rupture est également financier. Les pertes abyssales des banques ont été transformées en dette publique, à la charge des citoyens. La dette des principaux pays développés a explosé, atteignant des niveaux astronomiques. La dette des Etats-Unis est désormais de 14.000 milliards de dollars et continue d’augmenter au rythme de 1,5 milliard par jour. Dans l’Union Européenne, la dette publique aura atteint 125% du PIB dans 2 ans. Au Japon, elle représente déjà 270% du PIB. Un tel niveau d’endettement ne peut être épongé que par une forte augmentation des impôts, une hyper-inflation, ou une guerre. Ou bien encore… par une faillite des états et leur remplacement par un gouvernement mondial.

    Le point de rupture est aussi social. L’appauvrissement de la « population ordinaire » a atteint un seuil critique, résultat de 20 ans de délocalisations, de précarisation et de baisse des salaires réels. Dans le même temps, les services publics disparaissent, privatisés ou devenus complètement inefficients, abandonnant les citoyens au bon vouloir des multinationales.

    Le point de rupture est écologique, avec la 6è extinction massive des espèces, 70% des forêts tropicales détruites, une pollution généralisée des sols de l’air et des océans (dont les zones de pêche ont été vidées à 80% par la pêche industrielle), et un risque d’emballement du réchauffement climatique.

    Le point de rupture est démographique. La population mondiale a doublé au cours du dernier demi siècle pour atteindre 6,5 milliards, et 8 milliards d’ici 2020. Ceci est tout simplement incompatible avec le maintient de notre mode de vie actuel auquel nous devrons renoncer volontairement, ou bien sous la contrainte, du fait de l’épuisement des ressources naturelles et de la destruction de l’environnement.

    Enfin, le point de rupture est démocratique, dans la plupart des pays occidentaux et en particulier dans la France de Sarkozy et l’Italie de Berlusconi. Arrestations et détentions arbitraires, garde à vue abusives, policiers omniprésents dans les espaces publics, répression tatillonne, inégalité devant la justice, non respect de la séparation des pouvoirs, absence de pluralité de l’information, médias contrôlés par le pouvoir, absence de choix électoral réel, surveillance électronique des citoyens, fichage généralisé, appels à la délation, création de milices chargées de la « sécurité », projets pour une censure d’internet… tout cela est caractéristique d’un régime totalitaire et non d’une démocratie.

    Et comme pour compléter ces lignes de convergence, le Soleil semble entrer dans un grand minimum d’activité, et l’inversion des pôles magnétiques de la Terre a déjà commencé.




    0



    0
    Antisioniste
    28 janvier 2013 - 15 h 31 min

    Tout à fait d’accord avec
    Tout à fait d’accord avec celui qui a écrie cet article (Kamel Moulfi)J’ajouterai juste, une chose à toute fin utile, ses désinformations malveillantes qui sont aussi des attaques,démontre des lacunes ou un laisser aller dans les organismes étatiques aussi bien que public auxquelles ils faut y remédier le plus vite possible.

    Comme beaucoup j’ai apprit que les israéliens ont recruté une armée de blogueurs en 2009 soi disant pour contré les sites antisioniste, mais est ce la, la seule raison et le seul but? L’année passé comme tout le monde le sait, les étudiants en journalisme français vont devoir passé par tel aviv dans le cadre de leur formation, cela sur la base de la suggestion du CRIF ainsi qu’avec sa bénédiction.

    Maintenant je vais faire ma critique qui ne va certainement pas plaire à beaucoup, mais elle n’en demeure pas moins constructif à mon sens.

    Qu’a/que fait l’état et les services concerner par la sécurité de notre pays, qui sont censé prévoir les attaques médiatiques qui sont souvent le prélude à des attaques d’un autre genre?

    A qui des gens comme ma modeste personne, ou d’autres mieux que moi encore doivent ils s’adresser pour suggérer la création de certaines institutions ou entreprises capable de suivi, et de réaction approprier dans ses cas la ou d’autres?

    L’Algérie ne manque pas de compétence, mais d’esprits qui écoute et encourage l’initiative.




    0



    0
    Anonyme
    28 janvier 2013 - 14 h 45 min

    l’Algérie doit prévenir les
    l’Algérie doit prévenir les « pseudo experts  » journalistes étrangers,acidité en algérie ,que tout propagande ,manipulation ,contre les intérêts et la sécurité du pays ,seront expulsé du territoire algérien,et sans préavis




    0



    0

Les commentaires sont fermés.