Les malades cancéreux menacent de sortir dans la rue

Les malades atteintes de cancer menacent d’investir la rue en raison du manque de moyens de prise en charge dans les hôpitaux. Encadrés et accompagnés par les associations de lutte contre le cancer, des dizaines de milliers de malades réclament un accès total aux soins appropriés, dont la radiothérapie et la chimiothérapie. Les centres de radiothérapie sont totalement saturés. Au CPMC du CHU Mustapha-Bacha, il n’est plus possible pour un malade d’obtenir un rendez-vous pour une séance de radiothérapie avant juin 2014. C’est le responsable du centre, le professeur Bouzid, qui l’a affirmé dans une récente conférence de presse. Selon lui, sur les 28 000 cancéreux, il y a seulement 2 000 qui peuvent bénéficier de la radiothérapie. Un véritable drame que rien ne peut justifier. Parallèlement à ce cri de colère, les associations de lutte contre le cancer s’échinent à lancer une opération de collecte de fonds pour prendre en charge les dizaines de milliers de malades qui souffrent dans les hôpitaux, a-t-on appris d’une source sûre. Ces associations des malades cancéreux qui meurent à petit feu dans les hôpitaux ont déjà entrepris des contacts aussi bien au niveau national qu’international pour lancer cette opération inédite en Algérie. L’argent qui sera collecté servira à transférer les malades à l’étranger pour recevoir les soins appropriés en temps réel.
S. B.
 

Commentaires

    Safiya
    29 janvier 2013 - 1 h 48 min

    C’est inadmissible que des
    C’est inadmissible que des malades ne soient pas pris en charge. A quoi bon alors d’avoir une telle réserve de change ? C’est une honte ! En plus, quelle image, l’Etat donne-t-il de l’Algérie au monde entier sans compter le grain à moudre à ceux qui cherchent à faire feu de tout bois pour nous déstabiliser.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.