Halilhodzic indécis sur son avenir avec les Verts

Le sélectionneur de l’équipe d’Algérie Vahid Halilhodzic ne sait pas s’il va poursuivre l’aventure à la tête des Verts après leur élimination dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des nations 2013. «Avec tout ce qui s’est passé pendant cette CAN, je ne sais pas si mon cœur va le supporter. Etre sélectionneur de l’Algérie n’est pas une tâche facile parce que les ambitions sont démesurées et infondées. Dans ce pays, les gens adorent le football et c’est parfois difficile d’expliquer qu’il y a une meilleure équipe en face de la nôtre. C’est même impossible ! Et de temps en temps, c’est fatiguant. Donc, je vais prendre quelques jours voire quelques semaines de réflexion. Il peut se passer beaucoup de choses», a déclaré le sélectionneur bosnien au site spécialisé sport 24.com. La Fédération algérienne de football (FAF) avait renouvelé dimanche dernier, au lendemain de la défaite face au Togo (2-0), sa confiance au technicien bosnien. Le sélectionneur des Verts est revenu également sur l’élimination précoce des Verts de la CAN-2013 après avoir terminé à la quatrième et dernière place du groupe D avec deux défaites devant la Tunisie (1-0) et le Togo (2-0) et un nul face à la Côte d’Ivoire (2-2). «Si vous saviez comment j’ai travaillé sur cette CAN. Cela fait trois mois que je ne pense qu’à ça. Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point j’ai bossé ! Et voir ce résultat avec cette déception totale, cela m’écœure. Oui vraiment, je suis écœuré. D’ailleurs, j’ai beaucoup réfléchi et cela peut donner une décision assez particulière», a-t-il souligné. En dépit de cet échec à la CAN-2013, le coach national ne veut parler pour autant de cauchemar. «Non, ce n’est pas un cauchemar, c’est autre chose. D’ailleurs, on peut travailler comme un fou et parfois, ça ne marche pas, c’est le football. Avec cette équipe, les résultats vont arriver un jour. Mais est-ce que je serai encore là, même prochainement, ça, je n’en suis pas sûr du tout», a-t-il dit.
R. S.
 

Comment (4)

    Anonyme
    1 février 2013 - 11 h 36 min

    Bonjour,
    Halilhodzic a bien

    Bonjour,
    Halilhodzic a bien appris à nous connaitre. C’est un défaut national. Nous resterons toujours dans notre immaturité collective tant que nous ne le reconnaitrons pas.
    on se croit fort , on se croit la meilleur race du monde alors en réalité tout à fait le contraire, les techniciens nationaux sont tous des jaloux, si ils commencent à ouvrir leurs bouches, pourquoi ils ne nous montrent pas leurs œuvres artistiques sur terrain, nous les algériens on est fait juste pour les critiques négatives, pour ce là on est les derniers, même quand on parle du football on met la politique dedans, si vous voulez qu(on met la politique dedans , pourquoi vous cherchez le salaire d’un entraineur alors que les grands bonnets du pays sont accaparé de tout pourquoi on ouvre pas la bouche pourtant ça nous concerne plus que le foot, échec sur tous les plans depuis 1830,et vous venez de dire on a perdu un match ou deux, avec cette mentalité on a perdu tout ,car on reconnais pas qu’on est loin d’être fort.
    je félicite le travail du coach et j’espère qu’il partira , car on mérite rien la seule chose qu’on mérite c’est d’être enterré si ce n’est déjà fait . augmentation des prix et personne des journalistes n’ose écrire la vérité, le pays est dans la merde et personne n’ose écrire la vérité.mais le foot car c’est la drogue de notre puissance qui est les jeunes , les médias dessinent- des journaux avec toutes les couleurs et les mensonges. HELAS BEAUCOUP TROP HELAS POUR NOUS.




    0



    0
    Horizon
    31 janvier 2013 - 19 h 43 min

    J’imagine ce que vous pensez
    J’imagine ce que vous pensez et aussi votre dégout.
    Ces joueurs algériens ils n’ont pas la rage de vaincre , la passion dans les tripes ,la conscience professionnel et patriotique qui les font vibrés .
    Ce ne sont que des flans ,des endormis , ils font actes de présence sur les terrains, et se disent le principale et de participé a tel compétition ou tel tournoi point barre et passé a la télé.
    Ont ne fera pas d’un cheval de bois un cheval de course.
    Votre erreur je pense est d’avoir trop mis en avant les joueurs algériens venant des club étrangers .
    Les joueurs locaux vous aurez moins déçus.
    Et ils ce seraient donner a fond avec la rage de vaincre.
    Si vous décidez de ne pas renouveler l’expérience , soyez tranquille vous n’êtes pas le premier…..
    Un jour peut-être les générations nouvelles auront la fibre des vrais gagnants qui les animera a toute instant et de façon naturel sans être poussé par derrière.




    0



    0
    Anonyme
    31 janvier 2013 - 18 h 34 min

    Ambitions démesurés..ah bon!
    Ambitions démesurés..ah bon! pauvre type 😛 tu espère trouver de l’embauche en frane??,mdr..bon debarras mr .bref tournant la page 😉 moi je conseil a la fédération algerienne de football ,un super entraineur belges,michel preud’homme actuellement il entraînea club saoudien, avec lui! je met ma main au feu 😀 la qualification à nonante pour cent ,et une place pour le quart de final au mondiale,à septante pour cent .




    0



    0
    TARIK-BAB EL OUED
    31 janvier 2013 - 18 h 25 min

    HARD LUCK MISTER « VAHID »
    HARD LUCK MISTER « VAHID »




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.