Orascom Telecom Algérie : où se cache l’ancien PDG de Djezzy Tamer El-Mahdi ?

On n’entend plus parler de l’ancien PDG en cavale de Djezzy, l’Egyptien Tamer El-Mahdi, depuis qu’il a été exfiltré d’Algérie, en 2011. Le protégé de Naguib Sawiris ne s’était pas présenté à l’audience du tribunal où il était convoqué, alors qu’il avait déclaré, via un journal électronique algérien, qu’il faisait «pleinement confiance à la justice algérienne». Des sources sûres avaient indiqué à Algeriepatriotique qu’il avait effectivement quitté l’Algérie alors qu’il était sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire national, depuis plus d'une année déjà, et d’une peine de deux ans de prison ferme. Cette exfiltration avait suscité des interrogations sur les réelles intentions des patrons d’Orascom Telecom Algérie depuis leur installation controversée en Algérie. Algeriepatriotique avait été pratiquement le seul média à publier l’information donnée par l’agence officielle APS, qui reprenait les propos de l’avocat de la Direction générale des impôts. L’APS rapportait que le Tribunal administratif d'Alger avait rejeté quatre actions intentées par Orascom Telecom Algérie visant l'annulation des redressements fiscaux évalués à plus de 44 milliards de dinars, imposés à la firme égyptienne en 2010 après une vérification de sa comptabilité par la Direction des grandes entreprises (DGE) relevant de la Direction générale des impôts. Des sources proches de la justice nous avaient également informés qu’une enquête serait diligentée pour déterminer les complicités dans l’exfiltration de celui dont les passeports britannique et égyptien comportent deux noms différents. La même source avait ajouté que la fuite de Tamer El-Mahdi ne réglerait rien à sa situation de condamné, puisque la justice algérienne allait lancer un mandat d’arrêt international à son encontre. Plus de dix mois plus tard, Tamer El-Mahdi est toujours introuvable.
M. Aït Amara
 

Comment (6)

    AnonymeKELAM
    14 février 2013 - 10 h 32 min

    je pense aux complices
    je pense aux complices ALGERIENS qui ont vendues leurs âmes pour avoir des comptes en devises en europe et en égypte.




    0



    0
    Anonyme
    14 février 2013 - 1 h 36 min

    «DIX ÉGYPTIENS CONDAMNÉS A
    «DIX ÉGYPTIENS CONDAMNÉS A MORT AU LIBAN ,POUR ESPIONNAGE AU PROFIT D’ISRAËL» JE PIGE RIEN AVEC CET POLITIQUE ALGÉRIEN?! ILS LAISSENT..LES ÉTRANGERS,ACQUÉRIR DE TELLE SORTE {..} DES SOCIÉTÉS AUSSI SENSIBLE QUE LA TÉLÉPHONIE ET LES TRANSMISSIONS.MAIS AUSSI DES SITES STRATÉGIQUES AU SUD {SONATRACHT}ET AILLEURS…PAR EXEMPLE LA SIDÉRURGIE.SOIT PAR { NAÏVETÉ OU COMPLICITÉ} ET PLUS GRAVE C’EST CET DRS ELLE FAIT????! {DES ÉTRANGERS RENTRENT ET SORTENT..COMME DANS UNE PORCHERIE}ET LA JUSTICE AU LIEU DE LES METTRES EN EXAMEN SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE.ET CERTAINS MÉDIAS..QU’ELLE FONT PAS DE L’INSTIGATION {ENQUÊTE} SUR CES ÉTRANGERS {SOCIÉTÉS,AMBASSADES..ETC.} ET LEUR COMPLICES ALGÉRIENNES.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    12 février 2013 - 22 h 00 min

    Orascom Telecom Algérie : où
    Orascom Telecom Algérie : où se cache l’ancien PDG de Djezzy Tamer El-Mahdi ?…Pas fini…les moyens orientaux vont vous bouffer meme vivants. En business il n y a ni freres, ni soeurs ni amis, ni religion …busines is business…




    0



    0
    Chaâbi
    12 février 2013 - 18 h 30 min

    Vous savez pourquoi
    Vous savez pourquoi Algériepatriotique était l’unique à publier l’info de l’APS ? Tout simplement parceque les journaux , à fort tirage en Algérie sont tous  »achtés par Orascom, à travers la Publicité Djezzy. CFes éditeurs commerçants, indigne de leurs part. Ils devront se comporter comme des Algériens pas cxourir derrière la pub même des espions et des dilapidateurs.

    Merci Algériepatriotique d’avoir secoué les esprits.
    Viendra le jour des comptes Incha-Allah




    0



    0
    Chaâbi
    12 février 2013 - 18 h 11 min

    IL EST TEMPS DE NATIONALISER
    IL EST TEMPS DE NATIONALISER ORASCOM…. DJEZZY est venu en Algérie, pour truander l’Etat et ses clients. Donc quelqu’un de la taille de ce PDG quitte le territoire national sans que ni la PAF ni les bureau DRS des frontières ne le savent, c’est très grave. Seulement ces truands sont capables de quitter le territoire soit cladestinement vers le Maroc ou la Tunisie ou le Niger, soit qu’il portait un autre passseport avec un autre nom, et dans ce cas il devrait avoir aussi le cachet d’entrer au pays.
    Donc le mieu est le retour aux anciennes méthode de la Sécurité Militaire, les BSS et les assistants de Sécurité. et surtout nous voulons re-entendre la phrase  »QARARNA » Notre pays est ciblé, des responsables supérieurs accusés à tord et à travers. Des citoyens patriotes marginalisés…Où Va l’Algérie d’aujourd’hui ??????




    0



    0
    axelpanzer
    12 février 2013 - 14 h 38 min

    Je pense qu’il faut chercher
    Je pense qu’il faut chercher du coté des associés algeriens de cette société pour trouver facilement les acolytes!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.