Effondrement du prix de la volaille : l’Etat rassure les éleveurs

La baisse vertigineuse du prix de la viande blanche en général et du poulet en particulier a soulevé un vent d’inquiétude chez les nombreux éleveurs qui craignent pour la rentabilité de leurs investissements. Cédé à 390 DA il y a seulement quelques semaines, le kilogramme de poulet ne dépasse pas, actuellement, les 230 DA sur le marché. Le prix le plus bas enregistré depuis cinq ans. Invité de la rédaction de la Chaîne III de la Radio nationale, ce matin, Kamel Chadi, président du directoire de la Société de gestion des participations de la production animale (SGP Proda), se veut plutôt rassurant. Selon lui, le système de régulation des produits agricoles de large consommation (Sirpalac) a déjà été déclenché afin de maintenir les prix à un niveau appréciable et éviter la faillite des éleveurs. Ce dispositif est d’après lui de nature à stabiliser le prix du poulet sur le marché. Pour ce responsable, les premiers effets sont déjà perceptibles. Le prix demeure stable pour le moment, après une chute libre. A travers le Sirpalac, l'Etat propose aux éleveurs de leur acheter le produit à un prix conventionné supérieur à 150 DA le kilogramme. L’effondrement du prix du poulet s’explique, en partie, par la suppression de la TVA sur les aliments destinés à cette activité. Cette suppression, décidée suite à la flambée du prix de la viande blanche, a encouragé beaucoup d’investisseurs qui se sont lancés dans l’élevage de poulet. L’augmentation conséquente du nombre d’éleveurs a nettement amélioré la production, devenue très abondante et provoquant de ce fait une baisse de prix insupportable pour les éleveurs. Leur SOS lancé il y a quelques jours semble ainsi avoir été entendu.
S. B.

Comment (10)

    Anonyme
    22 novembre 2013 - 15 h 14 min

    bonjour tout le monde,moi je
    bonjour tout le monde,moi je suis un eleveure depui 10 ans mais avec cette degraingolade des pix du poulet je nes mare de ce metier si je trouve mieux je change d’activite




    0



    0
    Abdelkrim
    5 juin 2013 - 11 h 10 min

    esselemou alaykoum à tous,
    je

    esselemou alaykoum à tous,

    je souhaiterais savoir si le marché de l’oeuf est un domaine d’avenir. merci pour vos réponses




    0



    0
    Anonyme
    23 avril 2013 - 12 h 50 min

    salam si tu savait que le
    salam si tu savait que le prix de poulet revien a 190da pour leleveur ah et en plus 3mois du travaille de plus alors pour moi le prix de poulet ne doit pas desendre moin de 200 da le prix du gros.




    0



    0
    bendjeddou saida
    27 février 2013 - 15 h 06 min

    pour ma part je me lance dans
    pour ma part je me lance dans le poulet de chair et j’ai bien l’intention de travailler selon les normes d’hygiene requises.
    si vous voyait les conditions dans lequelles travaillent la plus part des éléveurs vous ne mangerait plus de poulet
    la meilleur façon de réguler le marché c’est de ne plus permettre à n’importe qui de faire de l’élevage s’il ne répond pas aux normes
    les abatoire ne doivent plus acheter les poulet s’il n’y a pas d’accord signé par des vétérinaire assermenté qui auront suivi l’élévage du début à la fin
    si les enfants ne répondent plus au antibiotiques c’est qu’ils en sont bourait à travert entre autre le poulet




    0



    0
    lakhdar
    25 février 2013 - 17 h 39 min

    c’est l elveur qui paye la
    c’est l elveur qui paye la d »fference du prix du revient et le resultat qu il va pas continuer dans l avenir de faire l élvage .
    et sa donne dans les deux mois avril mai une augmentation terrible qui j amais connue la filliére si le gouvernement ne bouge pas.




    0



    0
    syriano
    24 février 2013 - 1 h 47 min

    @Ass.consommateurs
    c’est

    @Ass.consommateurs
    c’est toujours comme sa,le gouvernement fait l’effort,le peuple(ici les consommateurs)font echouer les efforts.
    Il faut plus de control sur le peuple




    0



    0
    Ass.consommateurs
    22 février 2013 - 21 h 12 min

    APPEL AU CONSOMMATEURS
    LE

    APPEL AU CONSOMMATEURS

    LE PRIX DU VOLAILLE EST ASSEZ ELEVE? PRATIQUEMENT LE PRIX DE REVIENT DU KILO PRODUCTEUR EST A MOINS 140 DA; LES PRODUCTEURS ET LES DISTRIBUTEURS VEULENT GAGNGER BEAUCOUP PLUS ET VERSENT DANS LA SP2CULATION;
    lES CONSOMMATEURS DEVRONT BOYCOTTER L4ACHAT DU POULET S’IL D2PASSAIT LES 200 DA LE KILO.




    0



    0
    maya
    22 février 2013 - 12 h 08 min

    au lieu d’etre content pour
    au lieu d’etre content pour cette baisse ,on sent dans l’article l’annonce d’une mauvaise nouvelle.
    il n’y a pa eu de baisse mais une regulation des prix .ce qui est plus tot une bonne nouvelle et que les producteurs serieux au lieu de se lamenter doivent trouver de nouveaux marches et non pas la poche miserable de pas mal d’algeriens.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    22 février 2013 - 0 h 40 min

    Effondrement du prix de la
    Effondrement du prix de la volaille : l’Etat rassure les éleveurs….Il s agirait avant tout de d initier et de développer un système de distribution a travers le territoire et essayer l exportation du poulet congelé vers l Europe…




    0



    0
    syriano
    21 février 2013 - 19 h 52 min

    une tres bonne nouvelle,le
    une tres bonne nouvelle,le poulet est accessible a tous.
    L’Etat a bien joué.
    Au moins maintenant tout le monde peut manger son pain,son poulet aux olives et son gazouze meme les plus défaforisé de nous tous.
    Al hamdulilah,que demande le peuple!!!
    Tahia al jazahair
    Vive le gouvernement




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.