Béjaïa vit au rythme des secousses telluriques

Phénomène géophysique rare en Algérie, la terre n’arrête pas de trembler à Béjaïa, depuis la grosse secousse qui a ébranlé la région (5,1 sur l’échelle de Richter) le 29 novembre dernier, la plus violente depuis trente ans, et dont l’épicentre est localisé à douze kilomètres à l’est de la ville. Des dizaines de secousses de moindre intensité ont été enregistrées dans le pourtour de Béjaïa. En trois jours, trois secousses dépassant les 3 degrés ont été ressenties. Pas plus loin que ce vendredi, une nouvelle secousse de 3,6 degrés, sans dégâts, a été enregistrée à 10h09. Des répliques ? Pas toujours le cas, puisque l’épicentre n’est pas toujours localisé au même endroit. Si les sismologues affirment que c’est un phénomène plutôt «à positiver», dans le sens où cela éviterait un choc plus violent des couches tectoniques, qui peut provoquer des désastres, les citoyens lambda commencent à s’inquiéter sérieusement et se demandent jusqu’à quand cela va durer et s’ils doivent apprendre à s’y adapter. Car il est difficile de s’adapter à la peur, surtout celle des tremblements de terre.
R. Mahmoudi
 

Comment (3)

    Anonyme
    10 mars 2013 - 20 h 20 min

    Haarp
    Guerre au

    Haarp

    Guerre au Mali

    Haarp

    Visite du président de l’assemblée française qui rencontre le PM Sellal et le P/APN Ould Khelifa, deux natifs de Bejaia.

    Haarp

    Opération K via le MAK, le RCD et l’ONU

    Haarp

    Troubles sur le flanc Sud de Laghouat à Ouargla à Tamanrasset via CANVAS (ONG affiliée à Langley)

    Haarp

    La guerre est bel et bien lancée. La cadence est rapide.
    Mais nous, algériens, adorons le Tango 😉

    Haarp

    Tahya Aljazzair




    0



    0
    Issam
    10 mars 2013 - 12 h 36 min

    HAARP ?
    HAARP ?




    0



    0
    Anonyme
    10 mars 2013 - 10 h 49 min

    dhi bgait itardhak oua
    dhi bgait itardhak oua var(lounes




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.