Yousfi : «L’Algérie produira du pétrole de longues années encore»

Le ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a assuré dans un entretien accordé au mensuel français Arabies que l'Algérie continuera à produire du pétrole et des hydrocarbures en général «de longues années encore». Pour soutenir ses propos, le ministre a tenu à rappeler, dans cet entretien publié dans l'édition du mois de mars, que l'Algérie dispose d'«un bassin sédimentaire très vaste, encore relativement peu exploité et d'une région offshore significative totalement inexplorée». En réponse au mensuel qui l'interpellait sur le risque que le pétrole soit en train de vivre «ses dernières années», M. Yousfi a affirmé que les publications récentes portant sur les perspectives énergétiques mondiales à long terme s'accordent à dire que les sources d'énergie d'origine fossile continueront à jouer «un rôle central». Il a, en outre, soutenu que les conditions d'exploitation et la durée de vie d'un gisement d'hydrocarbures dépendent de la bonne connaissance de celui-ci et de l'économie des conditions de récupération, ells-mêmes tributaires du développement de technologies nouvelles et performantes. «En Algérie, nous sommes conscients de l'importance à accorder à l'effort d'exploration», a dit le ministre, rappelant que de nouvelles dispositions législatives viennent d'être adoptées, dans ce sens, par les deux chambres du Parlement algérien. Il a indiqué dans la foulée que le secteur de l'énergie et des mines prévoit «un important programme d'investissements», sur le moyen terme, dont une part élevée est destinée à cet effort d'exploration. «Ces décisions devraient permettre de consolider notre base de réserve et renforcer nos capacités de production», a-t-il fait valoir. Par ailleurs, et sur l'hypothèse que l'instabilité de la situation politique au Proche-Orient et au Sahel puisse provoquer une envolée des cours du pétrole en 2013, le ministre a indiqué que s'agissant du Proche-Orient, les tensions survenues dans cette région «contribuent» à soutenir la hausse des prix du pétrole, mais qu'à l'inverse au Sahel où la prospection pétrolière n'est qu'à ses débuts, «l'instabilité politique n'affectera pas l'équilibre pétrolier mondial». De son point de vue, les perspectives géopolitiques pour l'année 2013 «ne laissent pas entrevoir une sortie de crise dans tous les évènements que vit la région depuis des temps lointains, maintenant ainsi une pression haussière sur les prix». D'un autre côté, a ajouté M. Yousfi, les mesures financières prises par les pays développés, notamment en Europe, pour faire face à leurs problèmes de dettes, «continuent de peser sur leur activité économique et maintiennent les risques sur l'activité économique à l'échelle mondiale avec un impact potentiel à la baisse sur les prix». Pour M. Yousfi, le marché étant bien approvisionné, «l'évolution des cours du pétrole pour 2013 sera probablement une répétition de celle de l'année 2012». «Nous nous attendons à une moyenne des prix sur l'année sensiblement équivalente, sauf en cas d'évènement majeur au plan géopolitique», a-t-il estimé.
R. E.

Comment (10)

    issam
    10 mars 2013 - 21 h 39 min

    bouteflika améliore la
    bouteflika améliore la situation des algériens,alors pourquoi avec l’argent du gaz et du pétrole il n’arrive pas à retenir les cerveaux algériens qui font les beaux jours de la silicone valley et autres industries américaines ?

    Pourquoi un algérien réussies mieux aux canada ou aux usa qu’en algérie?Si c’est pour le salaire ,l’état a les moyens .

    Et dernière question qu’est devenus le projet de carburant propre de la société Algérienne Nakheel ?

    http://www.auto-utilitaire.com/prix/modules.php?name=News&file=article&sid=214

    Et surtout à quand un véhicule 100 % algérien .Allez les ingénieurs aux travaillent.




    0



    0
    syriano
    10 mars 2013 - 17 h 26 min

    @ Issam
    « du pétrole que les

    @ Issam
    « du pétrole que les généraux garde pour eux »
    Si c’etait le cas je ne crois pas qu’on aurait eu toutes les infrastructures construits ses derniers années(autoroutes est-oust,nord-sud,ecoles,universités,barrages,usines de désalements d’eau(on détient la plus grand usine de désalement d’eau),equipements pour l’armée(11 milliards de dollars),subventionnement de l’etat de certains matieres premieres comestible de premiere neccesité,…)
    Ceci dit il est vrai qu’il faut preparer l’apres pétrol,il faut investir dans les nouvelles energies
    Dans tous les cas vive les géneraux et Bouteflika,garantisseurs
    de la protection de l’Algerie contre l’empire,comme dit Chavez,alah y rahmou « el império loco »




    0



    0
    Issam
    10 mars 2013 - 12 h 42 min

    il faut aujourd’hui préparer
    il faut aujourd’hui préparer l’aprés pétrole.Investir dans la recherche alternatives .On en rien à faire du pétrole que les généraux garde pour eux.




    0



    0
    Adel
    9 mars 2013 - 15 h 09 min

    Je suis également en colère
    Je suis également en colère contre cette déclaration irresponsable.
    Nous avons des réserves de changes énormes que nous n’arrivons pas a utiliser.
    Alors Monsieur Yousfi pourquoi accorder de nouveaux contrats, pour vider chaque jour notre sous-sol, c’est un crime économique.
    Notres sous-sol est notre meilleur banque.
    (professeur Chitour) Alors stop




    0



    0
    Adel A KHALEF
    9 mars 2013 - 10 h 18 min

    Ce que l’Algérie devrait
    Ce que l’Algérie devrait produire c’est des hommes pro et des cerveaux, non pas du pétrole. Un politique ce doit d’être un « menteur » donc peut être il serai judicieux de dire au algériens que finalement l’or noir ne tardera pas autant qu’on le souhaite, ceci afin de mettre ce peuple paraisseu au travail et qu’il se retrousse les manches
    On a trop étaient victimes de la facilité, les inocomposants de nos ministre en premier lieux.




    0



    0
    Rab REM
    9 mars 2013 - 8 h 27 min

    Ce sinistre, excusez,
    Ce sinistre, excusez, ministre dit : «’Algérie produira du pétrole de longues années encore» Mais oublie de nous dire combien lui et ses comparses vont-ils détourner à leur profit et au profit de leurs maîtres, les vrais détenteurs du pouvoir, durant ces longues années de surexploitation à outrance.




    0



    0
    00213
    8 mars 2013 - 22 h 00 min

    Petite leçon de communication
    Petite leçon de communication :
    Si vous connaissez le principe du Soft Power (que notre gouvernement ne connait pas apparemment).
    Eh bien maintenant on a le Soft Attack : C’est une campagne de dénigrement, de désinformation, d’attaque médiatique et autres techniques de manipulation.
    Et en ce moment on est dedans : A force de répéter à tout le monde que le pétrole s’épuise chez nous, plus aucune entreprise de prospection ne s’intéressera à notre marché en doutant de la rentabilité de l’investissement à long terme. Ce qui impliquera par la suite un tarissement de la production puis celui de nos revenus et enfin cela engendrera surement de sacrés coupe budgétaire TRÈS IMPOPULAIRES…
    .
    Revenons à la réalité :
    1/ Nous avons prospecté seulement 15% du Sahara
    2/ Les spécialistes de l’époque parlés déjà de l’épuisement de nos gros gisements pour la fin des années 90 (grosse campagne médiatique occidentale en pleine guerre civile)
    3/ Le Sahara c’est aussi l’un des 3 gisements de soleil les plus importants au monde (source inépuisable)
    4/ Les capacités aurifères ou d’uranium ne sont quasiment pas exploité (vu le prix de l’or cela devient de plus en plus intéressant)
    5/ encore plein de chose mais c’est trop long
    .
    Avec tout les moyens que mettent les impérialistes pour déstabilisé le pays, c’est qu’ils savent qu’il y a de très gros sous encore à faire pour longtemps.




    0



    0
    Aziz GH
    8 mars 2013 - 19 h 57 min

    Mais M le ministre quand on
    Mais M le ministre quand on vole tout : gaz pétrole or …sans les responsables algériens nous éclaire sur ce qui passe réellement alors j’ai peur pour mon pays.
    Un ministre comme chakib a porté un coup dur et vous faite rien …au fait pourquoi nos responsables s’adressent aux medias étrangers et jamais à nos medias…OUALLAH (3fois) je ne crois plus en nos responsables…
    Autre chose M le ministre l’information s’est tellement développé …et que tout ce qui se passe est connu…




    0



    0
    Anonyme
    8 mars 2013 - 18 h 39 min

    Yousfi : «L’Algérie produira
    Yousfi : «L’Algérie produira du pétrole de longues années encore»…a la vitesse que ce ministre donne des concessions aux compagnies étrangères …il ne restera pas beaucoup de pétrole aux algériens…Arrête ces concessions aux compagnies étrangères ya Rabi…Echem ….nous ne voulons plus être des  » Porteurs d Eau  » pour les sociétés etrangeres…efhem rohek…laisse la Sonatrach faire tout le travail prospection, production, transport et vente




    0



    0
    Maleh
    8 mars 2013 - 18 h 18 min

    Monsieur Yousfi,
    Merci

    Monsieur Yousfi,

    Merci d’avoir donné à nos ennemis les informations qu’il voulaient savoir, vous devriez être fier de vous.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.