Plus de 100 000 femmes répudiées en cinq ans en Algérie

Le nombre des divorces explose. Selon les dernières données de l’institution judiciaire recueillies à l’occasion de la Journée internationale de la femme, les divorces sont en constante augmentation. Ils ont, en effet, connu une hausse de 60% en cinq ans, passant de 34 000 en 2007 à plus de 55 000 en 2012. La première explication donnée à cette hausse vertigineuse est d’ordre socio-économique. De nombreux divorces sont liés au chômage et à la crise du logement. Ce sont essentiellement les hommes qui sont à l’origine du divorce. Au cours des cinq dernières années, plus de 100 000 femmes ont été répudiées. Les femmes qui ont, en vertu du nouveau Code de la famille le droit de recourir au kholâ, le font rarement. Le kholâ est une forme de rachat de la femme de sa liberté en offrant une somme d'argent à son époux pour pouvoir obtenir le divorce. Les statistiques reflètent également la proportion non négligeable que prend le divorce à l’amiable. Bien qu’encore inférieur à la répudiation, le nombre de séparations de couples faites à l’amiable reste considérable. A titre indicatif, 14 000 sur les 40 000 divorces enregistrés en 2008 ont été faits à l’amiable. 17 000 sur 50 000 en 2011 et autant en 2012. Jadis considéré comme tabou, le divorce se «démocratise» pour ne pas dire qu’il se banalise.
Sonia B.


 

Comment (10)

    Anonyme
    16 décembre 2013 - 15 h 39 min

    si on compare les
    si on compare les statistiques de france par rapport a l’algerie on constate que soit l’unicef s’est trompé si c vrai soit ce monsieur nasser n’est pas a jour…




    0



    0
    Anonyme
    7 août 2013 - 18 h 28 min

    il est plus facile lors de
    il est plus facile lors de contracter un mariage faire auparavant un contrat de mariage stipulant le souhait de chacun des deux époux en cas de divorce et le soumettre á son notaire cela évite toutes formes de malentendus et chacun est s´curisé.




    0



    0
    Anonymesamir
    26 avril 2013 - 0 h 16 min

    l’algerie 2eme pays au monde
    l’algerie 2eme pays au monde apres les usa dans le taux de divorce:source unicef fevrier 2013.

    tunisie 4eme au monde

    egypte 7eme au monde

    japon et inde derniers au monde




    0



    0
    Anonymefarid
    13 avril 2013 - 15 h 49 min

    l’état algérien fait tout
    l’état algérien fait tout pour augmenter le nombre de divorce;et déchirer les familles.l’Algérie c’est le seule pays au monde;ou la femme a le droit de demander le divorce sans demander aucune raison(article 54 du code de la famille algérien qui dit:la femme a le droit de se séparer de son mari;sans demander son avis;ni donner les causes de vouloir se séparer de son mari )et c’est qui est plus grave c’est qu’elle garde tous ces droits.
    cet état criminel;sait que la plupart des femmes de notre époque sont plus instruites que les hommes,et sont autonomes financièrement;bien sur tout le monde le sait;plus de 80%des universitaires en Algérie sont des femmes;bien sur pas parce que;elles sont plus intelligentes que les hommes;mais;on dit qu’au baccalauréat;on ajoutes toujours 2 points dans la moyennes des filles;ceci pour détruire a long terme la famille algérienne;on dit aussi qu’il ya une organisation a londre;constituées de personnalités influentes dans la vie politique;et qui au non de la liberte de la femme arabe;dicte aux dirigeants arabes;le nouveau code de la famille;d’ailleurs le taux de divorce est plus élevée dans le monde arabe;par rapport aux autres pays du monde.




    0



    0
    Issam
    10 mars 2013 - 12 h 40 min

    Une série américaine trés
    Une série américaine trés suivit en algérie a provoquer une série de divorce en algérie .

    « Quand ils rentrerons dans un trou de lézard ,immanquablement vous les suivrés ».

    Quand on veut imiter les codes sociaux des autres ,on se plante dans le décor.




    0



    0
    syriano
    8 mars 2013 - 23 h 34 min

    Lorsque l’on prend exemple
    Lorsque l’on prend exemple sur l’Occident.
    Il est normal qu’au final on s’occidentalise.
    Ce n’est pas la pauvreté qui crée cela,on n’est pas plus pauvre qu’avant bien au contraire.C’est la mentalité algerienne qui s’occidentalise.
    Tout est question d’ouverture d’esprit
    Il faut continuer a s’ouvrir l’esprit et a se modernisé l’esprit….comme sa on est sur de s’autodétruire
    Une étude sociologique basique montre a quel point nous avons perdu notre culture au profit de la culture occidental,perdu notre spiritualité au profit du matérialisme
    Si nous continuons sur cette voie,le mal etre algérien a encore une longue route a faire.




    0



    0
    Nasser
    8 mars 2013 - 19 h 46 min

    Le titre est plus logique que
    Le titre est plus logique que la phrase du texte:

    « Ils ont, en effet, connu une hausse de 60% en cinq ans, passant de 34 000 en 2007 à plus de 55 000 en 2012 »




    0



    0
    Nasser
    8 mars 2013 - 19 h 43 min

    On ne peut pas dire qu’il y a
    On ne peut pas dire qu’il y a 60 % d’augmentation sur 5 ans car le chiffre 55000 concerne uniquement l’année 2012. Il y a des divorces en 2008/2009/2010/2011 qui peuvent être « plus » ou « moins » importants.

    Dans notre cas on dit : comparé à 2007 le nombre de divorce en 2012 a augmenté de 60%. Mais on ne peut pas conclure quoi que ce soit si l’on ne rapporte pas les chiffres à une population (nombre de mariage ou population totale)

    Il faut donc rapporter le nombre de divorce au nombre de mariage de chaque année ou au nombre d’habitants.
    Ici à la population :

    33,9 millions d’habitants en 2007…………… 34000 divorces
    soit ……………… 10 pour 10000 habitants

    37,1 millions d’habitants en 2012…………… 55000 divorces
    soit ……………… 14,8 pour 10000 habitants
    _________

    Comparaison avec la France

    63,4 millions d’habitants en 2007……… 131320 divorces
    soit ……… 20,7 pour 10000 habitants

    65,3 millions d’habitants en 2012……… 129802 divorces
    soit ……… 19,9 pour 10000 habitants




    0



    0
    Maleh
    8 mars 2013 - 18 h 16 min

    Où est l’état? Cela me
    Où est l’état? Cela me déchire le coeur de voir une femme mendier, accompagnée de ses quelques petits enfants. Quelle honte, j’ai honte d’être algérien, aucune raison d’être fier d’avoir été flatté par je ne sais quel pays ou bien institution. Oui j’ai honte d’être algérien et ceci bien avant que je ne lise ce billet. Et je ne blâme pas les maris car celui qui jette sa femme à la rue dans un pays comme le notre , en parfaite connaissance de cause, est aussi criminel que l’état,qui lui, a depuis longtemps divisé la valeur de l’être algérien par 1962.
    Honte à nous.




    0



    0
    zochero
    8 mars 2013 - 14 h 57 min

    oui c’est vérité qui et
    oui c’est vérité qui et connu une hausse les dernier année c’est un ressourcement bidon Exploitation de la femme des enfant dans la rue c’est un avenir dangereux pour l’algérie




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.