La série noire des enfants assassinés continue

La série noire des enfants kidnappés et retrouvés assassinés continue. Avant ces deux bambins de Constantine, Haroun et Ibrahim, d’autres enfants ont été atrocement tués dans des conditions pas toujours élucidées. Les Algériens, émus par ce nouveau drame, ont encore en mémoire le visage angélique de Chaïma, 8 ans, kidnappée de son domicile familial à Zéralda, séquestrée puis abandonnée morte au bord d’une route menant vers son quartier. Les Algériens se souviennent toujours de Yacine, 4 ans, retrouvé mort au fond d’un puits à Alger, un mois et demi après sa disparition en 2007. Les Algériens n’ont pas oublié l’atrocité subie par le jeune Yasser, 3 ans, tué par un monstre en janvier 2008 à la nouvelle ville Massinissa, dans la wilaya de Constantine. Ils n’oublieront jamais la douzaine de crimes crapuleux, commis contre des enfants de bas âge, par des assoiffés de la mort. Ces kidnappings suivis d’assassinats sont de plus en plus nombreux et commis dans différentes régions. Les services de sécurité ont recensé 42 cas d’enlèvements en 2012. En huit ans, 1 000 enfants de 4 à 15 ans ont été enlevés. Le phénomène du kidnapping des enfants, suivi d’assassinat, a commencé à s’installer en 2000. Durant cette année, les services de la police et de la Gendarmerie nationale enregistraient une moyenne de 30 cas par mois. Cela, même si, souvent, les disparitions finissent par être requalifiées en fugues. Ces enlèvements suivis d’assassinats d’enfants renseignent, pour de nombreux observateurs, sur la déliquescence et la violence qui s’empare de pans entiers de la société. Inquiets, les Algériens attendent de leur gouvernement une réponse implacable aux auteurs de tels crimes. Certaines associations réclament l’application de la peine de mort sur les auteurs d’enlèvement, d’agression sexuelle et d’assassinats d’enfants. Plus que jamais, l’Etat est interpellé pour assurer la pleine sécurité à ses enfants.
S. Baker

Comment (5)

    Anonyme
    14 mars 2013 - 22 h 56 min

    arrêtez de coller à l’Islam
    arrêtez de coller à l’Islam tous les crimes dans ce pays !!

    cela ressemble plus tôt à ce qui se passe en palestine !!!! ???
    tous les jours des enfants disparus et assassinés !!!!!!!!!
    des crimes rituels peut être ?????




    0



    0
    Anonyme
    14 mars 2013 - 1 h 27 min

    CELUI QUI CROIT A LA THEORIE
    CELUI QUI CROIT A LA THEORIE DES ISLAMISTES EST UN PURE IMBECILE QUI DEVRAIT FAIRE UN EXAMEN COMPLET DE SA CERVELLE OU CE QUI EN RESTE. ON PARLE DE CRIME A L ENCONTRE D UN INNOCENT ENFANT CELUI QUI COMMET DE TELS ACTES NE DOIT PAS AVOIR DE RELIGION DU TOUT IL LE FAIT PAR APPAT DU GAIN OU PARCE QU IL EST DETRAQUÉ D AILLEURS L APPLICATION DE LA LOI ISLAMIQUE A L ENCONTRE DE CES ENERGUMENES VA METTRE UN FREIN A LEUR MALADIE ET CE N EST PAS 20 ANS DE PRISON AVEC REMISE DE PEINE QUI VA FREINER LE PHENOMENE
    A BON ENTENDEUR SALUT




    0



    0
    axelpanzer
    13 mars 2013 - 7 h 55 min

    il faut verifier si cette
    il faut verifier si cette « nouvelle » pratique n’est pas une politique islamiste remise en activité,car souvenez vous qu’au début des évenements les islamistes ont froidement mitraillé des écoliers!!!!




    0



    0
    Anonyme
    12 mars 2013 - 22 h 02 min

    Elle est ou la polices
    Elle est ou la polices scientifique..??? et la justice fait quoi..???




    0



    0
    Inspektor Tahar
    12 mars 2013 - 19 h 07 min

    La série noire des enfants
    La série noire des enfants assassinés continue…Je ne serais pas étonné que ces deux malheureux enfants soient la victime de pédophiles. En général les pédophiles tuent leur victimes pour éviter le témoignage….Il parait après les experts que les coupables ne seraient pas très loin du lieu ou les enfants habitent. Il faudrait lire l histoire des cites résidentielles crées en Europe et aux USA après la deuxième guerre mondiale pour comprendre l erreur d un tel style d urbanisme…viols, drogues, vols, bagarres, règlements de compte, toutes sortes de trafics c est a dire un centre de criminalité…cela va continuer malheureusement jusqu au jour ou la jurisprudence algérienne décidera de la peine de mort aux coupables de pédophiles meurtriers d enfants.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.